Spotify : une hausse des prix encouragerait surtout le piratage

Le par Mathieu M.  |  7 commentaire(s)
spotify

Dans le cadre d'une réunion avec des députés britanniques, les géants du streaming en ligne ont pointé du doigt la concurrence imposée par YouTube et son modèle gratuit.

La plateforme YouTube et sa gratuité posent problème aux géants du streaming audio : la plateforme américaine est particulièrement populaire de par son catalogue de contenus, son accessibilité, mais aussi par le fait que tout y est en accès gratuit.

Dans une réunion avec les députés britanniques, Spotify, Apple Music et Amazon Music étaient amenés à évoquer la rémunération des artistes. La situation est particulièrement délicate : les plateformes de streaming évoquent des frais importants et une rentabilité limitée qui ne permettent pas d'augmenter les artistes, et dans le même temps les utilisateurs sont réfractaires à l'idée de voir le prix de leur abonnement évoluer à la hausse.

spotify

Pour Spotify, une hausse de prix reviendrait à pousser les utilisateurs à revenir au piratage de masse. Les utilisateurs jongleraient ainsi entre les plateformes de piratage et YouTube et ne dépenseraient plus un seul centime dans la musique.

Du côté de YouTube, la situation est que la plateforme n'a pas besoin de licence pour toute la musique diffusée puisque certaines chaines sont directement lancées par des majors ou les artistes eux-mêmes.

Les plateformes de streaming ne peuvent par ailleurs pas se démarquer par leur catalogue et donc la hausse de prix d'une plateforme reviendrait à pousser les utilisateurs vers la plateforme la moins chère.

La position des labels au milieu des plateformes et artistes est également source de débat : ce sont ces derniers qui encaissent les revenus des plateformes avant de les reverser aux artistes en récupérant leur part au passage... Des labels qui deviennent de moins en moins légitimes au fil des années..

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Devine offline Hors ligne Vétéran icone 1597 points
Le #2123220
"les plateformes de streaming évoquent des frais importants et une rentabilité limitée qui ne permettent pas d'augmenter les artistes"
Bref c'est pas ma faute ...
Anonyme
Le #2123222
C'est un faux débat qui soulève une contradiction, et pas des moindres, puisque Spotify (et Deezer aussi) propose une version gratuite avec de la publicité entre les musiques.

Donc aller taper sur les doigts du géant en lui reprochant un modèle économique qu'on s'applique déjà à soi-même me paraît très culotté.

Pour la question du piratage il est de bon aloi de rappeler qu'une taxe sur la copie privée vient déjà ponctionner le consommateur lorsqu'il achète des supports de stockage. Ils n'ont que la monnaie de leur pièce, donc, à mon sens.
mokocchi offline Hors ligne Vétéran icone 1041 points
Le #2123223
Concurrence déloyale des plateformes appartenant aux GAFAM ayant du cash quasiment illimité.
L'avenir nous dira si les majors finissent par demander des sommes vraiment indécentes auprès de YouTube pour essayer de casser les accords commerciaux, et pour forcer aux autorités et FAI à épier encore un peu plus (et sanctionner) les internautes en temps réel avec le machine-learning et la détection des flux multimédia.
paulhenri offline Hors ligne Vétéran icone 1892 points
Le #2123233
Le fond du sujet est :

"Rendez l'écoute de la musique payante partout, comme ça nous pourrons augmenter les (prix) dividendes versés aux actionnaires qui s'impatientent."
Anonyme
Le #2123240
J'apporte une précision à l'article si vous le voulez bien.

GNT publiait l'année dernière les chiffres au 4e T 2019 (https://www.generation-nt.com/spotify-musique-streaming-podcast-actualite-1972828.html); on dénombrait 124 millions d'abonnés.

Un an plus tard les résultats sont là (https://www.businesswire.com/news/home/20210105005349/en/) on est à 144 millions d'abonnés (probablement dû au confinement, au télétravail, à l'essor du podcast sur la plateforme que sais-je) ce qui fait donc une augmentation de 16% environ (à ajouter aux 29% de l'année passée)

Donc très franchement, quand l'entreprise fait la moue en disant que la rentabilité n'est pas là, que c'est honteux que d'autres fonctionnent sur du gratuit, je reste hermétique
Anonyme
Le #2123243
Les "Majors" et les "Artistes" soufflent le chaud et le froid...
D'un coté ils veulent que tout soit payant et de l'autre ils font des chaines gratuites sur Youtube... Cherchez l'erreur.

@paulhenri : tout a fait d'accord
Anonyme
Le #2123272
Pendant des années chez Spotify payant , je suis parti chez la concurrence pour un truc que j'ai attendu pendant un bout de temps et qui n'est jamais venu chez Spotify , c'est à dire autre chose que cette daube de 320 Kbits de MP3 , alors je paye plus cher mais maintenant j'ai du streaming de qualité .
Je peux même streamer sur mon matos Denon .... bref ces cons là se demandent juste si augmenter les prix sans rien de plus ne va pas remettre les gens au téléchargement ba la réponse et bien sur que oui .... si en plus c'est pour pousser sur la page d'accueil les louffias en autotune , franchement qui va mettre le moindre euro pour cette merde ?
J'en ai un peux ras le bol des services pas cher mais ou ils manque toujours un centime pour faire un Euro .
Bye Bye Spotify.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire