Safari : Apple impose le blocage par défaut de tous les cookies tiers

Le par  |  1 commentaire(s)
Safari-logo

Apple vient de renforcer ses mesures à l'encontre de cookies tiers sur son navigateur Safari : plus aucun n'est désormais autorisé par défaut.

Depuis 2017, Apple se targue d'une politique visant à mieux protéger les données des internautes sur ses appareils, du moment qu'ils utilisent le navigateur Safari. La marque a pris un ensemble de mesure pour éviter ainsi aux utilisateurs de voir leurs données personnelles exploitées sans consentement par des sites tiers, et de limiter également le phénomène de tracking.

Safari-macOS

L'Intelligent Tracking Prevention cible ainsi plus particulièrement les cookies tiers qui sont principalement déposés par des régies publicitaires en marge de ceux installés par les sites consultés et nécessaires à certaines fonctions.

Désormais, le module d'Apple se veut plus strict : plus aucun cookie tiers n'est accepté par défaut dans Safari. La mesure semble sévère, mais dans les faits, Apple filtre déjà énormément de modules avec son programme qui bloque ainsi, depuis quelque temps, la majorité des cookies tiers.

Avec cette nouvelle étape, Apple met un terme au login fingerprinting (empreintes de connexion) qui permet aux émetteurs de cookies de savoir de quel site l'utilisateur provient et où il se rend ensuite, et d'établir des schémas d'habitudes pour l'identifier au sein d'autres internautes dans des données pourtant supposées anonymes.

Apple évoque une amélioration significative de la protection de la vie privée au sein de Safari qui le positionne désormais quasiment au même niveau que Tor.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2095149
"Apple évoque une amélioration significative de la protection de la vie privée au sein de Safari qui le positionne désormais quasiment au même niveau que Tor"

La comparaison est assez étonnante, je ne pense pas que Safari puisse masquer l'adresse ip de l'expéditeur comme le fait Tor.
Peut-être que la protection est équivalente à celle disponible dans tor browser, sans procurer les avantages de tor ?

C'est néanmoins une très bonne choses pour les utilisateurs de Safari.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme