Telecom 5G : profitant de la défiance contre Huawei, Samsung renforce sa branche équipementier

Le par  |  11 commentaire(s) Source : Reuters
Antennes-4g

Pendant que Huawei doit faire face à une méfiance grandissante orchestrée par les Etats-Unis sur la 5G, le groupe coréen Samsung y voit une opportunité pour représenter une alternative qui renforcerait son activité d'équipementier.

Le groupe coréen Samsung est le leader mondial des ventes de smartphones mais, c'est moins connu, c'est aussi un équipementier télécom, et engagé dans la course à la 5G, comme l'a démontré l'annonce d'une première small cell 5G à partir de la solution FSM100xx de Qualcomm.

Aussi, quand l'équipementier chinois Huawei doit affronter une méfiance grandissante vis à vis de ses équipements, avec l'obscur soupçon d'une possibilité d'écoute des communications y transitant, c'est une opportunité qui s'ouvre naturellement pour Samsung.

La firme a décidé de renforcer les ressources autour de son activité d'équipementier réseau pour tenter d'apparaître comme une alternative à Huawei dans les pays et chez les opérateurs revoyant leurs partenariats avec les entreprises télécom chinoises.

Samsung-logoEn France, l'opérateur Orange aurait d'ailleurs commencé des expérimentations avec des équipements 5G fournis par Samsung, a révélé il y a quelques jours Challenges.fr.

Reuters confirme la poussée de Samsung en tant qu'équipementier en Europe et sa volonté de recruter plus activement de hauts profils d'ingénieurs pour accompagner son ambition, espérant recruter de 1000 à 1500 ingénieurs consacrés à la 5G.

Il faut dire que les restrictions autour des équipementiers chinois, voire leur rejet dans certains marchés sous la pression des Etats-Unis, ouvre un accès inespéré aux marchés européens et dans les pays alliés, comme l'Australie ou la Nouvelle-Zélande.

Ce serait notamment l'occasion de passer à un niveau plus global, alors que le groupe coréen n'est encore souvent qu'un maillon secondaire des réseaux, ce qui lui ouvre que 3% de part de marché actuellement.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2051281
Il n'y a que les Chinois et les coréens sur le secteur?
Alcatel, Lucent, Nokia n'étaient-ils pas tous des équipementiers avant que les deux premiers ne fusionnent puis ne soient rachetés par le dernier?
Et Ericsson, Siemens? On n'entends plus parler d'eux alors qu'ils pourraient revenir en force sur le devant de la scène


C'est une sacrée porte ouverte pour les européens, mais je crois que personne n'a pensé à les réveiller...
Le #2051283
Crevax a écrit :

Il n'y a que les Chinois et les coréens sur le secteur?
Alcatel, Lucent, Nokia n'étaient-ils pas tous des équipementiers avant que les deux premiers ne fusionnent puis ne soient rachetés par le dernier?
Et Ericsson, Siemens? On n'entends plus parler d'eux alors qu'ils pourraient revenir en force sur le devant de la scène


C'est une sacrée porte ouverte pour les européens, mais je crois que personne n'a pensé à les réveiller...


+1, mais que font-ils ??!!
Le #2051323
Ils essaient de lutter contre la politique agressive de Huawei. Et ce n'est pas aussi facile qu'on le pense...

Comment Huawei est devenu aussi omnipotent ? En cassant les prix et proposant même parfois des équipements gratuits dans certains pays pour gagner des parts de marché, ce qui a jusqu'ici bien fonctionné.

Samsung aurait l'avantage de Huawei en terme de prix sur les équipementiers européen, tout en évitant les problèmes de sécurité/espionnage.
Le #2051324
Crevax a écrit :

Il n'y a que les Chinois et les coréens sur le secteur?
Alcatel, Lucent, Nokia n'étaient-ils pas tous des équipementiers avant que les deux premiers ne fusionnent puis ne soient rachetés par le dernier?
Et Ericsson, Siemens? On n'entends plus parler d'eux alors qu'ils pourraient revenir en force sur le devant de la scène


C'est une sacrée porte ouverte pour les européens, mais je crois que personne n'a pensé à les réveiller...


Ces phénomènes de désindustrialisation massive et de non investissement des entreprises de l'UE est général (en chimie par ex. [1]) et ne sont que la conséquence prévisible de la politique anti-business illibérale de l'UE : régulations à outrance, interdictions/obligations débiles, réglementation inique, minimum salariaux trop élevés, environnementalisme/escrologisme dément, taxation/imposition délirante, coût de l'énergie en forte hausse, etc.

Les coupables sont connus.

[1] https://www.refiningandpetrochemicalsme.com/people/24961-ineos-chairman-sir-jim-ratcliffe-warns-europe-that-time-is-running-out-to-save-its-chemical-industry
Le #2051325
Orange utilise mais pas à 100 %
du matériel NOKIA-SIEMENS.
Huawei a une avance technique très prisée car en changeant une petite carte le matériel devient compatible 5 G ... Juste un renforcement de l'alimentation car c'est plus gourmand.
Avec le choix de tout changer avec les autre constructeur c'est vite décidé rien que pour l'économie d'investissement.
Il y a des fonctions que les concurrents n'ont pas.

En France on paye 700€ par mois un doctorant en informatique en stage... Après un chercheur BAC+8 débute à 1800€ net par mois... Dans les autre pays quand on a formé quelqu'un on essaye de le garder avec un très bon salaire.
Ceux qui décident cela en France sont eux très bien payé, vu le résultat on devrais vite les remplacer.
Le #2051328
tiliarou a écrit :

Ils essaient de lutter contre la politique agressive de Huawei. Et ce n'est pas aussi facile qu'on le pense...

Comment Huawei est devenu aussi omnipotent ? En cassant les prix et proposant même parfois des équipements gratuits dans certains pays pour gagner des parts de marché, ce qui a jusqu'ici bien fonctionné.

Samsung aurait l'avantage de Huawei en terme de prix sur les équipementiers européen, tout en évitant les problèmes de sécurité/espionnage.


Un de mes profs réseau m'avait affirmé que Huawei avait clairement copié les éléments actifs Cisco, sans vergogne, et les vendait bien moins cher avec l'aval de l'état chinois.
Mon prof s'y connaissait bien, il était asiatique lui même et avait fait les comparaisons lui-même.
Le #2051332
tmtisfree a écrit :

Crevax a écrit :

Il n'y a que les Chinois et les coréens sur le secteur?
Alcatel, Lucent, Nokia n'étaient-ils pas tous des équipementiers avant que les deux premiers ne fusionnent puis ne soient rachetés par le dernier?
Et Ericsson, Siemens? On n'entends plus parler d'eux alors qu'ils pourraient revenir en force sur le devant de la scène


C'est une sacrée porte ouverte pour les européens, mais je crois que personne n'a pensé à les réveiller...


Ces phénomènes de désindustrialisation massive et de non investissement des entreprises de l'UE est général (en chimie par ex. [1]) et ne sont que la conséquence prévisible de la politique anti-business illibérale de l'UE : régulations à outrance, interdictions/obligations débiles, réglementation inique, minimum salariaux trop élevés, environnementalisme/escrologisme dément, taxation/imposition délirante, coût de l'énergie en forte hausse, etc.

Les coupables sont connus.

[1] https://www.refiningandpetrochemicalsme.com/people/24961-ineos-chairman-sir-jim-ratcliffe-warns-europe-that-time-is-running-out-to-save-its-chemical-industry


D'accord sur le constat, pas sur les causes.

L'UE nous protège justement grâce aux "régulations à outrance, interdictions/obligations débiles, réglementation inique, minimum salariaux trop élevés, environnementalisme/escrologisme dément, taxation/imposition délirante, coût de l'énergie en forte hausse, etc."
Certe ce n'est pas parfait et ça pénalise nos entreprise sur certains marchés mais je préfère une position qui favorise le sociale et le sens moral plutôt que l'entreprenariat tout puissant sans limite.

L'Etat ou les unions ne sont pas là pour avantager à outrance les entreprises. Le consommateur doit être protégé. La question est de savoir ou placer le curseur pour assurer un équilibre et un rapport de force juste entre l'entreprise et le consommateur.

Y'a qu'a voir au US le réseaux déplorable surtout en dehors des villes, ainsi que les prix scandaleux pratiqués par les géants des télécoms que ce soit pour l'internet fixe ou mobile.

La dérégulation et le libéralisme à outrance ne font du bien qu'aux riches qui s'enrichissent encore plus. Les Etats et Unions doivent être les garants d'une certaine justice et équité entre l'entreprise et le citoyen.
Le #2051348
tiliarou a écrit :

tmtisfree a écrit :

Crevax a écrit :

Il n'y a que les Chinois et les coréens sur le secteur?
Alcatel, Lucent, Nokia n'étaient-ils pas tous des équipementiers avant que les deux premiers ne fusionnent puis ne soient rachetés par le dernier?
Et Ericsson, Siemens? On n'entends plus parler d'eux alors qu'ils pourraient revenir en force sur le devant de la scène


C'est une sacrée porte ouverte pour les européens, mais je crois que personne n'a pensé à les réveiller...


Ces phénomènes de désindustrialisation massive et de non investissement des entreprises de l'UE est général (en chimie par ex. [1]) et ne sont que la conséquence prévisible de la politique anti-business illibérale de l'UE : régulations à outrance, interdictions/obligations débiles, réglementation inique, minimum salariaux trop élevés, environnementalisme/escrologisme dément, taxation/imposition délirante, coût de l'énergie en forte hausse, etc.

Les coupables sont connus.

[1] https://www.refiningandpetrochemicalsme.com/people/24961-ineos-chairman-sir-jim-ratcliffe-warns-europe-that-time-is-running-out-to-save-its-chemical-industry


D'accord sur le constat, pas sur les causes.

L'UE nous protège justement grâce aux "régulations à outrance, interdictions/obligations débiles, réglementation inique, minimum salariaux trop élevés, environnementalisme/escrologisme dément, taxation/imposition délirante, coût de l'énergie en forte hausse, etc."
Certe ce n'est pas parfait et ça pénalise nos entreprise sur certains marchés mais je préfère une position qui favorise le sociale et le sens moral plutôt que l'entreprenariat tout puissant sans limite.

L'Etat ou les unions ne sont pas là pour avantager à outrance les entreprises. Le consommateur doit être protégé. La question est de savoir ou placer le curseur pour assurer un équilibre et un rapport de force juste entre l'entreprise et le consommateur.

Y'a qu'a voir au US le réseaux déplorable surtout en dehors des villes, ainsi que les prix scandaleux pratiqués par les géants des télécoms que ce soit pour l'internet fixe ou mobile.

La dérégulation et le libéralisme à outrance ne font du bien qu'aux riches qui s'enrichissent encore plus. Les Etats et Unions doivent être les garants d'une certaine justice et équité entre l'entreprise et le citoyen.


1/ argument fallacieux : personne n'a écrit qu'il ne fallait aucune règle

2/ « favorise(r) le sociale et le sens moral » n'a jamais fourni ni d'emploi ni à manger

3/ la technostructure (à Paris ou à Bruxelles) ne protège que ses intérêts

4/ le protectionnisme comme doctrine économique a été réfuté en 1876 (lire la Richesse de Nations par A. Smith), à moins d'être un supporter de Trump ou de Le Pen

5/ le réseau au USA est de meilleure qualité et plus rapide qu'en France/UE depuis des années (voir les rapports annuelles de Akaimaï sur l'état d'Internet)

6/ le dernier § est risible quand on voit, pour donner 2 ex. parlant, le lobbyisme des ayant-droits et des ONG escrolos déterminés à ruiner l'UE à coup de législation/régulation liberticide et anti-business. Les USA n'ont pas beaucoup de soucis à ce faire avec un partenaire (l'UE) qui se tire des balles dans les pieds dès qu'il le peut.

Pour conclure, saper les fondements économiques que ce soit par la confiscation rapide (marxiste) ou par la suppression lente (néomarxiste) n'a jamais conduit qu'à la ruine comme les Vénézuéliens le testent actuellement et comme l'UE/France continuent à en ressentir les conséquences inéluctables.

Mêmes cause, mêmes effets : parce que vous le valez bien.
Le #2051369
Le #2051374
tmtisfree a écrit :

tiliarou a écrit :

tmtisfree a écrit :

Crevax a écrit :

Il n'y a que les Chinois et les coréens sur le secteur?
Alcatel, Lucent, Nokia n'étaient-ils pas tous des équipementiers avant que les deux premiers ne fusionnent puis ne soient rachetés par le dernier?
Et Ericsson, Siemens? On n'entends plus parler d'eux alors qu'ils pourraient revenir en force sur le devant de la scène


C'est une sacrée porte ouverte pour les européens, mais je crois que personne n'a pensé à les réveiller...


Ces phénomènes de désindustrialisation massive et de non investissement des entreprises de l'UE est général (en chimie par ex. [1]) et ne sont que la conséquence prévisible de la politique anti-business illibérale de l'UE : régulations à outrance, interdictions/obligations débiles, réglementation inique, minimum salariaux trop élevés, environnementalisme/escrologisme dément, taxation/imposition délirante, coût de l'énergie en forte hausse, etc.

Les coupables sont connus.

[1] https://www.refiningandpetrochemicalsme.com/people/24961-ineos-chairman-sir-jim-ratcliffe-warns-europe-that-time-is-running-out-to-save-its-chemical-industry


D'accord sur le constat, pas sur les causes.

L'UE nous protège justement grâce aux "régulations à outrance, interdictions/obligations débiles, réglementation inique, minimum salariaux trop élevés, environnementalisme/escrologisme dément, taxation/imposition délirante, coût de l'énergie en forte hausse, etc."
Certe ce n'est pas parfait et ça pénalise nos entreprise sur certains marchés mais je préfère une position qui favorise le sociale et le sens moral plutôt que l'entreprenariat tout puissant sans limite.

L'Etat ou les unions ne sont pas là pour avantager à outrance les entreprises. Le consommateur doit être protégé. La question est de savoir ou placer le curseur pour assurer un équilibre et un rapport de force juste entre l'entreprise et le consommateur.

Y'a qu'a voir au US le réseaux déplorable surtout en dehors des villes, ainsi que les prix scandaleux pratiqués par les géants des télécoms que ce soit pour l'internet fixe ou mobile.

La dérégulation et le libéralisme à outrance ne font du bien qu'aux riches qui s'enrichissent encore plus. Les Etats et Unions doivent être les garants d'une certaine justice et équité entre l'entreprise et le citoyen.


1/ argument fallacieux : personne n'a écrit qu'il ne fallait aucune règle

2/ « favorise(r) le sociale et le sens moral » n'a jamais fourni ni d'emploi ni à manger

3/ la technostructure (à Paris ou à Bruxelles) ne protège que ses intérêts

4/ le protectionnisme comme doctrine économique a été réfuté en 1876 (lire la Richesse de Nations par A. Smith), à moins d'être un supporter de Trump ou de Le Pen

5/ le réseau au USA est de meilleure qualité et plus rapide qu'en France/UE depuis des années (voir les rapports annuelles de Akaimaï sur l'état d'Internet)

6/ le dernier § est risible quand on voit, pour donner 2 ex. parlant, le lobbyisme des ayant-droits et des ONG escrolos déterminés à ruiner l'UE à coup de législation/régulation liberticide et anti-business. Les USA n'ont pas beaucoup de soucis à ce faire avec un partenaire (l'UE) qui se tire des balles dans les pieds dès qu'il le peut.

Pour conclure, saper les fondements économiques que ce soit par la confiscation rapide (marxiste) ou par la suppression lente (néomarxiste) n'a jamais conduit qu'à la ruine comme les Vénézuéliens le testent actuellement et comme l'UE/France continuent à en ressentir les conséquences inéluctables.

Mêmes cause, mêmes effets : parce que vous le valez bien.


1) tout à fait d'accord, je n'ai jamais prétendu le contraire.
2) pas directement, mais au moins la volonté de réduire les inégalités est un vecteur de création de valeur
3) non. Elle protège en partie certains qui ne le mérite pas, mais ce n'est pas une généralité.
4) je ne vois pas où j'ai abordé le protectionnisme mais pour le coup je suis d'accord
5) dans sa globalité peut être, dans les zones rurales c'est différent
6) pas compris en quoi les 2 exemples sont en rapport avec mon propos. De la à dire que l'UE à une politique marxiste ou néomarxiste, je rigole certainement bien plus que vous.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme