StopCovid : la CNIL donne son feu vert

Le par  |  8 commentaire(s)
StopCovid

Le projet français d'application de tracing StopCovid vient de recevoir l'aval de la CNIL. Il doit encore faire l'objet d'un débat et d'un vote parlementaire mais l'application pourrait être bientôt disponible.

C'est l'un des outils qui doit aider en principe à maîtriser le déconfinement et éviter une recontamination qui imposerait de nouvelles mesures restrictives. L'application de tracing StopCovid permettra d'alerter les personnes ayant été en contact avec des personnes contaminées et d'agir plus vite pour empêcher la formation de clusters de personnes contaminées en isolant et en testant les sujets à risque.

Encore faudra-t-il que la population accepte d'utiliser cette application et d'y soumettre un certain nombre de données personnelles, normalement anonymisées. Sur ce point, la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) avait à se prononcer sur l'accès et la gestion de ces informations.

CNIL

Dans un nouvel avis, elle se prononce sur les "conditions concrètes de sa mise en oeuvre", en complément d'une décision du 24 avril qui validait le principe de l'application StopCovid sous réserve de son intégration stricte à une stratégie de déconfinement et de son caractère provisoire.

Elle établit d'après son examen que "l'application StopCovid ne conduira pas à créer une liste des personnes contaminées mais simplement une liste de contacts, pour lesquels toutes les données sont pseudonymisées".

Elle se félicite de constater que ses recommandations du 24 avril ont été suivies et qu'il n'y aura pas de conséquences négatives pour les personnes décidant de ne pas y avoir recours.

Sa conclusion est que "l'application peut être légalement déployée dès lors qu'elle apparaît être un instrument complémentaire du dispositif d'enquêtes sanitaires manuelles" même si son utilité réelle devra être mesurée dans le temps.

L'application StopCovid doit encore faire l'objet d'un vote parlementaire ces prochains jours et Cédric O, secrétaire d'Etat au numérique, anticipe déjà une possible mise en oeuvre dès ce week-end, dans la logique d'un lancement début juin.

Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Le #2099889
Personnelement, je l'installerais

Ca me fait rire les gens qui critiquent cette application par peur d'être tracé, alors qu'ils utilisent presque tous déjà des applications GPS qui tournent constamment en arrière plan (Google Maps, Snapchat... )
Le #2099894
Je comprend les craintes de ceux qui ont peur d'un tracage generalise. J'aimera pas arriver au point de la Coree du Sud (et encore moins de la Chine), mais je pense qu'on est capable d'arriver a faire une application qui ne nous trace pas directement (deja si l'app n'utilise pas le gps c'est une bonne chose) et qui est anonyme.

Par contre j'ai des doutes sur l'efficacite, car si que tres peut de personnes jouent le jeux, l'application n'arrivera pas a marcher. Mais je lui donnerai ca chance!
Le #2099898
La vraie question, c'est une appli pour quoi faire ?
L'épidémie est quasi terminée, et depuis le déconfinement, il y a de moins en moins de personnes qui portent un masque dans la rue.

Direction la prochaine crise ...
Le #2099902
Misstigry a écrit :

La vraie question, c'est une appli pour quoi faire ?
L'épidémie est quasi terminée, et depuis le déconfinement, il y a de moins en moins de personnes qui portent un masque dans la rue.

Direction la prochaine crise ...


Ne l'installe pas c'est tout !

"L'épidémie est quasi terminée" ... Maintenant je suis rassuré.
Le #2099911
GOTCHA a écrit :

Personnelement, je l'installerais

Ca me fait rire les gens qui critiquent cette application par peur d'être tracé, alors qu'ils utilisent presque tous déjà des applications GPS qui tournent constamment en arrière plan (Google Maps, Snapchat... )


Je préfère être pisté par Google que par le gouvernement car Google n'a pas de pouvoir de rétorsion.

Apres j'ai plus confiance dans cette application que dans les boîtes noires posées chez les FAI français par le gouvernement et qui bizarrement ont été prolongées au nom de la crise sanitaire alors qu'elles sont sensées être contre le terrorisme !!!...
Le #2099924
Misstigry a écrit :

La vraie question, c'est une appli pour quoi faire ?
L'épidémie est quasi terminée, et depuis le déconfinement, il y a de moins en moins de personnes qui portent un masque dans la rue.

Direction la prochaine crise ...


C'est la question que je me pose aussi...
Quelle urgence il y a t-il a vouloir déployer cette appli alors que l'épidémie se termine (courbe en cloche normale pour une épidémie de ce type) ? Cette appli va donc servir pour une prochaine épidémie, parce que pour des raison cosmiques on entre dans la décennie des épidémies et la guerre contre les virus, alors que la période qui se termine était celle de la lutte perpétuelle contre le terrorisme (Macron : "il faudra s’habituer à vivre avec le virus" qui sonne comme Manuel Valls : "Nous devons vivre avec le terrorisme") ?
En tout cas j'espère qu'on ne fera pas avec la l’état d'urgence sanitaire ce qui a été fait avec la l’état d'urgence contre le terrorisme...
Le #2099931
tomcat75 a écrit :

Misstigry a écrit :

La vraie question, c'est une appli pour quoi faire ?
L'épidémie est quasi terminée, et depuis le déconfinement, il y a de moins en moins de personnes qui portent un masque dans la rue.

Direction la prochaine crise ...


C'est la question que je me pose aussi...
Quelle urgence il y a t-il a vouloir déployer cette appli alors que l'épidémie se termine (courbe en cloche normale pour une épidémie de ce type) ? Cette appli va donc servir pour une prochaine épidémie, parce que pour des raison cosmiques on entre dans la décennie des épidémies et la guerre contre les virus, alors que la période qui se termine était celle de la lutte perpétuelle contre le terrorisme (Macron : "il faudra s’habituer à vivre avec le virus" qui sonne comme Manuel Valls : "Nous devons vivre avec le terrorisme" ?
En tout cas j'espère qu'on ne fera pas avec la l’état d'urgence sanitaire ce qui a été fait avec la l’état d'urgence contre le terrorisme...


"...En tout cas j'espère qu'on ne fera pas avec la l’état d'urgence sanitaire ce qui a été fait avec la l’état d'urgence contre le terrorisme......"

On peut toujours rêver

Comment on dit déjà "Les promesses n'engagent que ceux qui les reçoivent."
Jacques Chirac

et il était TRES bien placé pour en parler
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Avatar par défaut
Anonyme
Anonyme Avatar par défaut