SpaceX : 50e atterrissage de fusée et ultime vol de la capsule Dragon de première génération

Le par  |  3 commentaire(s)
spacex-crs-20-atterrissage-falcon-9

Quelques étapes symboliques pour SpaceX avec la mission CRS-20 qui a décollé samedi. Elle va livrer la plateforme Bartolomeo qui sera attachée au laboratoire européen Columbus de l'ISS.

Aujourd'hui, une capsule Dragon de SpaceX avec un peu moins de 2 tonnes de matériel, fournitures et expériences scientifiques à bord va s'amarrer pour une durée d'un mois à la Station spatiale internationale.

Cette capsule Dragon a décollé samedi depuis Cap Canaveral en Floride avec une fusée Falcon 9 de SpaceX. Dans le cadre de cette mission CRS-20, SpaceX a réussi un 50e atterrissage avec un premier étage de fusée. Plus précisément, un 50e atterrissage de fusée dans l'histoire de SpaceX, que ce soit au sol (sur terre) ou sur une barge automatisée en mer.

Pour la mission CRS-20, le premier étage de Falcon 9 avait déjà volé lors d'une précédente mission CRS-19 en décembre 2019. Il a atterri à Cap Canaveral.

La capsule Dragon utilisée avait de son côté déjà volé en février 2017 et décembre 2018 lors des missions CRS-10 et CRS-16. La vingtième mission pour la Station spatiale internationale et pour le compte de la Nasa est l'ultime pour une capsule Dragon de première génération.

Désormais, toutes les futures missions de ravitaillement de l'ISS se feront pour SpaceX avec la capsule Dragon 2 qui est une version capable de voler à cinq reprises, contre trois pour la capsule de première génération. La nouvelle capsule Dragon 2 est très proche de Crew Dragon que SpaceX utilisera pour l'envoi d'astronautes dans l'espace. Crew Dragon est en fait une version de Dragon 2.

Dragon va livrer la plateforme Bartolomeo conçue par Airbus et hébergée par l'agence spatiale européenne (ESA). Elle sera fixée à l'avant du laboratoire européen Columbus à l'aide d'un système robotique. Une sortie extravéhiculaire est prévue au printemps pour l'installation électrique.

Bartolomeo

Avec Bartolomeo, une douzaine d'emplacements permettront d'accueillir des charges utiles de 5 kg à 450 kg afin de mener des expériences dans des domaines comme l'observation de la Terre, les démonstrateurs technologiques, l'astrophysique, la science des matériaux, la météo spatiale, les nouvelles applications de vol spatial et les missions commerciales.

" Bartolomeo offrira des emplacements pour des expériences d'organisations commerciales et institutionnelles qui souhaitent capitaliser sur l'accès à l'espace, ainsi que des expériences de l'ESA, la NASA et d'autres ", écrit l'ESA. Elle profitera d'une capacité de liaison descendante de données de 10 Gbps.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme