La Suisse prépare sa sortie du nucléaire

Le par  |  16 commentaire(s)
EDF nucléaire

La Suisse devrait prochainement amorcer sa sortie progressive du nucléaire suite aux résultats d'un référendum mené ce dimanche.

Ce dimanche 21 mai 2017, les Suisses étaient invités à se prononcer à travers un référendum sur la mise en application d'une nouvelle loi sur l'énergie impliquant la sortie du nucléaire. Avec une majorité de 58% des voix, le peuple suisse a confirmé souhaiter se tourner vers les énergies renouvelables dans un futur proche.

EDF nucléaire

La loi en question aborde avant tout le financement et l'attribution de ressources pour le développement des énergies renouvelables, notamment les énergies hydrauliques, solaires ou géothermiques. Le texte affiche pour objectif la multiplication par 4 de la part de production d'électricité nationale issue des énergies dites propres d'ici 2035.

Le texte prévoit également la fermeture progressive des 5 centrales nucléaires installées en Suisse. Dès 2019, un premier site devrait être mis hors service pour une sortie totale du nucléaire fixé à 2034.

En France, la situation est plus complexe et le débat encore vif non seulement sur la faisabilité d'une sortie du nucléaire dans les 15 années à venir, mais aussi sur la volonté et la nécessité d'en sortir. Les coûts de démantèlement du parc nucléaire sont par ailleurs encore sujets à de nombreuses questions : récemment, EDF avait été pointée du doigt pour en avoir très largement sous-estimé le montant.

La question des énergies de remplacement est également un sujet délicat : le manque d'uniformité de la production via les énergies solaires ou éoliennes maintient le spectre du black-out tant redouté par les experts. La période de transition qu'a amorcée la Suisse pourrait la rendre encore plus dépendante pendant quelques années, de la production nucléaire ou verte de pays voisins.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
kerlutinoec Absent VIP 7651 points
Le #1965786
La Suisse est un petit pays et un pays riche.
Elle a besoin de peu d'énergie et a les moyens de l'acheter chez nous.

Déjà que cet hiver on se demandait si on n'aurait pas des coupures car quelques EPR étaient éteints. (Heureusement il a fait doux.)
La France n'est absolument pas prête a se passer du nucléaire et n'en a pas les moyens (et aucun pays limitrophe pour nous fournir en électricité suffisamment).
A long terme on pourra peut être mais il faudra s'attendre à de l'électricité beaucoup plus chère !

D'un autre coté comme me le dit souvent mon frère écolo, l'électricité nucléaire n'est pas chère parce que le risque technologique n'est absolument pas assuré (très sous-estimé en terme financier).
Le #1965796
Pour une fois que je vote pas ils votent comme je pense
Le #1965797
kerlutinoec a écrit :

La Suisse est un petit pays et un pays riche.
Elle a besoin de peu d'énergie et a les moyens de l'acheter chez nous.

Déjà que cet hiver on se demandait si on n'aurait pas des coupures car quelques EPR étaient éteints. (Heureusement il a fait doux.)
La France n'est absolument pas prête a se passer du nucléaire et n'en a pas les moyens (et aucun pays limitrophe pour nous fournir en électricité suffisamment).
A long terme on pourra peut être mais il faudra s'attendre à de l'électricité beaucoup plus chère !

D'un autre coté comme me le dit souvent mon frère écolo, l'électricité nucléaire n'est pas chère parce que le risque technologique n'est absolument pas assuré (très sous-estimé en terme financier).


Tout comme l’Allemagne, la Suisse va se défausser de ce problème sur ses voisins en important de l'électricité nucléaire donc cela ne va rien résoudre.

C'est un sujet qu'il faut aborder d'un point de vue global.

Là c'est typiquement un sujet taillé pour l'Europe qui devrait réfléchir à notre avenir énergétique en commun et pourquoi pas à une sortie du nucléaire globale plutôt que de faire des réglementations sur les sauces pimentées pour pizza (véridique )

Sinon on aura toujours des initiatives (louables) isolées comme l'Allemagne ou la Suisse mais cela ne résout rien, on déplace simplement le problème chez les voisins.

M'enfin y a plus de lobbying sur le nucléaire que sur les sauces pour pizza




Le #1965798
Shaft64 a écrit :

kerlutinoec a écrit :

La Suisse est un petit pays et un pays riche.
Elle a besoin de peu d'énergie et a les moyens de l'acheter chez nous.

Déjà que cet hiver on se demandait si on n'aurait pas des coupures car quelques EPR étaient éteints. (Heureusement il a fait doux.)
La France n'est absolument pas prête a se passer du nucléaire et n'en a pas les moyens (et aucun pays limitrophe pour nous fournir en électricité suffisamment).
A long terme on pourra peut être mais il faudra s'attendre à de l'électricité beaucoup plus chère !

D'un autre coté comme me le dit souvent mon frère écolo, l'électricité nucléaire n'est pas chère parce que le risque technologique n'est absolument pas assuré (très sous-estimé en terme financier).


Tout comme l’Allemagne, la Suisse va se défausser de ce problème sur ses voisins en important de l'électricité nucléaire donc cela ne va rien résoudre.

C'est un sujet qu'il faut aborder d'un point de vue global.

Là c'est typiquement un sujet taillé pour l'Europe qui devrait réfléchir à notre avenir énergétique en commun et pourquoi pas à une sortie du nucléaire globale plutôt que de faire des réglementations sur les sauces pimentées pour pizza (véridique )

Sinon on aura toujours des initiatives (louables) isolées comme l'Allemagne ou la Suisse mais cela ne résout rien, on déplace simplement le problème chez les voisins.


Tout dépend des mesures précises. Si tu éteint simplement tes centrales nucléaires, forcément tu auras un manque que tu importeras. Mais ce n'est pas nécessaire. Exemple : l'Allemagne est en train de fermer des centrales, mais leur production d'électricité ne baisse pas, car le projet prend bien garde à remplacer les MWh perdus (avec que du vert dans le texte, avec du vert et un peu de charbon dans les faits.). Dans ce genre de stratégie, à l'échelle européenne (ou mondiale), la part du nucléaire va effectivement baisser.

En gros : le truc, c'est pas de fermer des centrales nucléaires, mais bien de construire de nouvelles centrales vertes.
Le #1965807
Je vais me lancer dans la fabrication de pédaliers et de dynamos... D'ici peu, je vais vendre ça comme des petits pains
Le #1965816
Shaft64 a écrit :

kerlutinoec a écrit :

La Suisse est un petit pays et un pays riche.
Elle a besoin de peu d'énergie et a les moyens de l'acheter chez nous.

Déjà que cet hiver on se demandait si on n'aurait pas des coupures car quelques EPR étaient éteints. (Heureusement il a fait doux.)
La France n'est absolument pas prête a se passer du nucléaire et n'en a pas les moyens (et aucun pays limitrophe pour nous fournir en électricité suffisamment).
A long terme on pourra peut être mais il faudra s'attendre à de l'électricité beaucoup plus chère !

D'un autre coté comme me le dit souvent mon frère écolo, l'électricité nucléaire n'est pas chère parce que le risque technologique n'est absolument pas assuré (très sous-estimé en terme financier).


Tout comme l’Allemagne, la Suisse va se défausser de ce problème sur ses voisins en important de l'électricité nucléaire donc cela ne va rien résoudre.

C'est un sujet qu'il faut aborder d'un point de vue global.

Là c'est typiquement un sujet taillé pour l'Europe qui devrait réfléchir à notre avenir énergétique en commun et pourquoi pas à une sortie du nucléaire globale plutôt que de faire des réglementations sur les sauces pimentées pour pizza (véridique )

Sinon on aura toujours des initiatives (louables) isolées comme l'Allemagne ou la Suisse mais cela ne résout rien, on déplace simplement le problème chez les voisins.

M'enfin y a plus de lobbying sur le nucléaire que sur les sauces pour pizza


+1

C'est facile de dire qu'on passe au tout propre quand on va se servir chez le voisin qui lui ne peut s'en passer du nucléaire.
Ca a commencé avec l’Allemagne, et maintenant la Suisse va s'y mettre.
Comme ça on laisse bien les déchets nucléaires chez le voisin.

On devrait s'interdire de leur vendre notre énergie
Le #1965817
jujubibi a écrit :

Shaft64 a écrit :

kerlutinoec a écrit :

La Suisse est un petit pays et un pays riche.
Elle a besoin de peu d'énergie et a les moyens de l'acheter chez nous.

Déjà que cet hiver on se demandait si on n'aurait pas des coupures car quelques EPR étaient éteints. (Heureusement il a fait doux.)
La France n'est absolument pas prête a se passer du nucléaire et n'en a pas les moyens (et aucun pays limitrophe pour nous fournir en électricité suffisamment).
A long terme on pourra peut être mais il faudra s'attendre à de l'électricité beaucoup plus chère !

D'un autre coté comme me le dit souvent mon frère écolo, l'électricité nucléaire n'est pas chère parce que le risque technologique n'est absolument pas assuré (très sous-estimé en terme financier).


Tout comme l’Allemagne, la Suisse va se défausser de ce problème sur ses voisins en important de l'électricité nucléaire donc cela ne va rien résoudre.

C'est un sujet qu'il faut aborder d'un point de vue global.

Là c'est typiquement un sujet taillé pour l'Europe qui devrait réfléchir à notre avenir énergétique en commun et pourquoi pas à une sortie du nucléaire globale plutôt que de faire des réglementations sur les sauces pimentées pour pizza (véridique )

Sinon on aura toujours des initiatives (louables) isolées comme l'Allemagne ou la Suisse mais cela ne résout rien, on déplace simplement le problème chez les voisins.


Tout dépend des mesures précises. Si tu éteint simplement tes centrales nucléaires, forcément tu auras un manque que tu importeras. Mais ce n'est pas nécessaire. Exemple : l'Allemagne est en train de fermer des centrales, mais leur production d'électricité ne baisse pas, car le projet prend bien garde à remplacer les MWh perdus (avec que du vert dans le texte, avec du vert et un peu de charbon dans les faits.). Dans ce genre de stratégie, à l'échelle européenne (ou mondiale), la part du nucléaire va effectivement baisser.

En gros : le truc, c'est pas de fermer des centrales nucléaires, mais bien de construire de nouvelles centrales vertes.


C'est pas trop ce que j'ai entendu
Ils ont rouvert des centrales à charbon, payé notre énergie nucléaire au passage, même s'ils mettent le paquet sur les énergies renouvelables.
Le #1965818
Shaft64 a écrit :

kerlutinoec a écrit :

La Suisse est un petit pays et un pays riche.
Elle a besoin de peu d'énergie et a les moyens de l'acheter chez nous.

Déjà que cet hiver on se demandait si on n'aurait pas des coupures car quelques EPR étaient éteints. (Heureusement il a fait doux.)
La France n'est absolument pas prête a se passer du nucléaire et n'en a pas les moyens (et aucun pays limitrophe pour nous fournir en électricité suffisamment).
A long terme on pourra peut être mais il faudra s'attendre à de l'électricité beaucoup plus chère !

D'un autre coté comme me le dit souvent mon frère écolo, l'électricité nucléaire n'est pas chère parce que le risque technologique n'est absolument pas assuré (très sous-estimé en terme financier).


Tout comme l’Allemagne, la Suisse va se défausser de ce problème sur ses voisins en important de l'électricité nucléaire donc cela ne va rien résoudre.

C'est un sujet qu'il faut aborder d'un point de vue global.

Là c'est typiquement un sujet taillé pour l'Europe qui devrait réfléchir à notre avenir énergétique en commun et pourquoi pas à une sortie du nucléaire globale plutôt que de faire des réglementations sur les sauces pimentées pour pizza (véridique )

Sinon on aura toujours des initiatives (louables) isolées comme l'Allemagne ou la Suisse mais cela ne résout rien, on déplace simplement le problème chez les voisins.

M'enfin y a plus de lobbying sur le nucléaire que sur les sauces pour pizza


Je pense qu'il faut voir le problème autrement... Au lieu de voir le verre à moitié vide

Maintenant les compagnies d'électricité vont se bouger le cul pour faire autre chose... C'est pas comme si on était un pays de montages! Donc cours d'eau... Accumulation de vent, soleil.
Le #1965819
skynet a écrit :

Shaft64 a écrit :

kerlutinoec a écrit :

La Suisse est un petit pays et un pays riche.
Elle a besoin de peu d'énergie et a les moyens de l'acheter chez nous.

Déjà que cet hiver on se demandait si on n'aurait pas des coupures car quelques EPR étaient éteints. (Heureusement il a fait doux.)
La France n'est absolument pas prête a se passer du nucléaire et n'en a pas les moyens (et aucun pays limitrophe pour nous fournir en électricité suffisamment).
A long terme on pourra peut être mais il faudra s'attendre à de l'électricité beaucoup plus chère !

D'un autre coté comme me le dit souvent mon frère écolo, l'électricité nucléaire n'est pas chère parce que le risque technologique n'est absolument pas assuré (très sous-estimé en terme financier).


Tout comme l’Allemagne, la Suisse va se défausser de ce problème sur ses voisins en important de l'électricité nucléaire donc cela ne va rien résoudre.

C'est un sujet qu'il faut aborder d'un point de vue global.

Là c'est typiquement un sujet taillé pour l'Europe qui devrait réfléchir à notre avenir énergétique en commun et pourquoi pas à une sortie du nucléaire globale plutôt que de faire des réglementations sur les sauces pimentées pour pizza (véridique )

Sinon on aura toujours des initiatives (louables) isolées comme l'Allemagne ou la Suisse mais cela ne résout rien, on déplace simplement le problème chez les voisins.

M'enfin y a plus de lobbying sur le nucléaire que sur les sauces pour pizza


+1

C'est facile de dire qu'on passe au tout propre quand on va se servir chez le voisin qui lui ne peut s'en passer du nucléaire.
Ca a commencé avec l’Allemagne, et maintenant la Suisse va s'y mettre.
Comme ça on laisse bien les déchets nucléaires chez le voisin.

On devrait s'interdire de leur vendre notre énergie


En même temps on stock les déchets nucléaire des voisins donc tes gentil mais faut pas critiquer quand on sait pas
Le #1965820
myk748 a écrit :

skynet a écrit :

Shaft64 a écrit :

kerlutinoec a écrit :

La Suisse est un petit pays et un pays riche.
Elle a besoin de peu d'énergie et a les moyens de l'acheter chez nous.

Déjà que cet hiver on se demandait si on n'aurait pas des coupures car quelques EPR étaient éteints. (Heureusement il a fait doux.)
La France n'est absolument pas prête a se passer du nucléaire et n'en a pas les moyens (et aucun pays limitrophe pour nous fournir en électricité suffisamment).
A long terme on pourra peut être mais il faudra s'attendre à de l'électricité beaucoup plus chère !

D'un autre coté comme me le dit souvent mon frère écolo, l'électricité nucléaire n'est pas chère parce que le risque technologique n'est absolument pas assuré (très sous-estimé en terme financier).


Tout comme l’Allemagne, la Suisse va se défausser de ce problème sur ses voisins en important de l'électricité nucléaire donc cela ne va rien résoudre.

C'est un sujet qu'il faut aborder d'un point de vue global.

Là c'est typiquement un sujet taillé pour l'Europe qui devrait réfléchir à notre avenir énergétique en commun et pourquoi pas à une sortie du nucléaire globale plutôt que de faire des réglementations sur les sauces pimentées pour pizza (véridique )

Sinon on aura toujours des initiatives (louables) isolées comme l'Allemagne ou la Suisse mais cela ne résout rien, on déplace simplement le problème chez les voisins.

M'enfin y a plus de lobbying sur le nucléaire que sur les sauces pour pizza


+1

C'est facile de dire qu'on passe au tout propre quand on va se servir chez le voisin qui lui ne peut s'en passer du nucléaire.
Ca a commencé avec l’Allemagne, et maintenant la Suisse va s'y mettre.
Comme ça on laisse bien les déchets nucléaires chez le voisin.

On devrait s'interdire de leur vendre notre énergie


En même temps on stock les déchets nucléaire des voisins donc tes gentil mais faut pas critiquer quand on sait pas


C'est exactement ce que j'ai dit, tout part à la Hague ....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]