Samsung : Des SSD V-NAND de 6ème génération en 136 couches !

Le par  |  15 commentaire(s)
Samsung SSD V NAND 6e gen

Samsung annonce la mise en production de solutions SSD exploitant sa mémoire V-NAND de 6ème génération qui passe désormais à 136 couches, avec des améliorations en termes de performances et de consommation d'énergie réduite.

Le groupe Samsung annonce déjà la mise en production des premiers SSD exploitant sa mémoire V-NAND de 6ème génération, dont les premiers modules ont été annoncés en juin dernier, soit à peine plus d'un an après la 5ème génération.

Sa particularité est de passer pour la première fois le cap des 100 couches grâce à de nouvelles avancées techniques. Avec 136 couches, au lieu de 96 pour la génération précédente, et un design optimisé pour réduire le taux d'erreur et les latences, le groupe coréen promet un accroissement des performances de 10% par rapport à la V-NAND de 5ème génération et une consommation d'énergie réduite de 15%.

Samsung SSD V NAND 6eme generation

Surtout, Samsung annonce déjà que le design permettra d'empiler les modules pour atteindre des composants à plus de 300 couches sans incidence sur les performances ou la fiabilité.

Enfin, la technique de production permet de créer des puces plus compactes et comprenant moins d'étapes de fabrication.

La production du premier SSD 256 Go avec une V-NAND 256 Gb (32 Go) de 6ème génération a débuté mais le groupe anticipe la production de capacités supérieures en SSD et de mémoire eUFS utilisant de la V-NAND 512 Gb (64 Go) plus tard dans l'année.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2074718
Donc 4 To à 100 euros dans 2 à 3 ans. C'est-à-dire que si les fabricants de DD ne se bougent pas le cul en divisant par 2 leur coût au To, ils seront rattrapés. Voilà la parfaite illustration d'une industrie qui sera morte de l'entente sur les prix qu'elle aura monté.
Le #2074720
en meme temps, vu les couts en R&D pour faire tout évoluer ...
mais bon, les tarifs en promo restent abordables
Le #2074722
Ces avancées auront permis une ''vulgarisation'' plus rapide du SSD.

''L'essor rapide des SSD ces derniers mois est à mettre sur le compte de leur tarification qui n'a cessé de diminuer. Une baisse de tarif qui découle directement des avancées technologiques faites sur les puces NAND qui équipent ces disques flash. Les fabricants ne cessent de faire évoluer leurs puces de manière à gagner en densité, ce qui a pour effet d'entraîner une réduction des coûts de production.
Cela ne s'arrêtera pas puisque les feuilles de route des différents constructeurs sont assez chargées en évolutions. Cela va se traduire par des SSD à la capacité de plus en plus élevée, à une réduction du prix du gigaoctet et à une fiabilité accrue. À moyen voire court terme, il est évident que les SSD remplaceront définitivement les disques durs dans les machines grand public.''

Le HD à vocation à disparaitre.
Le #2074732
Narcos a écrit :

Ces avancées auront permis une ''vulgarisation'' plus rapide du SSD.

''L'essor rapide des SSD ces derniers mois est à mettre sur le compte de leur tarification qui n'a cessé de diminuer. Une baisse de tarif qui découle directement des avancées technologiques faites sur les puces NAND qui équipent ces disques flash. Les fabricants ne cessent de faire évoluer leurs puces de manière à gagner en densité, ce qui a pour effet d'entraîner une réduction des coûts de production.
Cela ne s'arrêtera pas puisque les feuilles de route des différents constructeurs sont assez chargées en évolutions. Cela va se traduire par des SSD à la capacité de plus en plus élevée, à une réduction du prix du gigaoctet et à une fiabilité accrue. À moyen voire court terme, il est évident que les SSD remplaceront définitivement les disques durs dans les machines grand public.''

Le HD à vocation à disparaitre.


Je ne pense pas que le HD est voué à disparaître. Sauf avancée majeure dans les SSD et mineure dans les HD. Tout simplement parce que pour le moment les SSD ne peuvent pas conserver de façon fiable des données pendant des années sans être sous tension. Gênant pour de l'archivage. Et la limite de taille pour le SSD arrivera plus vite que pour le DD je pense car on ne pourra pas graver toujours plus fin et empiler toujours plus.. A condition de faire réellement avancer la technologie du DD (sans forcément rester sur des plateaux). Ce qui a condamné les DD ce n'est pas le SSD mais le fait que les fabricants ont préférer une rente de situation pendant 10 ans, n'ont pas investi et ont donc pris 10 ans de retard. Je suis économiste et je peux assurer qu'il y a une entente entre les fabricants. Rares sont les marchés où c'est si évident.
Le #2074746
cycnus a écrit :

Narcos a écrit :

Ces avancées auront permis une ''vulgarisation'' plus rapide du SSD.

''L'essor rapide des SSD ces derniers mois est à mettre sur le compte de leur tarification qui n'a cessé de diminuer. Une baisse de tarif qui découle directement des avancées technologiques faites sur les puces NAND qui équipent ces disques flash. Les fabricants ne cessent de faire évoluer leurs puces de manière à gagner en densité, ce qui a pour effet d'entraîner une réduction des coûts de production.
Cela ne s'arrêtera pas puisque les feuilles de route des différents constructeurs sont assez chargées en évolutions. Cela va se traduire par des SSD à la capacité de plus en plus élevée, à une réduction du prix du gigaoctet et à une fiabilité accrue. À moyen voire court terme, il est évident que les SSD remplaceront définitivement les disques durs dans les machines grand public.''

Le HD à vocation à disparaitre.


Je ne pense pas que le HD est voué à disparaître. Sauf avancée majeure dans les SSD et mineure dans les HD. Tout simplement parce que pour le moment les SSD ne peuvent pas conserver de façon fiable des données pendant des années sans être sous tension. Gênant pour de l'archivage. Et la limite de taille pour le SSD arrivera plus vite que pour le DD je pense car on ne pourra pas graver toujours plus fin et empiler toujours plus.. A condition de faire réellement avancer la technologie du DD (sans forcément rester sur des plateaux). Ce qui a condamné les DD ce n'est pas le SSD mais le fait que les fabricants ont préférer une rente de situation pendant 10 ans, n'ont pas investi et ont donc pris 10 ans de retard. Je suis économiste et je peux assurer qu'il y a une entente entre les fabricants. Rares sont les marchés où c'est si évident.


Ne pas oublier non plus la récupération de données. Car en cas d’incident avec son support de stockage, la récupération de données est bien plus ardue sur la mémoire flash que sur un plateau magnétique.

Ceci dit; les fabricants prédisent tous la disparition du disque mécanique en 2025. On verra...
Le #2074756
Si la vitesse continue d'augmenter aussi, on va avoir un SSD aussi rapide que de la RAM.

J'aimerais bien 1To de RAM moi !
Le #2074757
BelerNaor a écrit :

Si la vitesse continue d'augmenter aussi, on va avoir un SSD aussi rapide que de la RAM.

J'aimerais bien 1To de RAM moi !


Un PC performera à la vitesse de son composant le plus faible.
Le #2074795
Les roadmaps annoncent aussi 40 à 100 To en 2025 pour les HDD. A voir si les rares investissements ces derrières années permettront d'y parvenir (et de sauver ainsi les HDD)... Moi perso. 2 disques de 100 To à 200 euros pièce (le second pour la sauvegarde du premier), ce serait le pied.
Le #2074798
BelerNaor a écrit :

Si la vitesse continue d'augmenter aussi, on va avoir un SSD aussi rapide que de la RAM.

J'aimerais bien 1To de RAM moi !


Pourquoi faire ? Le dire à la cantonade ?

A moins de faire du service cloud, je ne vois pas trop à quoi ça servirait...

Avec 16Go, je fais tourner un OS et 4 VMs...

Les specs des jeux récents demandent 8 Go...

Bref, je préfère doser ma RAM selon mon usage MAX (genre encodage, calculs 3D) ; mettons 32Go pour être large, et mettre plus de budget dans le couple CPU-GPU...

Comme dit Narcos, Ca ne sert pas à grand chose d'avoir un moteur V8 avec un réservoir de 50L... Il faut "équilibrer" ses composants....
Le #2074839
cycnus a écrit :

Donc 4 To à 100 euros dans 2 à 3 ans. C'est-à-dire que si les fabricants de DD ne se bougent pas le cul en divisant par 2 leur coût au To, ils seront rattrapés. Voilà la parfaite illustration d'une industrie qui sera morte de l'entente sur les prix qu'elle aura monté.


Ca m'étonnerai énormément. Dans 5 peut-être.
Car diviser le prix par plus de 5 (700 les 4 To) en 3 ans je doute, peu importe la technologie.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme