SFR : les licenciements continuent à un rythme soutenu

Le par  |  5 commentaire(s)
SFR

Altice continue la restructuration de l'opérateur SFR et enchaine les licenciements pendant que les syndicats dénoncent un "climat de terreur et de crainte".

Le rachat de SFR par le groupe Altice Numéricâble continue de se faire à grands frais pour les salariés de l'opérateur au carré rouge : une nouvelle vague de licenciements vient d'être annoncée par la maison mère.

Patrick Drahi, patron d'Altice avait annoncé, lors du rachat de SFR, qu'aucun licenciement n'interviendrait durant au moins trois ans. Passé ce délai, les licenciements vont bon train et même les hauts cadres de l'opérateur ne sont pas épargnés par le remaniement.

SFR

Ainsi, dès septembre, Altice remerciait Michel Paulin, le directeur général de SFR, suivi quelques semaines après par le directeur du déploiement de la fibre. En octobre, c'est Jean-Pascal Van Overbeke, directeur exécutif grand public qui était licencié suivi d'Henri Juin, patron de SFR Business...

Les syndicats dénoncent par ailleurs des licenciements nombreux pour des motifs "futiles et subis" suite à des "entretiens non formalisés" ce qui crée "un climat de terreur et de crainte" chez l'opérateur.

SFR devrait encore licencier à tour de bras pour réduire sa masse salariale avec pour objectif une réduction drastique des couts de fonctionnement. Dans cette optique, on imagine mal comment l'opérateur pourrait continuer d'investir dans son développement ou dans la modernisation de ses infrastructures, et encore moins comment Altice pourrait véritablement développer son propre réseau fibre optique en solo.

Au total, Altice a annoncé une restructuration impliquant 3000 départs chez SFR.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1987428
Espérons la chute de Drahi avant le démantèlement de SFR.
Le #1987429
Nan il sera sûrement nommé pdg de la sncf par le gouvernement... Vu qu ils ont l'intention de couler la SNCF...
Le #1987434
La vache, c'est le moment de regarder ailleurs, avant que le couperet ne tombe.
Le harcèlement moral doit être de rigueur en ce moment, bon courage pour les salariés
Le #1987438
skynet a écrit :

La vache, c'est le moment de regarder ailleurs, avant que le couperet ne tombe.
Le harcèlement moral doit être de rigueur en ce moment, bon courage pour les salariés


Absolument .
Le #1987442
Rien n'empèche Drahi de faire une société pour développer le réseau fibre puis la saborder une fois le réseau établi.
Le seul soucis de Drahi c'est d'être suffisamment gros pour que les banques préfèrent le soutenir que de le laisser couler en cas de problèmes.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme