Le fondeur chinois SMIC déjà prêt à passer à la gravure en 7 nm dès la fin de l'année

Le par Christian D.  |  5 commentaire(s) | Source : Tom's Hardware
wafer

Si TSMC et Samsung exploitent déjà la gravure en 7 nm, le fondeur chinois SMIC annonce être en mesure de la proposer à son tour dès la fin de l'année.

Longtemps à la traîne dans le domaine stratégique de la finesse de gravure des composants électroniques, la Chine rattrape son retard à vitesse grand V. Le fondeur SMIC (Semiconductor Manufacturing International Corporation) a annoncé vouloir lancer sa propre technique de gravure en 7 nm dès la fin de l'année.

Le lancement de sa gravure en 14 nm ne date que de fin 2019 et le fondeur chinois va éviter le noeud intermédiaire en 10 nm pour basculer directement sur le 7 nm, avec la promesse de performances accrues de 20% pour une consommation d'énergie réduite de plus de 50% par rapport au noeud précédent.

Cela débuterait par une production limitée mais une variante optimisée serait déjà programmée et pourrait prendre le relais rapidement une fois la production de masse assurée.

SMIC fonderie

Les sites de production de SMIC

On notera que les différentes techniques de gravure en 7 nm de SMIC se feront sans recours à la lithographie EUV (Extreme Ultraviolet) ce qui laisse aux autres grand fondeurs une bonne marge d'avance, sans compter leur passage à court terme vers une gravure encore plus fine, notamment le 5 nm que l'on devrait apprécier dès le second semestre de l'année au coeur de certains smartphones.

Le site Tom's Hardware note que le fondeur chinois dépense gros (plus de 3 milliards de dollars) pour avancer sur les noeuds de gravure plus fins mais le retard par rapport aux fondeurs les plus avancés comme TSMC resterait de trois ans.

SMIC cherche à avancer sur les noeuds de gravure plus fins pour générer des commandes à plus forte marge et intéresser les acteurs prêts à payer pour obtenir des composants exploitant les dernières technologies.

Le domaine est stratégique puisqu'il permet aussi une miniaturisation des composants indispensable pour de nombreux secteurs sensibles et les autorités chinoises ont tout intérêt à gagner en autonomie sur ce terrain.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
LinuxUser Hors ligne VIP icone 14744 points
Le #2093577
Et les chinois ils sont payés ... au SMIC ?

-->[]
Anonyme
Le #2093580
LinuxUser a écrit :

Et les chinois ils sont payés ... au SMIC ?

-->[]


C'est juste un gravage au rabais.


---------------------->[ ]
Mouve92 Hors ligne VIP icone 8254 points
Le #2093600
.
On parle de la dimension de la gravure, mais on ne parle pas de la densité des composants qui l"accompagne !
.
Phil995511 Hors ligne Vétéran icone 2184 points
Le #2093664
Les chinois futurs coo-leaders de la gravure en 7 nm brûlent la priorité à Intel, mdr...
Anonyme
Le #2093710
Mouve92 a écrit :

.
On parle de la dimension de la gravure, mais on ne parle pas de la densité des composants qui l"accompagne !
.


Cherche pas, le seul qu'il a l'air d'apprécier sur ce fil c'est @LinuxUser, je suis jaloux, sniff.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire