Anti-Trump : les adresses IP de 1,3 million d'internautes ne sont plus exigées

Le par  |  3 commentaire(s)
Donald-Trump-investiture

Finalement, le gouvernement américain abandonne sa demande pour les adresses IP de 1,3 million de personnes ayant consulté un site anti-Trump.

Le ministère américain de la Justice " abandonne sa demande scandaleuse pour les informations sur 1,3 million de visiteurs de DisruptJ20. " C'est ainsi que l'Electronic Frontier Foundation a signalé le renoncement du gouvernement américain dans l'obtention de 1,3 million d'adresses IP d'internautes ayant consulté le site DisruptJ20.org.

Trump-EFFCe site anti-Trump avait servi à l'organisation d'une manifestation contre l'actuel président des États-Unis le 20 janvier 2017, soit le jour de l'investiture de Donald Trump dans ses nouvelles fonctions présidentielles. Des centaines de manifestants avaient été interpellés.

La demande d'adresses IP avait soulevé de nombreuses critiques. Selon un procureur, le gouvernement " n'a aucun intérêt pour les informations relatives aux 1,3 million d'adresses IP. " Il n'aurait pas réalisé une portée aussi large du mandat.

Hébergeur de DisruptJ20, Dreamhost clame " une énorme victoire pour la vie privée sur Internet " mais poursuit son combat, soulignant qu'une " grande partie de la demande d'information originale du ministère de la Justice est encore en place ", et qu'il existe toujours des points problématiques.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1977502
Encore heureux...
Le #1977517
Ils les ont peut être trouvé autrement... La nsa est assez puissante pour avoir trouvé une faille, une backdoor, un accord...
Le #1977532
Safirion a écrit :

Encore heureux...


Et je dirais même plus : comme on pouvait le prévoir sans l'ombre d'un doute...

Bref, 2 news pour rien pendant qu'on passe sous silence la chasse aux sorcières menée tambourd battant par Google & la tech contre "l'alt-right". Comme d'habitude, les "minorités" protégées jouent les victimes pendant que les vraies victimes sont passées sous silence. Tout va bien dans le meilleur des mondes https://nypost.com/2017/08/21/how-apple-and-google-are-censoring-the-mobile-web/
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]