StopCovid : un coût de 200 000 € par mois pointé du doigt par Anticor

Le par  |  9 commentaire(s) Source : L'Express
StopCovid

L'association Anticor s'interroge sur un éventuel problème de favoritisme dans la gestion et l'exploitation de l'application StopCovid, au vu de ses coûts de fonctionnement.

Avec 2% environ de la population ayant installé l'application de tracing StopCovid destinée à contribuer aux mesures qui éviteront une recontamination massive et un retour en force de l'épidémie de Covid-19, on est encore très loin de la masse critique nécessaire pour rendre le dispositif efficace et protecteur.

Au-delà de sa conception dans la douleur, entre choix techniques (centralisé / décentralisé) et de respect de la vie personnelle (usage et protection des données récoltées), c'est maintenant son exploitation qui attire l'attention.

StopCovid

Le site en ligne L'Obs avait observé que le coût de fonctionnement de l'application s'élevait à 200 000 à 300 000 € par mois, un montant plutôt élevé et entrant dans un périmètre qui impose en principal un appel d'offre, qui n'a pas eu lieu.

L'association de lutte contre la corruption Anticor a réagi en déposant le 10 juin un signalement auprès du Procureur de la République pour "soupçon de favoritisme" et manquement aux règles des commandes publiques, ces dernières prévoyant la nécessité d'un appel d'offres pour tous les projets dépassant 139 000 €.

Si aucune enquête n'est ouverte à la suite de ce signalement, la présidente de l'association indique envisager de déposer plainte.

Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Le #2101234
"coût de fonctionnement de l'application s'élevait à 200 000 à 300 000 € par mois", c'est cher je trouve pour une petite application qui ne nécessite pas de serveur derrière...
Le #2101235
.
C'est très cher pour un résultat sans intérêt !
.
Le nombre de cas supplémentaires détectés se compteront sur les doigt d'une main !
.
Le #2101236
D'autant plus que ce n'est pas comme si on avait aucun recul sur cette méthode de suivi via les portables :
Singapour, société ultra-connectée comparé à nous, a essayé avant nous et a déclaré que c'était inefficace à cause d'une adoption trop faible par la population ...

Mais non, nous ils se sont dit "C'est la France, ça va marcher. On est les meilleurs du monde"

Purée, qu'il annonce sa démission dimanche soir, ça nous fera au moins une belle avancée démocratique. (Si il lui reste un minimum de dignité)
Le #2101241
Bof... S'en foutent, c'est nous qui paye...
Le #2101243
Elbutcher a écrit :

D'autant plus que ce n'est pas comme si on avait aucun recul sur cette méthode de suivi via les portables :
Singapour, société ultra-connectée comparé à nous, a essayé avant nous et a déclaré que c'était inefficace à cause d'une adoption trop faible par la population ...

Mais non, nous ils se sont dit "C'est la France, ça va marcher. On est les meilleurs du monde"

Purée, qu'il annonce sa démission dimanche soir, ça nous fera au moins une belle avancée démocratique. (Si il lui reste un minimum de dignité


Il faut mettre tous les outils et tous les moyens possibles. Si tu dis "on fait un outil mais bon on y croit pas", alors ça ne marchera forcement pas. Si tu ne fais pas l'outil, alors on te reprochera de ne rien faire alors que d'autre oui.

Moi ce que je ne comprends pas c'est "200 000 à 300 000 € par mois" pour de la maintenance. L'appli est là, pas besoin d'infra. Bref, il y en a qui remplissent leurs poches...
Le #2101246
Et paf.... un pavé de plus dans la marre.
Balèze de faire payer 200 000 à 300 000 €/mois pour un truc parfaitement inutile et qui n'a strictement aucun besoin de maintenance.

"Rigolez pas, c'est avec votre pognon" (Coluche)
Le #2101252
Ça ne sera pas le premier truc qui coute cher pour rien #hadopi
Le #2101257
"L'association de lutte contre la corruption Anticor a réagi en déposant le 10 juin un signalement auprès du Procureur de la République pour "soupçon de favoritisme" et manquement aux règles des commandes publiques, ces dernières prévoyant la nécessité d'un appel d'offres pour tous les projets dépassant 139 000 €."

Au delà de l'utilité ou pas de cette appli, la décision a été prise dans le cadre d'une urgence sanitaire, donc besoin en urgence de résultats.
C'est exactement le contraire qui avait été décrié lors de la crise, à savoir le strict respect des procédures alors qu'il y avait urgence dans tous les domaines.
Le #2101271
Hé !!

Le logiciel frano-Français Stopcovid a besoin d'une infrastructure de serveurs, puisque contrairement au modèle Google par ex , il ne stoke pas les infos sur le Téléphone mais sur des serveurs gérés (sous traités) par l'Assurance Maladie.

De là le coût si élevé cité dans la news. Sinon il n'y aurait eu que le coût de developpement du logiciel.....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme