Stream ripping : Flvto et 2conv dans le collimateur de la RIAA

Le par  |  5 commentaire(s)
youtube-logo

Après le rejet d'une plainte aux États-Unis, la RIAA persiste dans sa procédure pour faire plier l'administrateur russe de sites de stream ripping.

La semaine dernière, une cour fédérale de Virginie aux États-Unis a rejeté une plainte pour violation de droits d'auteur déposée par Universal Music, Sony Music et dix autres labels de musique à l'encontre de l'administrateur russe du site Flvto (flvto.biz).

La cour a estimé que Flvto et le site 2conv (2con.com) - administré par la même personne - sont seulement " semi-interactifs " avec les utilisateurs et avec des interactions " non commerciales ", sans ciblage délibéré de citoyens américains.

Pour la RIAA (Recording Industry Association of America), cette décision est vécue comme " un grand pas en arrière dans la protection de la culture américaine et des créateurs qui l'alimentent ", selon les propos d'un porte-parole à Billboard. L'association de défense des intérêts de l'industrie du disque aux États-Unis fait appel.

D'après la RIAA, Flvto et 2conv - disponibles dans plus d'une vingtaine de langues - sont essentiellement le même service de stream ripping pour convertir des vidéos YouTube en fichiers au format audio MP3 à télécharger.

flvto

Entre octobre 2017 et septembre 2018, la RIAA souligne que Flvto a reçu plus de 263 millions de visites, dont 10 % depuis les États-Unis. 2conv reçoit également plusieurs millions de visites par mois. Les deux sites sont gratuits et génèrent des revenus par le biais de la publicité.

La RIAA et plus généralement l'industrie de la musique ont la pratique du stream ripping dans leur collimateur depuis plusieurs années. Pour l'IFPI (Fédération internationale de l'industrie phonographique), c'est une pratique illégale qui détourne notamment les utilisateurs du paiement d'un abonnement de streaming premium.

Suite à une plainte de la RIAA en 2016, un accord amiable avait été trouvé avec le responsable du populaire site de stream ripping Youtube-mp3.org qui a été fermé.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2049807
Ils sont marrants les américains, c'est dans leur pays, chez Youtube, que sont hébergés les oeuvres protégées et ils attaquent les Russes pour violation de droits d'auteur
Le #2049809
olivier.pierre a écrit :

Ils sont marrants les américains, c'est dans leur pays, chez Youtube, que sont hébergés les oeuvres protégées et ils attaquent les Russes pour violation de droits d'auteur


Youtube n'est pas illégal, et rémunère les auteurs. Pas les sites pirates...
Le #2049833
Ça me rappelle l'époque où on enregistrait les titres qui passaient à la radio sur K7, ensuite ils ont attaqués les CD, les DVD, maintenant les MP3, bientôt on retrouvera la RIAA/MPAA/SACEM dans Google Home et Alexa pour surveiller vos écoutent
Le #2049835
Freex a écrit :

Ça me rappelle l'époque où on enregistrait les titres qui passaient à la radio sur K7, ensuite ils ont attaqués les CD, les DVD, maintenant les MP3, bientôt on retrouvera la RIAA/MPAA/SACEM dans Google Home et Alexa pour surveiller vos écoutent


Vu ce qui se passe en Chine c'est bientôt chez nous!
Le #2049845
Toute façon ce que proposent ces sites peut être fait à la main, ça fait juste gagner du temps à l'utilisateur...

Sans site il suffit d'utiliser Internet Download Manager et d'activer le plugin de téléchargement de vidéos (super utile sur les sites de streaming d'ailleurs).
Ensuite une fois la vidéo en local y'a des tonnes de logiciels gratuits pour extraire l'audio.
Et on a donc la même chose qu'avec le site.

Je sais même pas pourquoi il s'emmerdent à perdre du temps et de l'argent à porter plainte contre ces sites car il faudrait le faire contre tous les sites et tous les outils qui pourraient permettre la même chose...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme