Des scientifiques repèrent des débris spatiaux avec des lasers en plein jour

Le par Carolina T.  |  3 commentaire(s)
Internet espace OneWeb

Notre capacité à détecter efficacement les débris spatiaux a fait un bond en avant grâce à une nouvelle technique dans laquelle les lasers peuvent repérer ces objets potentiellement dangereux, y compris pendant la journée.

Ce sont des chercheurs de l'Institut de recherche spatiale de l'Académie autrichienne des sciences qui ont mis au point une technique dans laquelle les lasers peuvent mesurer la position des débris spatiaux y compris en pleine journée malgré la luminosité. En effet, auparavant, les lasers ne pouvaient détecter les débris spatiaux qu’au crépuscule car les stations au sol entrent dans l’obscurité et les objets proches de l’horizon restent éclairés par les rayons du soleil. Cette petite fenêtre d'opportunité minimise considérablement le temps disponible pour rechercher et caractériser ces objets en orbite, qui peuvent menacer des satellites cruciaux. Grâce à cette nouvelle technique, il deviendra possible de suivre des objets auparavant invisibles qui se cachaient dans le ciel bleu, ce qui signifie qu’il est possible de travailler toute la journée avec une télémétrie laser pour éviter les collisions.

 débris spatiaux

En effet, il est vital de documenter autant de déchets spatiaux que possible pour atténuer les collisions dans l’espace. On estime que 34 000 objets de plus de 10 cm sont actuellement en orbite autour de la Terre, ainsi que des millions d'objets plus petits, tels que des morceaux de vaisseaux spatiaux, des éclats de peinture, des pièces de fusées. Même les objets mesurant quelques millimètres de diamètre peuvent constituer une menace pour les satellites et les engins spatiaux, car les vitesses en orbite terrestre basse peuvent atteindre 10 km / s.

Le radar peut suivre des objets de plus de 10 cm mais pas assez bien pour gérer le trafic spatial, selon un communiqué de presse de l'Institute for Space Research. Les lasers, en revanche, peuvent suivre des objets de taille similaire beaucoup plus précisément, avec une précision proche de 1 mètre. Le système fonctionne en faisant rebondir les lasers sur des objets dans l'espace, puis en recevant les signaux réfléchis aux stations au sol, permettant aux scientifiques de déterminer la distance. Lors des tests à la lumière du jour, les distances de 40 objets différents ont été mesurées avec la nouvelle technique, ce qui n'avait jamais été fait auparavant.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Karnash offline Hors ligne Vétéran icone 1585 points
Le #2105703
Et on continue de lancer salement des satellites et autres choses ?


frèzetagada offline Hors ligne VIP icone 10272 points
Le #2105713
Demande à Elon Musk, il dit qu'il fait y aller, si on veut aller coloniser Mars, et ramener plein de super-minerais sur la Terre...

Comment ? ...Ah ça, il a pas dit ...
CyranDeBergerac offline Hors ligne Junior icone 70 points
Le #2105801
Ce serait possible d'avoir les sources des articles ??

Pour ceux que ça intéresse, voici la source :
https://www.nature.com/articles/s41467-020-17332-z
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire