Semiconducteurs : TSMC dépensera 100 milliards de dollars sur trois ans pour répondre à la demande

Le par Christian D.  |  8 commentaire(s) | Source : Reuters
wafer

Face à la montée de la demande et aux perturbations de production liées à la pandémie, le fondeur TSMC va investir lourdement pour augmenter ses capacités...sans céder aux pressions occidentales en quête de relocalisation.

L'industrie des semiconducteurs est en phase de pénurie aigue qui conduit certains secteurs, comme l'automobile, à débrayer certaines usines pour faire face au manque de composants dédiés.

Il y a aussi une nouvelle dynamique incitant l'Europe et les Etats-Unis à vouloir relocaliser des moyens de production, tandis que la Chine cherche à devenir l'une des superpuissances de la production de l'électronique en essayant de rattraper son retard technologique.

Les technologies de gravure les plus fines se jouent à Taiwan avec TSMC et en Corée du Sud grâce à Samsung, tandis qu'Intel raffine ses technologies en rappelant que la finesse de gravure n'est pas le seul paramètre qualitatif.

Wafer

Le groupe de Santa Clara a annoncé un investissement de 20 milliards de dollars pour créer deux sites de production en 7 nm aux Etats-Unis mais les semiconducteurs sont un élément stratégique national pour Taiwan qui ne compte pas laisser son champion se faire déborder par la concurrence, d'autant plus que Samsung veut lui prendre la place de leader d'ici la fin de la décennie.

100 milliards de dollars sur trois ans

Le fondeur taiwanais annonce ainsi un colossal investissement de 100 milliards de dollars sur trois ans pour améliorer les capacités de ses usines et répondre à une demande qui ne fera que grandir ces prochaines années sous l'impact d'une numérisation des services accélérée par la pandémie mondiale.

Dans le même temps, TSMC ne compte pas céder aux volontés souverainistes de l'Occident dont il juge les projets de relance d'une industrie des semiconducteurs locale irréalistes.

S'il va bâtir une usine de production de puces gravées en 5 nm en Arizona pour 12 milliards de dollars, c'est aussi pour ne pas perdre ses très gros clients américains Apple, Qualcomm ou AMD qui absorbent une bonne partie de sa production.

Pas question en revanche de participer à un effort de long terme de mise en place d'une activité semiconducteurs qui pourrait finir par faire de l'ombre plus tard à Taiwan sur ce secteur hautement stratégique.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Le #2126550
Ils ont une tel avance

Phil995511 offline Hors ligne Vétéran icone 2432 points
Le #2126555
La question que l'on doit de se poser est, que se passera-t-il demain si une catastrophe naturelle ou une guerre éclatait sans le région taïwanaise...

Nous sommes fous de concentrer la production de puces informatiques dans une seule et unique région du monde. Comme on le dit, il en faut pas placer tous ses œufs dans le même panier.

Rappelons que les machines à lithogravure employés pour la conception de puces sont mises au point fabriquées en Europe. Taiwan à de l'avance côté production industrielle, mais l’ingénierie qui est derrière en provient pas de chez eux.

Ce qui nous manque en Europe, ce sont des investisseurs prêts soutenir massivement de type d'investissements sur notre sol.

https://www.deutschland.de/fr/topic/economie/lindustrie-des-puces-la-machine-miraculeuse-pour-fabriquer-des-super
saepho online Connecté VIP icone 27355 points
Premium
Le #2126557
Phil995511 a écrit :

La question que l'on doit de se poser est, que se passera-t-il demain si une catastrophe naturelle ou une guerre éclatait sans le région taïwanaise...

Nous sommes fous de concentrer la production de puces informatiques dans une seule et unique région du monde. Comme on le dit, il en faut pas placer tous ses œufs dans le même panier.

Rappelons que les machines à lithogravure employés pour la conception de puces sont mises au point fabriquées en Europe. Taiwan à de l'avance côté production industrielle, mais l’ingénierie qui est derrière en provient pas de chez eux.

Ce qui nous manque en Europe, ce sont des investisseurs prêts soutenir massivement de type d'investissements sur notre sol.

https://www.deutschland.de/fr/topic/economie/lindustrie-des-puces-la-machine-miraculeuse-pour-fabriquer-des-super


D'accord avec toi, nous avons eu d'ailleurs le résultat lorsque la Thaïlande a été submergé par les eaux (en 2011), et que plus de 25% de la production mondiale des disque dur s'y trouvait.

Résultat, un an de tension au niveau mondial...

Phil995511 offline Hors ligne Vétéran icone 2432 points
Le #2126560
saepho a écrit :

Phil995511 a écrit :

La question que l'on doit de se poser est, que se passera-t-il demain si une catastrophe naturelle ou une guerre éclatait sans le région taïwanaise...

Nous sommes fous de concentrer la production de puces informatiques dans une seule et unique région du monde. Comme on le dit, il en faut pas placer tous ses œufs dans le même panier.

Rappelons que les machines à lithogravure employés pour la conception de puces sont mises au point fabriquées en Europe. Taiwan à de l'avance côté production industrielle, mais l’ingénierie qui est derrière en provient pas de chez eux.

Ce qui nous manque en Europe, ce sont des investisseurs prêts soutenir massivement de type d'investissements sur notre sol.

https://www.deutschland.de/fr/topic/economie/lindustrie-des-puces-la-machine-miraculeuse-pour-fabriquer-des-super


D'accord avec toi, nous avons eu d'ailleurs le résultat lorsque la Thaïlande a été submergé par les eaux (en 2011), et que plus de 25% de la production mondiale des disque dur s'y trouvait.

Résultat, un an de tension au niveau mondial...


Les européens investissent tristement plus facilement dans des domaines "empiriques" que dans les technologies nouvelles

Il faudrait que les mentalités changent !!

Du côté des scientifiques, en dehors de ceux qui trouvent leur bonheur dans quelques labos de recherche dans le genre du CERN, il est bien connu que nos cerveaux nous quittent bien souvent pour la Silicon Valley ou les salaires tout comme les défis à relever semblent bien plus intéressants pour eux...
skynet offline Hors ligne VIP icone 88107 points
Le #2126575
Phil995511 a écrit :

saepho a écrit :

Phil995511 a écrit :

La question que l'on doit de se poser est, que se passera-t-il demain si une catastrophe naturelle ou une guerre éclatait sans le région taïwanaise...

Nous sommes fous de concentrer la production de puces informatiques dans une seule et unique région du monde. Comme on le dit, il en faut pas placer tous ses œufs dans le même panier.

Rappelons que les machines à lithogravure employés pour la conception de puces sont mises au point fabriquées en Europe. Taiwan à de l'avance côté production industrielle, mais l’ingénierie qui est derrière en provient pas de chez eux.

Ce qui nous manque en Europe, ce sont des investisseurs prêts soutenir massivement de type d'investissements sur notre sol.

https://www.deutschland.de/fr/topic/economie/lindustrie-des-puces-la-machine-miraculeuse-pour-fabriquer-des-super


D'accord avec toi, nous avons eu d'ailleurs le résultat lorsque la Thaïlande a été submergé par les eaux (en 2011), et que plus de 25% de la production mondiale des disque dur s'y trouvait.

Résultat, un an de tension au niveau mondial...


Les européens investissent tristement plus facilement dans des domaines "empiriques" que dans les technologies nouvelles

Il faudrait que les mentalités changent !!

Du côté des scientifiques, en dehors de ceux qui trouvent leur bonheur dans quelques labos de recherche dans le genre du CERN, il est bien connu que nos cerveaux nous quittent bien souvent pour la Silicon Valley ou les salaires tout comme les défis à relever semblent bien plus intéressants pour eux...


Hélas, hélas, 3x hélas

https://cor.europa.eu/fr/news/Pages/tackling-brain-drain.aspx
Mouve92 offline Hors ligne VIP icone 10049 points
Le #2126589
.
Pendant ce temps Huawei a déposé un brevet pour des transistors à effet de champ (que beaucoup connaissent par l'abréviation FET) qui, au lieu du silicium, utilisent le graphène comment semi-conducteur.
fzero offline Hors ligne Vénéré icone 3793 points
Le #2126619
100 patates
jacob13 offline Hors ligne VIP icone 6936 points
Le #2126752
fzero a écrit :

100 patates


100 citrouilles plutôt !
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire