Taxe des géants du numérique : la France reprend la perception

Le par Jérôme G.  |  4 commentaire(s)
taxe

La France va reprendre la perception de la taxe sur les géants du numérique en décembre. Elle avait été interrompue le temps de négociations au sein de l'OCDE.

Alors que la perspective d'un éventuel accord a été repoussée à la fin du premier semestre 2021, Bruno Le Maire fait un constat d'échec politique. Dans les délais impartis et sous l'égide de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), les négociations pour une solution internationale sur la fiscalité du numérique n'ont pas abouti.

Avant la fin de cette année, un objectif d'équité fiscale était de trouver un consensus concernant les géants du numérique qui déclarent leurs profits dans des pays à l'imposition avantageuse, indépendamment du pays où se trouvent leurs clients.

Dans l'émission " Dimanche en Politique " sur France 3, le ministre de l'Économie a déclaré : " La taxation des géants du digital a été décidée souverainement par le peuple français, à travers l'Assemblée nationale. […] Nous avions suspendu la perception de la taxe le temps que la négociation de l'OCDE aboutisse. Cette négociation a échoué, nous percevrons donc une taxe sur les géants du digital en décembre prochain. "

Le ministre ajoute que " la France doit être fière d'être l'un des premiers pays en Europe, avec l'Espagne, avec l'Italie, avec l'Autriche à percevoir une taxation juste sur les géants du digital, dont je rappelle qu'ils sont les seuls vainqueurs de cette crise économique. "

Google,_Apple,_Facebook,_Amazon_Microsoft-GAFAM

En France, la taxe s'applique sur les entreprises du numérique avec un chiffre d'affaires sur les activités numériques de 750 millions d'euros dans le monde et de plus de 25 millions d'euros à l'échelle nationale. À hauteur de 3 % du chiffre d'affaires réalisé en France (la taxe n'est pas appliquée sur les bénéfices comme l'impôt sur les sociétés), elle concerne les activités de publicité ciblée en ligne, la vente de données d'utilisateurs à des fins publicitaires et l'intermédiation des plateformes.

Une telle taxe touche particulièrement les géants américains du numérique. Les États-Unis considèrent qu'elle est discriminatoire vis-à-vis de ses entreprises technologiques et ont prévu des mesures de représailles qui avaient été mise en suspens. Administration Trump ou post-administration Trump, cela laisse augurer une guerre commerciale.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
skynet offline Hors ligne VIP icone 83163 points
Le #2111081
"" la France doit être fière d'être l'un des premiers pays en Europe, avec l'Espagne, avec l'Italie, avec l'Autriche à percevoir une taxation juste sur les géants du digital"

Que font les autres pays de l'UE ?
Pas de couilles ?
Ils trouvent que tout va bien ?
onezero offline Hors ligne Vétéran icone 1604 points
Le #2111090
Les autres pays Européen auraient il peur de fâcher le canard laqué ?
lebonga offline Hors ligne VIP avatar 32257 points
Le #2111118
skynet a écrit :

"" la France doit être fière d'être l'un des premiers pays en Europe, avec l'Espagne, avec l'Italie, avec l'Autriche à percevoir une taxation juste sur les géants du digital"

Que font les autres pays de l'UE ?
Pas de couilles ?
Ils trouvent que tout va bien ?


Ils sont simplement achetés...
skynet offline Hors ligne VIP icone 83163 points
Le #2111122
lebonga a écrit :

skynet a écrit :

"" la France doit être fière d'être l'un des premiers pays en Europe, avec l'Espagne, avec l'Italie, avec l'Autriche à percevoir une taxation juste sur les géants du digital"

Que font les autres pays de l'UE ?
Pas de couilles ?
Ils trouvent que tout va bien ?


Ils sont simplement achetés...


C'est à se demander en effet
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire