Streaming illégal de séries : sept personnes jugées en France et des sites démantelés

Le par  |  1 commentaire(s)
pirate

Plusieurs interpellations en France dans le cadre de sites de streaming illégal. Un site comme seriefr.eu servait à la diffusion de séries TV.

Les sites seriefr.eu, seriefr.xyz, series-en-streaming.tv ou encore dpstream.co. Ces sites français font partie d'une dizaine de sites épinglés pour du streaming illégal de séries TV. Actuellement âgées de 19 à 36 ans, sept personnes vont être jugées en juin et en novembre en France pour " contrefaçon et recel de contrefaçon d'œuvres audiovisuelles, commis en bande organisée. "

Selon l'AFP (Le Figaro), qui rapporte les propos du procureur de Besançon, le principal suspect est un étudiant en informatique et robotique de 22 ans. Interpellé en avril, il est soupçonné d'être l'administrateur des sites, dont seriefr.eu qui avait attiré l'attention de l'Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (Alpa).

A priori pour accélérer la diffusion, voire tenter de dissimuler des traces, le site avait recours à des CDN (Content Delivery Network). Les serveurs étaient notamment hébergés aux Pays-Bas. Le site proposait l'accès à plus de 2 millions de fichiers pour des séries françaises et internationales.

L'administrateur présumé rétribuait des personnes faisant office de contributeurs du site en obtenant des séries via P2P. L'étudiant aurait engrangé pour près de 200 000 € grâce à des revenus publicitaires entre 2017 et 2019. Le site procédait par ailleurs à du minage de cryptomonnaie sur le dos des ordinateurs le consultant.

seriefr.eu-1 seriefr.eu-2

Dans le rapport de transparence de Google, on peut retrouver des demandes de suppression d'URL du moteur de recherche en rapport avec seriefr.eu pour des atteintes à des droits d'auteur. C'est aussi le cas avec les autres sites qui étaient à l'identique. L'Internet Archive donne accès à des captures du site archivé.

Selon la dernière étude de l'Alpa (en partenariat avec le CNC et Médiamétrie) sur la consommation illégale de vidéos en France, le nombre d'internautes dits pirates était de 12 millions en 2017. Le streaming est devenu la technologie la plus utilisée pour l'accès à des contenus illégaux.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2065183
oui est surtout les serveur son héberger et louer en suisse et au pays-bas alors la con....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme