StopCovid : l'application pour lutter contre le Covid-19 s'offre un bon départ

Le par  |  11 commentaire(s)
StopCovid

Lancée ce 2 juin sur l'AppStore et le Play Store, l'application StopCovid rencontre finalement un certain succès, les différentes fake news n'ayant pas réussi à dissuader massivement les utilisateurs.

Depuis ce 2 juin 2020, l'application StopCovid lancée par le gouvernement est disponible. Et s'il est encore besoin de le rappeler comme nous l'expliquions déjà ici, Non, le gouvernement n'impose rien à personne et ne va pas jusqu'à installer son appli en douce sur vos terminaux pour vous espionner...

StopCovid

L'application exploite la technologie Bluetooth et n'est efficace que si elle est massivement installée par les Français. L'idée est simple : lorsque l'on croise une autre personne disposant de l'application, son identifiant chiffré s'inscrit dans un journal. Si une personne utilisant l'application est testée positive au Covid-19, il devient alors plus simple de prévenir toute personne ayant été en contact avec elle pour briser la chaine de contamination en prévenant les personnes croisées.

Samsung Galaxy S10 

600€€ sur Amazon* * Prix initial : 600€€.

StopCovid sucite toutefois des inquiétudes depuis son annonce, notamment concernant les données personnelles et le respect de la vie privée. Les compotistes se sont ainsi régalés à critiquer une application qui permettrait au gouvernement de surveiller les citoyens... Alors même que le projet a fait l'objet de plusieurs analyses de la CNIL et de spécialistes en sécurité, l'application profite même d'un programme de bug bounty pour s'assurer de sa sécurisation, laissant ainsi l'accès à son code aux hackers indépendants, à même de mettre en évidence tout moyen de contrôle dépassant ce qui a été annoncé par le gouvernement.

Dans un climat assez compliqué, ce sont toutefois plus de 600 000 installations qui ont été revendiquées en quelques heures du côté du gouvernement. De son côté Google Play évoque 100 000 installations le premier jour, Apple ne communiquant aucun chiffre.

Les chiffres sont encourageants, mais loin des 50 à 60% de la population nécessaire à un fonctionnement optimal.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
Le #2100683
C'est quoi ce nuage de poussière à l'horizon ?
Aïe, c'est l'arrivée du troupeau de râleurs et complotistes en tout genre. Tous aux abris !
Le #2100684
"...Les compotistes se sont ainsi régalés...">>>c'était de le compote de pomme ?
Le #2100686
.
"lorsque l'on croise une autre personne disposant de l'application, son identifiant chiffré s'inscrit dans un journal."
.
A conditions
que cette personne séjourne plus de 15 minutes à moins de 1 mètre de moi !!!
qu'il possède un smartphone (non Apple).
Qu'il installe l'application
Si cette personne est derrière une cloison (donc sans risque) elle sera pistée inutilement
et la suite ....tous les problèmes d'enquête et de coût pour un résultat faiblard comme en Australie et ailleurs !
Bravo la French Tech.
.
Le #2100691
Ulysse2K a écrit :

C'est quoi ce nuage de poussière à l'horizon ?
Aïe, c'est l'arrivée du troupeau de râleurs et complotistes en tout genre. Tous aux abris !


Je fais parti des râleurs (mais pas de complotistes) car c'est (pour moi) un gaspillage de plus pour un résultat complètement bidon (et qui sera truqué pour que ça soir un "bon" résultat) et qu'on va encenser pendant des années parce que "ils auront fait quelque chose" (d'inutile).

Quand on vois le nombre de gens qui ne respecte même pas les gestes barrières c'est pas cette application qui va changer quelque chose et je met ma main à couper que ceux qui seront atteint ne se déclareront même pas via cette magnifique application (ils auront certainement autre chose à faire ).

Edit : 600 000 installations selon les syndicats et 100 000 selon la police, comme quoi selon où l'on se trouve le coef multiplicateur/diviseur est différent
Le #2100703
100 000 curieux (et non 600 000 selon les manifestants) mais combien vont réellement l'activer après l'effet de curiosité ? Même à 600 000 on n'est même pas à 1/100è de la population !
Perso je l'aurais bien installé si mon tél ne m'avait pas demandé de mettre à jour vers une version d'iOS dont je sais qu'elle fera ramer mon tél et qu'il sera bon à changer.
Le #2100729
sansimportance a écrit :

Ulysse2K a écrit :

C'est quoi ce nuage de poussière à l'horizon ?
Aïe, c'est l'arrivée du troupeau de râleurs et complotistes en tout genre. Tous aux abris !


Je fais parti des râleurs (mais pas de complotistes) car c'est (pour moi) un gaspillage de plus pour un résultat complètement bidon (et qui sera truqué pour que ça soir un "bon" résultat) et qu'on va encenser pendant des années parce que "ils auront fait quelque chose" (d'inutile).

Quand on vois le nombre de gens qui ne respecte même pas les gestes barrières c'est pas cette application qui va changer quelque chose et je met ma main à couper que ceux qui seront atteint ne se déclareront même pas via cette magnifique application (ils auront certainement autre chose à faire ).

Edit : 600 000 installations selon les syndicats et 100 000 selon la police, comme quoi selon où l'on se trouve le coef multiplicateur/diviseur est différent


Lâche-toi Chef ! Non seulement ça te fera du bien mais en plus, je suis bien planqué car je vous ai tous vu arriver de loin... Ouf !

Le #2100734
Ulysse2K a écrit :

C'est quoi ce nuage de poussière à l'horizon ?
Aïe, c'est l'arrivée du troupeau de râleurs et complotistes en tout genre. Tous aux abris !


Le problème c'est que ceux que j’appellerais volontiers les "conformistes" (à poil ou à plume), ont tendance à ne pas voir plus loin que l'horizon...
Si on regarde le passé, on constate que les dispositions de surveillance et les lois issus de l’état d'urgence ne se sont pas bornées à espionner les candidats djihadistes et qu'une fois qu'on a pérennisé un instrument, il peut être utilisé à tout autre chose ! Pensez vous ou pas que cela a été utilisé déjà dans le cadre de manifestations (et pas toujours légitimement) comme celle des G.J par exemple ?
Dans le cas de l'appli du covid, il n'y a pas de problème en soi. Si ce n'est que j'en vois une très faible utilité pour des raisons techniques déjà citées et surtout parce que ça vient après la bataille... Sauf que ça "entre dans les mœurs" et que nous pouvons avoir plus tard un effet "cheval de Troie" à l'occasion d'un autre type d'évènement qui "justifiera" l'utilisation d'une appli du même type..
Je pense que c'est de là que vient la crainte de ceux qu'on qualifie de "complotistes" alors même que tout ce qui s'est passé durant cette crise sanitaire à mis en évidence une frontière très tenue entre complotisme et réalité (l'affaire du Lancet par ex) !
Le #2100737
Une personne qui ne se dit pas complotiste et une personne qui a des œillères car quand tu ne vas pas dans le sens du gouvernement, tu es complotiste.
Le #2100742
tomcat75 a écrit :

Ulysse2K a écrit :

C'est quoi ce nuage de poussière à l'horizon ?
Aïe, c'est l'arrivée du troupeau de râleurs et complotistes en tout genre. Tous aux abris !


Le problème c'est que ceux que j’appellerais volontiers les "conformistes" (à poil ou à plume), ont tendance à ne pas voir plus loin que l'horizon...
Si on regarde le passé, on constate que les dispositions de surveillance et les lois issus de l’état d'urgence ne se sont pas bornées à espionner les candidats djihadistes et qu'une fois qu'on a pérennisé un instrument, il peut être utilisé à tout autre chose ! Pensez vous ou pas que cela a été utilisé déjà dans le cadre de manifestations (et pas toujours légitimement) comme celle des G.J par exemple ?
Dans le cas de l'appli du covid, il n'y a pas de problème en soi. Si ce n'est que j'en vois une très faible utilité pour des raisons techniques déjà citées et surtout parce que ça vient après la bataille... Sauf que ça "entre dans les mœurs" et que nous pouvons avoir plus tard un effet "cheval de Troie" à l'occasion d'un autre type d'évènement qui "justifiera" l'utilisation d'une appli du même type..
Je pense que c'est de là que vient la crainte de ceux qu'on qualifie de "complotistes" alors même que tout ce qui s'est passé durant cette crise sanitaire à mis en évidence une frontière très tenue entre complotisme et réalité (l'affaire du Lancet par ex) !


J'ai une autre définition pour toi et bernie973... Les paranos

Je vous rassure tous les deux, nous ne sommes pas dupes. Nous savons que nous sommes perpétuellement fliqués. Hormis les pros de la sécurité (et encore), dès que tu vois "Connexion établie", c'est parti pour l'espionnite tout azimut. D'une manière ou d'une autre on nous soutire des infos. Et pas que le gouvernement...

Même toi tu leur en donnes par le biais des portails de l'administration ou tout simplement les réseaux sociaux
Le #2100781
"Alors même que le projet a fait l'objet de plusieurs analyses de la CNIL et de spécialistes en sécurité"
D'accord, quels sont les résultats ? "Ah cool, y'a eu des analyses" "Ah ouf, c'est open-source, tout le monde peut vérifier"
=>En quoi est-ce que ça suffit à rassurer, surtout si la réponse c'est que ça ne va pas ? Vous ne nous le dites pas ! C'est vraiment n'importe quoi d'utiliser ce genre de rhétorique, pure propagande, comme s'il n'y avait que les "fake news" qui étaient contre, à tort évidemment. Comme si le fait que ce soit public allait diffuser tout seul la connaissance et produire l'analyse. La propagande a fait un grand progrès en se planquant derrière l'opposition "farfelue" et "parano" pour éviter tout débat. Ce parfum de fin de civilisation.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme