Stockage sur ADN : d'ici 2020 pour Microsoft

Le par  |  12 commentaire(s)
ADN-sequençage

Microsoft affiche une grosse ambition en matière de stockage sur ADN. Un système opérationnel dans l'un de ses centres de données à l'horizon 2020.

À MIT Technology Review, Microsoft Research a récemment confié ses ambitions en matière de stockage sur des brins synthétiques d'ADN. Une technologie qui devrait permettre de conserver d'importantes quantités d'information sur des périodes de plusieurs milliers d'années.

Le but serait de disposer d'un système de stockage sur ADN opérationnel et fonctionnant à l'intérieur d'un data center d'ici les trois prochaines années, soit à l'horizon 2020. Le prototype commercial serait de la taille d'un " gros photocopieur Xerox des années 70. "

Microsoft a manifesté son intérêt pour le stockage sur ADN à de multiples reprises, et grâce auquel " toutes les données publiques accessibles sur l'Internet pourraient se glisser dans une boîte à chaussures. "

L'été dernier, des chercheurs de Microsoft Research et de l'université de Washington avaient annoncé l'encodage de 200 Mo de données sur des brins d'ADN synthétiques. Un morceau d'ADN de la taille d'un grain de sucre pour stocker des versions numériques d'œuvres d'art, un clip vidéo en haute définition, la déclaration universelle des droits de l'Homme dans plus de 100 langues, une centaine de livres et la base de données de la réserve mondiale de semences.

stockage-ADN-Microsoft-Research

Pour l'encodage, Microsoft avait eu recours à presque 13,5 millions de brins d'ADN. MIT Technology Review écrit que le coût du matériel pour une telle procédure serait de l'ordre 800 000 dollars ! Selon Microsoft, le coût du stockage sur ADN doit diminuer d'un facteur de 10 000 avant de pouvoir être largement adopté, et ainsi de l'ordre de 0,4 $ le Mo.

Parmi d'autres obstacles, la " vitesse en écriture " de seulement 400 octets par seconde doit être améliorée pour passer à 100 Mo par seconde.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1967056
MDR ! Faut que les coûts soient divisés par 10000 et que la vitesse d'écriture passe de 400o/s à 100Mo/s xD

Ça arrivera pas chez nous avant bien longtemps hein
Le #1967057

Reste à savoir si le stockage ADN pourra chopper Alzheimer
Le #1967058
lol je peux me tromper mais encore un moyen pour Microsoft d'étendre la surveillance de masse.

Ils sont malin quand même.
Le #1967062
Un jour...

"Ransomware sur le stockage ADN" faudra payer en nature pour débloquer les données, j'veux bien, mais ça dépend qui !

"Ransomware sur le cerveau"... J'espère qu'on aura pas ce problème là dans 5 siècles.
Le #1967066
iFlo59 a écrit :

Un jour...

"Ransomware sur le stockage ADN" faudra payer en nature pour débloquer les données, j'veux bien, mais ça dépend qui !

"Ransomware sur le cerveau"... J'espère qu'on aura pas ce problème là dans 5 siècles.


On ne parle pas de stockage dans le corps humain, on parle d'un support qui sera très petit c'est tout.
Le #1967074
"...de la taille d'un grain de sucre...">>> Y'a intérêt à faire des copies !!!

Pis trouver un truc pour le stockage ; les éprouvettes, spa super-pratique...
Le #1967102
Mais du coup, ce que je ne comprends pas, c'est que c'est assez fragile l'ADN. C'est vite dégradé par l'environnement, les produits chimiques, le temps etc...

A part la taille, je ne vois pas vraiment l’intérêt. IBM n'avait pas déjà, il y a une dizaine d'année, réussi à écrire des données en 3D dans un cube de cristal ou un truc du genre avec des lasers?

Ah c'était ça: http://www.usinenouvelle.com/article/stockage-de-donneesles-memoires-holographiques-tentent-une-sortieen-utilisant-de-nouveaux-materiaux-les-memoires-holographiques-pourraient-bientot-sortir-des-laboratoires-elles-promettent-de-changer-r.N95827

Ca date de 2000 et on n'en a toujours pas vu le bout du nez
Le #1967127
Le #1967135
a écrit :

iFlo59 a écrit :

Un jour...

"Ransomware sur le stockage ADN" faudra payer en nature pour débloquer les données, j'veux bien, mais ça dépend qui !

"Ransomware sur le cerveau"... J'espère qu'on aura pas ce problème là dans 5 siècles.


On ne parle pas de stockage dans le corps humain, on parle d'un support qui sera très petit c'est tout.


En effet, merci pour cette précision, j'étais hors sujet sur le coup
Le #1967259
FatMat a écrit :

Mais du coup, ce que je ne comprends pas, c'est que c'est assez fragile l'ADN. C'est vite dégradé par l'environnement, les produits chimiques, le temps etc...

A part la taille, je ne vois pas vraiment l’intérêt. IBM n'avait pas déjà, il y a une dizaine d'année, réussi à écrire des données en 3D dans un cube de cristal ou un truc du genre avec des lasers?

Ah c'était ça: http://www.usinenouvelle.com/article/stockage-de-donneesles-memoires-holographiques-tentent-une-sortieen-utilisant-de-nouveaux-materiaux-les-memoires-holographiques-pourraient-bientot-sortir-des-laboratoires-elles-promettent-de-changer-r.N95827

Ca date de 2000 et on n'en a toujours pas vu le bout du nez


A mon avis, comme pour l'énergie, le lobbying marche à fond dans ce type de marché...

Le rapport investissement/retour sur investissement est probablement colossal, aussi...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]