Stadia : Google aurait reçu plus de 4000 demandes de partenariat

Le par  |  0 commentaire(s)
Stadia

Google vient d'annoncer que son service Stadia n'intéressait pas que les joueurs : plus de 4000 sociétés auraient contacté la marque pour participer au projet.

C'est dans le cadre de la conférence Develop:Brighton que Google a annoncé que plus de 4000 sociétés s'étaient présentées à la marque pour développer un partenariat autour de Google Stadia, le service de Cloud Gaming qui ouvrira prochainement ses portes.

Il faut dire que cela fait des années que l'on présente le Cloud Gaming comme le futur du jeu vidéo, et voir Google et ses moyens colossaux se lancer pleinement dans ce type de technologie rassure les éditeurs et autres marques qui souhaitent investir dans le sujet.

Stadia Founder

Google explique ainsi que les 4000 candidatures ont été examinées, mais que toutes n'ont pas été retenues. Sam Corcoran, technical account manager pour Stadia a rappelé que la plateforme permettait aux développeurs de présenter leur jeu encore incomplet à Google pour une intégration dans le service de Cloud Gaming et que Stadia proposerait alors des services permettant d'aider à la mise en avant du jeu pour son intégration avec les autres titres disponibles et diffusés via la plateforme.

Une page permet ainsi à chacun de s'inscrire pour participer au programme Stadia et il est précisé que le traitement des données est humain et qu'il vise à proposer une ludothèque maitrisée et équilibrée aux joueurs.

En clair, Stadia pourrait ainsi faire le choix de ne pas proposer tout et n'importe quoi, mais aussi de se différencier des plateformes comme Steam par le catalogue de titres mis en avant. Si les best-sellers ne manquent pas, on peut imaginer voir la marque proposer quelques exclusivités ou miser aussi beaucoup sur les jeux indépendants qui profitent de plus en plus de succès au fil des années.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme