Starship SN10 réussit un premier atterrissage, puis explose

Le par Jérôme G.  |  9 commentaire(s)
starship-sn10

Pour la première fois, un prototype de Starship réussit un atterrissage en douceur à l'issue d'un vol en haute altitude. Près de dix minutes après l'atterrissage, SN10 a toutefois été victime d'une explosion.

Pour un troisième vol d'essai en haute altitude d'un prototype de sa fusée Starship, l'engin SN10 de SpaceX (Starship serial number 10) a décollé mercredi (dans la nuit de mercredi à jeudi heure de Paris) depuis le site de Cameron County au Texas.

Comme les deux précédents vols en haute altitude avec les prototypes SN8 et SN9 en décembre et février, SN10 a été propulsé avec succès par trois moteurs Raptor et a atteint l'altitude visée d'environ 10 kilomètres.

Au cours de la phase ascensionnelle, les trois moteurs ont été éteints successivement, puis SN10 a entamé sa chute libre en se penchant sur le côté et pour effectuer la désormais célèbre manœuvre de belly flop.

Avant la tentative d'atterrissage, les moteurs ont été rallumés pour repositionner le prototype à la verticale et ralentir sa chute. À l'approche du sol, un des trois moteurs a été coupé, puis un autre pour affiner le repositionnement de l'engin. C'est ainsi que comme prévu, SN10 a atterri en un seul morceau, alors que SN8 et SN9 avaient tous deux explosé à l'atterrissage.

starship-sn10-atterrissage

" La troisième fois est la bonne, comme ont dit. Nous avons eu un atterrissage en douceur réussi ", a-t-on pu entendre dans un commentaire de la vidéo du vol d'essai retransmise en direct. " Le point clé du vol d'essai d'aujourd'hui était de recueillir les données sur le contrôle du véhicule lors de la rentrée, et nous avons réussi à le faire. "

Une explosion quelques minutes après l'atterrisage

Visuellement, SN10 n'était pas sur son site d'atterrissage avec une position verticale parfaite. Par ailleurs, quelques flammes ont pu être observées. Fin de la retransmission en direct de SpaceX avec un succès qui semblait total. Malheureusement, près de 10 minutes après l'atterrissage, une violente explosion a eu lieu jusqu'à faire bondir le prototype SN10 et le détruire.

Commentaire d'Elon Musk qui s'est félicité d'un atterrissage de Starship SN10 en un seul morceau… " RIP SN10, démobilisation honorable. " Le fondateur et patron de SpaceX souligne le bon travail effectué et ajoute : " Un jour, la vraie mesure du succès sera que les vols de Starship sont monnaie courante. " Dès 2023, un vol commercial habité autour de la Lune est prévu avec Starship.

Pour le moment, SpaceX ne fournit pas de détails concernant l'incident. Il pourrait être en lien avec une fuite de méthane. Cela étant, des progrès notables pour l'atterrissage ont bel et bien été effectués, et ce après seulement trois vols d'essai en haute altitude. Un succès total pour le quatrième ?

N.B. : image d'illustration (vignette) ; crédits : SpaceX.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
cityhunter67 offline Hors ligne Vétéran icone 1924 points
Le #2123773
Il devrait peut être mettre un système d'évacuation ou d'aspiration de fumée et/ou d'extinction automatique FM200 à voir si c'est compatible sur des réacteurs de ce type
LinuxUser offline Hors ligne VIP icone 17490 points
Le #2123774
cityhunter67 a écrit :

Il devrait peut être mettre un système d'évacuation ou d'aspiration de fumée et/ou d'extinction automatique FM200 à voir si c'est compatible sur des réacteurs de ce type


Le problème est que l’atterrissage a été assez dur, on peut voir le Starship rebondir, de plus il n'est pas parfaitement droit.
Même si il n'y a plus de flammes, il reste énormément de chaleur dans un véhicule contenant des ergols, véhicule dont l'intégrité structurelle a été mise a mal par le choc.

L'engin semble avoir touché le sol aux alentours de 15mph (selon les calculs de Scott Manley a partir des vidéos de labPadre), ce qui est plus rapide que les atterrissages réussis des premiers prototypes ou hoppers.
On peut voir que la vitesse reste constante durant les dernières secondes (alors qu'on devrait voir une décélération).
https://pbs.twimg.com/media/EvnhmTkUYAAqbr5?format=jpg&name=4096x4096

Ça a sans doute cassé plusieurs pieds (l'engin semble reposer sur ses ailettes, ce qui ne devrait pas être le cas), ce qui a limité l'évacuation de chaleur, et peut être d'autres choses, comme des conduites.
Si l'on passe la vidéo image par image, l'explosion semble prendre sa source au niveau du réservoir d'oxygène, la ou il est en contact avec le pack de poussée (la pièce ou sont attachés les moteurs).

https://pbs.twimg.com/media/Evl8RcfUcAQiIfO?format=jpg&name=4096x4096

EDIT: la vidéo de scott manley est sortie, on peut voir que les pieds se sont bien déployés, mais certains ne se sont pas vérrouillés, les rendant de fait inutiles: https://www.youtube.com/watch?v=CF9mdMI1qxM

Je me demande pourquoi SpaceX n'a pas immédiatement vidé les réservoirs, peut être justement pour voir ? ou alors c'est pour éviter d'agraver l’incendie existant ?

A noter qu'on a eu droit a un "abort" a 0.1 seconde du décollage en début de soirée, selon E.Musk via twitter, la poussée était trop importante pour la limite configurée, limite qui était déterminée de manière très prudente, le Starship a donc interrompu la procédure de lancement. Il ont donc augmenté la limite, recyclé les ergols et re rempli les réservoirs avant de procéder au second essai que l'on peut voir.

En tout cas c'est une performance monstrueuse, et la démonstration que l'approche itérative de SpaceX porte ses fruits.

Un truc surprenant, c'est la couleur différente des flammes des deux derniers moteurs allumés durant l'ascension, problème technique ou poussée réglée différemment sur les 2 moteurs ?
cityhunter67 offline Hors ligne Vétéran icone 1924 points
Le #2123785
LinuxUser a écrit :

cityhunter67 a écrit :

Il devrait peut être mettre un système d'évacuation ou d'aspiration de fumée et/ou d'extinction automatique FM200 à voir si c'est compatible sur des réacteurs de ce type


Le problème est que l’atterrissage a été assez dur, on peut voir le Starship rebondir, de plus il n'est pas parfaitement droit.

L'engin semble avoir touché le sol aux alentours de 15mph (selon les calculs de Scott Manley a partir des vidéos de labPadre), ce qui est plus rapide que les atterrissages réussis des premiers prototypes ou hoppers.
On peut voir que la vitesse reste constante durant les dernières secondes (alors qu'on devrait voir une décélération).
https://pbs.twimg.com/media/EvnhmTkUYAAqbr5?format=jpg&name=4096x4096

Ça a sans doute cassé plusieurs pieds (l'engin semble reposer sur ses ailettes, ce qui ne devrait pas être le cas), ce qui a limité l'évacuation de chaleur, et peut être d'autres choses, comme des conduites.
Si l'on passe la vidéo image par image, l'explosion semble prendre sa source au niveau du réservoir d'oxygène.

https://pbs.twimg.com/media/Evl8RcfUcAQiIfO?format=jpg&name=4096x4096

Je me demande pourquoi SpaceX n'a pas immédiatement vidé les réservoirs, peut être justement pour voir ?

A noter qu'on a eu droit a un "abort" a 0.1 seconde du décollage en début de soirée, selon E.Musk via twitter, la poussée était trop importante pour la limite configurée, limite qui était déterminée de manière très prudente, le Starship a donc interrompu la procédure de lancement. Il ont donc augmenté la limite, recyclé les ergols et re rempli les réservoirs avant de procéder au second essai que l'on peut voir.

En tout cas c'est une performance monstrueuse, et la démonstration que l'approche itérative de SpaceX porte ses fruits.

Un truc surprenant, c'est la couleur différente des flammes des deux derniers moteurs allumés durant l'ascension, problème technique ou poussée réglée différemment sur les 2 moteurs ?


Ben justement ça peut servir titre préventif
LinuxUser offline Hors ligne VIP icone 17490 points
Le #2123787
cityhunter67 a écrit :

LinuxUser a écrit :

cityhunter67 a écrit :

Il devrait peut être mettre un système d'évacuation ou d'aspiration de fumée et/ou d'extinction automatique FM200 à voir si c'est compatible sur des réacteurs de ce type


Le problème est que l’atterrissage a été assez dur, on peut voir le Starship rebondir, de plus il n'est pas parfaitement droit.

L'engin semble avoir touché le sol aux alentours de 15mph (selon les calculs de Scott Manley a partir des vidéos de labPadre), ce qui est plus rapide que les atterrissages réussis des premiers prototypes ou hoppers.
On peut voir que la vitesse reste constante durant les dernières secondes (alors qu'on devrait voir une décélération).
https://pbs.twimg.com/media/EvnhmTkUYAAqbr5?format=jpg&name=4096x4096

Ça a sans doute cassé plusieurs pieds (l'engin semble reposer sur ses ailettes, ce qui ne devrait pas être le cas), ce qui a limité l'évacuation de chaleur, et peut être d'autres choses, comme des conduites.
Si l'on passe la vidéo image par image, l'explosion semble prendre sa source au niveau du réservoir d'oxygène.

https://pbs.twimg.com/media/Evl8RcfUcAQiIfO?format=jpg&name=4096x4096

Je me demande pourquoi SpaceX n'a pas immédiatement vidé les réservoirs, peut être justement pour voir ?

A noter qu'on a eu droit a un "abort" a 0.1 seconde du décollage en début de soirée, selon E.Musk via twitter, la poussée était trop importante pour la limite configurée, limite qui était déterminée de manière très prudente, le Starship a donc interrompu la procédure de lancement. Il ont donc augmenté la limite, recyclé les ergols et re rempli les réservoirs avant de procéder au second essai que l'on peut voir.

En tout cas c'est une performance monstrueuse, et la démonstration que l'approche itérative de SpaceX porte ses fruits.

Un truc surprenant, c'est la couleur différente des flammes des deux derniers moteurs allumés durant l'ascension, problème technique ou poussée réglée différemment sur les 2 moteurs ?


Ben justement ça peut servir titre préventif


Non, pas dans ce cas précis.
Même si tu éteins les flammes a un instant T, il reste tous les éléments du triangle du feu.
Le véhicule est chaud, et encore chargé en carburant et en combustible, et en l’occurrence il y a eu des ruptures possibles dues au choc.
Il ont arrosé le Starship, et je pense qu'il n'y a plus eu de flammes pendant de longues minutes, ce qui n'a pas empêché l'explosion.
La seule manière de prévenir le problème, c'est d'atterrir de manière plus douce.
cityhunter67 offline Hors ligne Vétéran icone 1924 points
Le #2123791
LinuxUser a écrit :

cityhunter67 a écrit :

LinuxUser a écrit :

cityhunter67 a écrit :

Il devrait peut être mettre un système d'évacuation ou d'aspiration de fumée et/ou d'extinction automatique FM200 à voir si c'est compatible sur des réacteurs de ce type


Le problème est que l’atterrissage a été assez dur, on peut voir le Starship rebondir, de plus il n'est pas parfaitement droit.

L'engin semble avoir touché le sol aux alentours de 15mph (selon les calculs de Scott Manley a partir des vidéos de labPadre), ce qui est plus rapide que les atterrissages réussis des premiers prototypes ou hoppers.
On peut voir que la vitesse reste constante durant les dernières secondes (alors qu'on devrait voir une décélération).
https://pbs.twimg.com/media/EvnhmTkUYAAqbr5?format=jpg&name=4096x4096

Ça a sans doute cassé plusieurs pieds (l'engin semble reposer sur ses ailettes, ce qui ne devrait pas être le cas), ce qui a limité l'évacuation de chaleur, et peut être d'autres choses, comme des conduites.
Si l'on passe la vidéo image par image, l'explosion semble prendre sa source au niveau du réservoir d'oxygène.

https://pbs.twimg.com/media/Evl8RcfUcAQiIfO?format=jpg&name=4096x4096

Je me demande pourquoi SpaceX n'a pas immédiatement vidé les réservoirs, peut être justement pour voir ?

A noter qu'on a eu droit a un "abort" a 0.1 seconde du décollage en début de soirée, selon E.Musk via twitter, la poussée était trop importante pour la limite configurée, limite qui était déterminée de manière très prudente, le Starship a donc interrompu la procédure de lancement. Il ont donc augmenté la limite, recyclé les ergols et re rempli les réservoirs avant de procéder au second essai que l'on peut voir.

En tout cas c'est une performance monstrueuse, et la démonstration que l'approche itérative de SpaceX porte ses fruits.

Un truc surprenant, c'est la couleur différente des flammes des deux derniers moteurs allumés durant l'ascension, problème technique ou poussée réglée différemment sur les 2 moteurs ?


Ben justement ça peut servir titre préventif


Non, pas dans ce cas précis.
Même si tu éteins les flammes a un instant T, il reste tous les éléments du triangle du feu.
Le véhicule est chaud, et encore chargé en carburant et en combustible, et en l’occurrence il y a eu des ruptures possibles dues au choc.
Il ont arrosé le Starship, et je pense qu'il n'y a plus eu de flammes pendant de longues minutes, ce qui n'a pas empêché l'explosion.
La seule manière de prévenir le problème, c'est d'atterrir de manière plus douce.


Le triangle de feu je connais je suis passé une époque par du SSIAP.
L'extinction automatique élimine l'oxygène en milieu clos.(salle serveur, salle blanche etc..)
L'incendie s'arrête lorsque une base du triangle de feu est éliminé
Ils ont arrosé mais les flammes sont revenus après 10mn car se sont les fumées chaude qui ont sûrement recréé un départ de feu
D'où la double technique d'extinction auto et de désenfumage ensuite
LinuxUser offline Hors ligne VIP icone 17490 points
Le #2123803
cityhunter67 a écrit :

LinuxUser a écrit :

cityhunter67 a écrit :

LinuxUser a écrit :

cityhunter67 a écrit :

Il devrait peut être mettre un système d'évacuation ou d'aspiration de fumée et/ou d'extinction automatique FM200 à voir si c'est compatible sur des réacteurs de ce type


Le problème est que l’atterrissage a été assez dur, on peut voir le Starship rebondir, de plus il n'est pas parfaitement droit.

L'engin semble avoir touché le sol aux alentours de 15mph (selon les calculs de Scott Manley a partir des vidéos de labPadre), ce qui est plus rapide que les atterrissages réussis des premiers prototypes ou hoppers.
On peut voir que la vitesse reste constante durant les dernières secondes (alors qu'on devrait voir une décélération).
https://pbs.twimg.com/media/EvnhmTkUYAAqbr5?format=jpg&name=4096x4096

Ça a sans doute cassé plusieurs pieds (l'engin semble reposer sur ses ailettes, ce qui ne devrait pas être le cas), ce qui a limité l'évacuation de chaleur, et peut être d'autres choses, comme des conduites.
Si l'on passe la vidéo image par image, l'explosion semble prendre sa source au niveau du réservoir d'oxygène.

https://pbs.twimg.com/media/Evl8RcfUcAQiIfO?format=jpg&name=4096x4096

Je me demande pourquoi SpaceX n'a pas immédiatement vidé les réservoirs, peut être justement pour voir ?

A noter qu'on a eu droit a un "abort" a 0.1 seconde du décollage en début de soirée, selon E.Musk via twitter, la poussée était trop importante pour la limite configurée, limite qui était déterminée de manière très prudente, le Starship a donc interrompu la procédure de lancement. Il ont donc augmenté la limite, recyclé les ergols et re rempli les réservoirs avant de procéder au second essai que l'on peut voir.

En tout cas c'est une performance monstrueuse, et la démonstration que l'approche itérative de SpaceX porte ses fruits.

Un truc surprenant, c'est la couleur différente des flammes des deux derniers moteurs allumés durant l'ascension, problème technique ou poussée réglée différemment sur les 2 moteurs ?


Ben justement ça peut servir titre préventif


Non, pas dans ce cas précis.
Même si tu éteins les flammes a un instant T, il reste tous les éléments du triangle du feu.
Le véhicule est chaud, et encore chargé en carburant et en combustible, et en l’occurrence il y a eu des ruptures possibles dues au choc.
Il ont arrosé le Starship, et je pense qu'il n'y a plus eu de flammes pendant de longues minutes, ce qui n'a pas empêché l'explosion.
La seule manière de prévenir le problème, c'est d'atterrir de manière plus douce.


Le triangle de feu je connais je suis passé une époque par du SSIAP.
L'extinction automatique élimine l'oxygène en milieu clos.(salle serveur, salle blanche etc..)
L'incendie s'arrête lorsque une base du triangle de feu est éliminé
Ils ont arrosé mais les flammes sont revenus après 10mn car se sont les fumées chaude qui ont sûrement recréé un départ de feu
D'où la double technique d'extinction auto et de désenfumage ensuite


Le problème ici, c'est que même si tu élimines l’oxygène et que tu éteins le feu pendant quelques secondes, il y a un réservoir d'oxygène possiblement abimé juste au dessus.
Même si tu éteins un premier incendie, et tant que l'engin est chaud et que les réservoirs ne sont pas compléments vidés, le risque existe.
skynet away Absent VIP icone 88133 points
Le #2123826
LinuxUser a écrit :

cityhunter67 a écrit :

LinuxUser a écrit :

cityhunter67 a écrit :

LinuxUser a écrit :

cityhunter67 a écrit :

Il devrait peut être mettre un système d'évacuation ou d'aspiration de fumée et/ou d'extinction automatique FM200 à voir si c'est compatible sur des réacteurs de ce type


Le problème est que l’atterrissage a été assez dur, on peut voir le Starship rebondir, de plus il n'est pas parfaitement droit.

L'engin semble avoir touché le sol aux alentours de 15mph (selon les calculs de Scott Manley a partir des vidéos de labPadre), ce qui est plus rapide que les atterrissages réussis des premiers prototypes ou hoppers.
On peut voir que la vitesse reste constante durant les dernières secondes (alors qu'on devrait voir une décélération).
https://pbs.twimg.com/media/EvnhmTkUYAAqbr5?format=jpg&name=4096x4096

Ça a sans doute cassé plusieurs pieds (l'engin semble reposer sur ses ailettes, ce qui ne devrait pas être le cas), ce qui a limité l'évacuation de chaleur, et peut être d'autres choses, comme des conduites.
Si l'on passe la vidéo image par image, l'explosion semble prendre sa source au niveau du réservoir d'oxygène.

https://pbs.twimg.com/media/Evl8RcfUcAQiIfO?format=jpg&name=4096x4096

Je me demande pourquoi SpaceX n'a pas immédiatement vidé les réservoirs, peut être justement pour voir ?

A noter qu'on a eu droit a un "abort" a 0.1 seconde du décollage en début de soirée, selon E.Musk via twitter, la poussée était trop importante pour la limite configurée, limite qui était déterminée de manière très prudente, le Starship a donc interrompu la procédure de lancement. Il ont donc augmenté la limite, recyclé les ergols et re rempli les réservoirs avant de procéder au second essai que l'on peut voir.

En tout cas c'est une performance monstrueuse, et la démonstration que l'approche itérative de SpaceX porte ses fruits.

Un truc surprenant, c'est la couleur différente des flammes des deux derniers moteurs allumés durant l'ascension, problème technique ou poussée réglée différemment sur les 2 moteurs ?


Ben justement ça peut servir titre préventif


Non, pas dans ce cas précis.
Même si tu éteins les flammes a un instant T, il reste tous les éléments du triangle du feu.
Le véhicule est chaud, et encore chargé en carburant et en combustible, et en l’occurrence il y a eu des ruptures possibles dues au choc.
Il ont arrosé le Starship, et je pense qu'il n'y a plus eu de flammes pendant de longues minutes, ce qui n'a pas empêché l'explosion.
La seule manière de prévenir le problème, c'est d'atterrir de manière plus douce.


Le triangle de feu je connais je suis passé une époque par du SSIAP.
L'extinction automatique élimine l'oxygène en milieu clos.(salle serveur, salle blanche etc..)
L'incendie s'arrête lorsque une base du triangle de feu est éliminé
Ils ont arrosé mais les flammes sont revenus après 10mn car se sont les fumées chaude qui ont sûrement recréé un départ de feu
D'où la double technique d'extinction auto et de désenfumage ensuite


Le problème ici, c'est que même si tu élimines l’oxygène et que tu éteins le feu pendant quelques secondes, il y a un réservoir d'oxygène possiblement abimé juste au dessus.
Même si tu éteins un premier incendie, et tant que l'engin est chaud et que les réservoirs ne sont pas compléments vidés, le risque existe.


On peut éliminer l'oxygène comme on faisait avec les puits de pétrole : Le Dynamite !
LinuxUser offline Hors ligne VIP icone 17490 points
Le #2123830
skynet a écrit :

LinuxUser a écrit :

cityhunter67 a écrit :

LinuxUser a écrit :

cityhunter67 a écrit :

LinuxUser a écrit :

cityhunter67 a écrit :

Il devrait peut être mettre un système d'évacuation ou d'aspiration de fumée et/ou d'extinction automatique FM200 à voir si c'est compatible sur des réacteurs de ce type


Le problème est que l’atterrissage a été assez dur, on peut voir le Starship rebondir, de plus il n'est pas parfaitement droit.

L'engin semble avoir touché le sol aux alentours de 15mph (selon les calculs de Scott Manley a partir des vidéos de labPadre), ce qui est plus rapide que les atterrissages réussis des premiers prototypes ou hoppers.
On peut voir que la vitesse reste constante durant les dernières secondes (alors qu'on devrait voir une décélération).
https://pbs.twimg.com/media/EvnhmTkUYAAqbr5?format=jpg&name=4096x4096

Ça a sans doute cassé plusieurs pieds (l'engin semble reposer sur ses ailettes, ce qui ne devrait pas être le cas), ce qui a limité l'évacuation de chaleur, et peut être d'autres choses, comme des conduites.
Si l'on passe la vidéo image par image, l'explosion semble prendre sa source au niveau du réservoir d'oxygène.

https://pbs.twimg.com/media/Evl8RcfUcAQiIfO?format=jpg&name=4096x4096

Je me demande pourquoi SpaceX n'a pas immédiatement vidé les réservoirs, peut être justement pour voir ?

A noter qu'on a eu droit a un "abort" a 0.1 seconde du décollage en début de soirée, selon E.Musk via twitter, la poussée était trop importante pour la limite configurée, limite qui était déterminée de manière très prudente, le Starship a donc interrompu la procédure de lancement. Il ont donc augmenté la limite, recyclé les ergols et re rempli les réservoirs avant de procéder au second essai que l'on peut voir.

En tout cas c'est une performance monstrueuse, et la démonstration que l'approche itérative de SpaceX porte ses fruits.

Un truc surprenant, c'est la couleur différente des flammes des deux derniers moteurs allumés durant l'ascension, problème technique ou poussée réglée différemment sur les 2 moteurs ?


Ben justement ça peut servir titre préventif


Non, pas dans ce cas précis.
Même si tu éteins les flammes a un instant T, il reste tous les éléments du triangle du feu.
Le véhicule est chaud, et encore chargé en carburant et en combustible, et en l’occurrence il y a eu des ruptures possibles dues au choc.
Il ont arrosé le Starship, et je pense qu'il n'y a plus eu de flammes pendant de longues minutes, ce qui n'a pas empêché l'explosion.
La seule manière de prévenir le problème, c'est d'atterrir de manière plus douce.


Le triangle de feu je connais je suis passé une époque par du SSIAP.
L'extinction automatique élimine l'oxygène en milieu clos.(salle serveur, salle blanche etc..)
L'incendie s'arrête lorsque une base du triangle de feu est éliminé
Ils ont arrosé mais les flammes sont revenus après 10mn car se sont les fumées chaude qui ont sûrement recréé un départ de feu
D'où la double technique d'extinction auto et de désenfumage ensuite


Le problème ici, c'est que même si tu élimines l’oxygène et que tu éteins le feu pendant quelques secondes, il y a un réservoir d'oxygène possiblement abimé juste au dessus.
Même si tu éteins un premier incendie, et tant que l'engin est chaud et que les réservoirs ne sont pas compléments vidés, le risque existe.


On peut éliminer l'oxygène comme on faisait avec les puits de pétrole : Le Dynamite !


Exactement et si tu regardes bien, après l'explosion initiale, il n'y avait plus d'incendie !

Perso, pour les puits de pétrole, je préfère la technique du "je souffle la bougie" (Big Wind: 2 réacteurs de Mig21 sur un T34)
https://www.youtube.com/watch?v=j7Ss3BMrscE
Anonyme
Le #2123869
Franchement chapeau bas, on y est presque.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire