Siri, Alexa et Google Assistant : la Commission Européenne enquête sur fond de concurrence déloyale

Le par Mathieu M.  |  7 commentaire(s)

La Commission européenne continue de mettre la pression sur les GAFAM, et notamment Apple, Google et Amazon, dont les assistants vocaux sont désormais taxés de concurrence déloyale.

Google-Assistant

La Commission européenne vient de partager un premier bilan d'une enquête menée auprès d'un an auprès des acteurs du marché de l'internet des objets et plus particulièrement des assistants vocaux Google Assistant, Siri et Alexa.

alexa

Selon l'enquête, "Il ressort des premiers résultats partagés que de nombreux acteurs du secteur partagent nos préoccupations" (concernant les pratiques anticoncurrentielles. La Commission pointe du doigt, ains des éléments "pouvant poser problème", soit des éléments qui pourraient constituer des infractions à la loi.

L'enquête se poursuit pour déterminer si les infractions suspectées se confirment, auquel cas, Google, Apple et Amazon s'exposent à des sanctions financières.

La Commission évoque ainsi "des pratiques d'exclusivité et de vente liée concernant les assistants vocaux ainsi que des pratiques limitant la possibilité d'utiliser différents assistants vocaux sur le même appareil connecté." Il est également pointé du doigt la collecte des données personnelles par ces assistants qui permettrait de contrôler les relations avec les utilisateurs.

L'Europe s'inquiète ainsi de voir les géants du Web installer leurs assistants comme une norme tout en bloquant certaines fonctionnalités ou services concurrents pour favoriser leurs propres services à travers les assistants.

Le rapport final de l'enquête sera publié au premier semestre 2022.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
skynet offline Hors ligne VIP icone 91480 points
Le #2133723
L'UE se bouge enfin, c'est cool
zzepx online Connecté VIP icone 11971 points
Premium
Le #2133729
skynet a écrit :

L'UE se bouge enfin, c'est cool


En espérant que ça ne soit pas encore pour brasser de l'air.
Le #2133734
skynet a écrit :

L'UE se bouge enfin, c'est cool


Et tu t attends a une avancée ?
skynet offline Hors ligne VIP icone 91480 points
Le #2133746
Kimyh a écrit :

skynet a écrit :

L'UE se bouge enfin, c'est cool


Et tu t attends a une avancée ?


Juste une amende USA like
Ulysse2K away Absent VIP icone 51061 points
Le #2133750
Je me pose quand même quelques questions sur l'objectivité de la Commission.

Quand une entreprise investit des millions de dollars pour avancer dans un domaine particulier, dans le cas présent les IA, pourquoi faut-il que d'autres, qui sont en retard dans leurs recherches fassent pression pour qu'on accuse le peloton de tête de concurrence déloyale ?

Tout le monde sait que l'Europe a deux longueurs de retard dans les assistants et l'IA et que les parts de marché sont majoritairement prises par les GAFAM (vu qu'on a rien à proposer d'aussi performant) mais est-ce juste de torpiller le progrès sous le prétexte (caché ) qu'on n'y arrive pas nous-même ?

On ne vante pas la qualité de son produit en crachant sur celle de son concurrent. C'est une mentalité bien européenne ça...

PS : les GAFAM ne sont pas des anges commerciaux, je ne les défends pas en particulier mais quand on prend un coup de poing sur le ring et qu'on vole au tapis, ce n'est pas en pleurant sur le fait que l'autre a probablement triché qu'on peut espérer gagner le match de boxe.
Anonyme
Le #2133753
zzepx a écrit :

skynet a écrit :

L'UE se bouge enfin, c'est cool


En espérant que ça ne soit pas encore pour brasser de l'air.


Comment crois tu que fonctionne les clims dans les administrations ?
skynet offline Hors ligne VIP icone 91480 points
Le #2133762
Ulysse2K a écrit :

Je me pose quand même quelques questions sur l'objectivité de la Commission.

Quand une entreprise investit des millions de dollars pour avancer dans un domaine particulier, dans le cas présent les IA, pourquoi faut-il que d'autres, qui sont en retard dans leurs recherches fassent pression pour qu'on accuse le peloton de tête de concurrence déloyale ?

Tout le monde sait que l'Europe a deux longueurs de retard dans les assistants et l'IA et que les parts de marché sont majoritairement prises par les GAFAM (vu qu'on a rien à proposer d'aussi performant) mais est-ce juste de torpiller le progrès sous le prétexte (caché ) qu'on n'y arrive pas nous-même ?

On ne vante pas la qualité de son produit en crachant sur celle de son concurrent. C'est une mentalité bien européenne ça...

PS : les GAFAM ne sont pas des anges commerciaux, je ne les défends pas en particulier mais quand on prend un coup de poing sur le ring et qu'on vole au tapis, ce n'est pas en pleurant sur le fait que l'autre a probablement triché qu'on peut espérer gagner le match de boxe.


Ce n'est pas l'IA qui est mise en cause mais un problème de concurrence déloyale

"La Commission évoque ainsi "des pratiques d'exclusivité et de vente liée concernant les assistants vocaux ainsi que des pratiques limitant la possibilité d'utiliser différents assistants vocaux sur le même appareil connecté." Il est également pointé du doigt la collecte des données personnelles par ces assistants qui permettrait de contrôler les relations avec les utilisateurs."
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire