Starship SN10 : Elon Musk revient sur l'explosion post-atterrissage

Le par Jérôme G.  |  5 commentaire(s)
starship-sn10

Elon Musk a donné quelques éléments pour expliquer l'explosion du prototype SN10 de Starship quelques minutes après son atterrissage réussi, mais finalement pas en douceur.

Pour la première fois, un prototype de la fusée Starship de SpaceX a réussi la semaine dernière un atterrissage à la suite d'un vol en haute altitude à 10 km. Un peu plus de 8 minutes après cet atterrissage, SN10 - Starship serial number 10 - a toutefois explosé.

Fondateur et patron de SpaceX, Elon Musk apporte des éléments pour expliquer cette explosion. Sur Twitter, il évoque une faible poussée pour SN10, certainement à cause d'une arrivée d'hélium dans le moteur-fusée.

starship-sn10Décollage de SN10 ; crédits : Spacex

Comme initialement annoncé lors de l'atterrissage de SN10, cet atterrissage ne s'est donc pas véritablement fait en douceur. À 10 m/s, cela a provoqué des dégâts au niveau des jambes d'atterrissage et de la jupe de la fusée. Une fuite de gaz a entraîné la destruction.

Il s'avère que c'est un problème de pression qui avait également été à l'origine d'une explosion à l'atterrissage pour un autre prototype de Starship. La correction apportée à SN10 avec de l'hélium sous pression a échoué, mais SN11 va bien évidemment profiter des enseignements tirés des précédents vols d'essai.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
LinuxUser offline Hors ligne VIP icone 17490 points
Le #2124336
Au delà de la vitesse trop importante lors de l’atterrissage, il y a aussi des jambes qui ne se sont pas verrouillées (visibles sur les replays en 4k).
Il a du atterrir trop vite sur 3 ou 4 jambes au lieu de 6.
Du coup, ce qui l'a arrêté c'est la jupe du compartiment moteur, d’où le rebond qu'on a pu observer.
Anonyme
Le #2124363
D'après Adrien de Tech_Sama sur Youtube.
Le principal problème de la destruction de SN10 (et des autres SN) est la perte des moteurs surpuissants appelés Raptor.
Apparement, SpaceX aurait déjà fabriqué 50 moteurs de type Raptor.
Johnny6 offline Hors ligne Vétéran icone 1411 points
Le #2124389
J'ai connu Tony Stark à un meilleur niveau que celui-là ... Ah bordel, je mélange tout moi.
Anonyme
Le #2124471
JOJOlapinNo2 a écrit :

D'après Adrien de Tech_Sama sur Youtube.
Le principal problème de la destruction de SN10 (et des autres SN) est la perte des moteurs surpuissants appelés Raptor.
Apparement, SpaceX aurait déjà fabriqué 50 moteurs de type Raptor.


Tu as de mauvaises informations.

Ils n'ont pas perdu de moteurs, ils les ont coupés volontairement. C'était le test prévu. Ces raptors ce sont avérés très performants et n' ont connu que très peu de problèmes. En revanche, concernant cet essai du SN10, le dernier moteur censé poser la fusée à eu une faiblesse de puissance à cause de bulles d'hélium dans la chambre de combustion lié au nouveau système à hélium utilisé pour la 1ère fois. https://fr.wikipedia.org/wiki/Starship_(fus%C3%A9e)#SuperHeavy_BN1_et_BN2

Et non ils n'ont pas fabriqué 50 raptors, ils en sont à 18 ( ce qui est trèèès peu depuis 2012). Tu dois confondre avec le projet de super heavy megabooster qui vient d'être annoncé et qui a pour objectif de combiner 41 raptors: https://www.firstpost.com/tech/science/elon-musks-spacex-super-heavy-megabooster-to-have-41-raptor-rocket-engines-7039941.html

Je t'invite à regarder cette chaine dédiée à lé découverte spatiale dont les informations sont vérifiées et qui fait intervenir, et est en contact constant avec, de vrais chercheurs et spécialistes du domaine. Elle est autrement plus informée que tech_sama pseudo informaticien qui se met a causer de space x entre 2 tests inutiles de cartes graphiques et la dernière sortie du coté des clé usb... : https://www.youtube.com/watch?v=gf0ZrqXbe8E
LinuxUser offline Hors ligne VIP icone 17490 points
Le #2124626
Charoon a écrit :

JOJOlapinNo2 a écrit :

D'après Adrien de Tech_Sama sur Youtube.
Le principal problème de la destruction de SN10 (et des autres SN) est la perte des moteurs surpuissants appelés Raptor.
Apparement, SpaceX aurait déjà fabriqué 50 moteurs de type Raptor.


Tu as de mauvaises informations.

Ils n'ont pas perdu de moteurs, ils les ont coupés volontairement. C'était le test prévu. Ces raptors ce sont avérés très performants et n' ont connu que très peu de problèmes. En revanche, concernant cet essai du SN10, le dernier moteur censé poser la fusée à eu une faiblesse de puissance à cause de bulles d'hélium dans la chambre de combustion lié au nouveau système à hélium utilisé pour la 1ère fois. https://fr.wikipedia.org/wiki/Starship_(fus%C3%A9e)#SuperHeavy_BN1_et_BN2

Et non ils n'ont pas fabriqué 50 raptors, ils en sont à 18 ( ce qui est trèèès peu depuis 2012). Tu dois confondre avec le projet de super heavy megabooster qui vient d'être annoncé et qui a pour objectif de combiner 41 raptors: https://www.firstpost.com/tech/science/elon-musks-spacex-super-heavy-megabooster-to-have-41-raptor-rocket-engines-7039941.html

Je t'invite à regarder cette chaine dédiée à lé découverte spatiale dont les informations sont vérifiées et qui fait intervenir, et est en contact constant avec, de vrais chercheurs et spécialistes du domaine. Elle est autrement plus informée que tech_sama pseudo informaticien qui se met a causer de space x entre 2 tests inutiles de cartes graphiques et la dernière sortie du coté des clé usb... : https://www.youtube.com/watch?v=gf0ZrqXbe8E


Pas mieux.
On pourrai aussi citer Scott Manley, et Everyday Astronaut (en anglais).
Comment peut-on dire qu'ils ont perdu des raptors ? c'est la démonstration d'un manque de recherche flagrant.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire