SpaceX : quatre touristes spatiaux dans Crew Dragon

Le par  |  4 commentaire(s)
spacex-crew-dragon

Avec Crew Dragon, SpaceX va envoyer quatre clients privés dans l'espace. Un vol orbital dans le cadre d'un accord avec Space Adventures.

Conçue pour le transport d'astronautes de la Nasa et pour pouvoir rejoindre la Station spatiale internationale (ISS), la capsule Crew Dragon développée par SpaceX doit encore effectuer son premier vol d'essai habité. Il pourrait avoir lieu en mai prochain.

Reste que dès aujourd'hui, SpaceX annonce avec Crew Dragon, une " mission historique " qui " ouvrira la voie pour rendre les vols spatiaux possibles à tous ceux qui en rêvent. " Elle entre dans le cadre d'un accord avec la société de tourisme spatial Space Adventures pour des clients privés à bord de Crew Dragon.

Il ne s'agira pas d'un convoyage vers l'ISS, mais d'un vol orbital autour de la Terre pour jusqu'à quatre personnes. Après quelques semaines d'entraînement selon Space Adventures, une telle mission durerait cinq jours avec un lancement grâce à la fusée Flacon 9 entre fin 2021 et mi-2022 depuis Cap Canaveral en Floride aux États-Unis.

Le vol pourrait atteindre deux à trois fois l'altitude de l'ISS, sachant que la Station spatiale internationale orbite entre 350 - 400 km.

La commercialisation des places dans Crew Dragon est encore peu détaillée pour le moment. Les termes financiers de l'accord n'ont pas été divulgués… ni même une idée du prix de la place sur Crew Dragon. Le rêve évoqué sera évidemment onéreux.

Rappelons que le milliardaire japonais Yusaku Maezawa était jusqu'à présent le premier touriste spatial de SpaceX, mais pour se rendre autour de la Lune à l'horizon 2023 et avec une fusée Starship.

Entre 2001 et 2009, Space Adventures est déjà à l'origine de l'envoi de touristes spatiaux dans la Station spatiale internationale via un partenariat avec l'agence spatiale russe et des fusées Soyouz. Le dernier d'entre eux a été l'homme d'affaires canadien Guy Laliberté. Connu pour être le fondateur du Cirque du Soleil, il avait déboursé 35 millions de dollars.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2091563
Juste à esperer que ça se passe bien, logiquement ,tout sera au point et retesté !


donc...


le prix est cher je crois meme insane
Le #2091582
En fait, il faudrait plutôt espérer que la navette explose en vol. Pour calmer définitivement cette source de pollution nouvelle. Car qu'il soit clair que jamais un touriste n'aura pollué autant. À un moment, les pouvoirs publics doivent prendre leurs responsabilités et savoir interdire les choses.
Le #2091598
Occupe toi plutôt des camions et bateaux qui polluent des millions de fois plus , la majorité du carburant des fusées, c est de l l'eau !
Le #2091704
piou44 a écrit :

Occupe toi plutôt des camions et bateaux qui polluent des millions de fois plus , la majorité du carburant des fusées, c est de l l'eau !


De l'eau Ah, ah, ah.. De l'eau électrolysée à partir d'électricité produite via des énergies fossiles dans quasiment tous les pays.
Marre de cet argument disant qu'il faut plutôt agir autre part pour éviter d'agir à quelque endroit que ce soit. Il faut agir partout et en priorité sur les trucs totalement inutiles comme la tourisme spatial. Si j'étais au affaires ça serait tout simplement interdit. Parfois un (bon) dictateur, ça ne fait pas de mal...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme