Skyways : Airbus teste un drone de livraison pour les navires

Le par Jérôme G.  |  1 commentaire(s)
Airbus-Skyways-drone

Par l'intermédiaire d'un drone autonome, Airbus teste le ravitaillement de bateaux en mer depuis un port à Singapour.

Conçu par Airbus Helicopters, le drone autonome du projet Skyways a été testé pour ce qui est annoncé comme la première livraison terre-navire au monde. La technologie a pu être déployée dans des conditions portuaires réelles à Singapour.

L'appareil a transporté un paquet de 1,5 kg de consommables imprimés en 3D à un navire ancré à 1,5 km de la côte. Après son atterrissage sur le pont du navire et le dépôt de sa cargaison, le drone est retourné à sa base. Le vol complet a duré une dizaine de minutes.

Les essais sont menés en collaboration avec le groupe de logistique maritime et de services portuaires Wilhelmsen Ships Services. Prochainement, le drone décollera avec une charge utile de 4 kg et naviguera de manière autonome le long de couloirs aériens prédéterminés, jusqu'à 3 km de la côte.

D'après Airbus, ce type de livraison par drone est jusqu'à six fois plus rapide et réduit les coûts de transport par navettes maritimes de jusqu'à 90 %, sans compter une réduction de l'empreinte carbone et une " atténuation significative des risques d'accidents. "

Parmi les cas d'utilisation évoqués, la livraison de pièces de rechange essentielles ou encore de fournitures médicales.

Entièrement électrique, le drone d'Airbus mesure 2,42 m de diamètre et pèse moins de 30 kg. Il peut atteindre une vitesse de croisière de 10 m/s (36 km/h) et décoller avec des vents de jusqu'à 15 nœuds (près de 28 km/h).

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
tmtisfree offline Hors ligne VIP icone 6050 points
Le #2056448
L'avantage décisif est évidemment la réduction des coûts de 90% et le temps de gagné... le reste ayant 0 intérêt puisque les navettes resteront pour les charges impossibles à transporter par drones.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire