Taxe sur les services numériques : vers le demi-milliard d'euros en 2022 pour l'État

Le par Jérôme G.  |  7 commentaire(s)
taxe

Pour 2022, la taxe française sur les géants du numérique devrait rapporter à l'État plus d'un demi-milliard d'euros.

Le projet de loi de finances pour 2022 a été présenté cette semaine par le gouvernement. Dans le cadre d'une évaluation, il prévoit que la taxe sur les services numériques devrait rapporter plus de 518 millions d'euros en 2022.

En début de mois, le rapport d'activité 2020 de la Direction générale des Finances publiques avait mentionné des recettes de 375 millions d'euros au profit de l'État avec cette taxe sur les services numériques. En 2019, c'était un montant de 277 millions d'euros.

La taxe concerne les activités de publicité ciblée en ligne, la vente de données d'utilisateurs à des fins publicitaires et l'intermédiation des plateformes. Elle est de 3 % du chiffre d'affaires réalisé en France pour les entreprises du numérique dont les revenus dépassent 25 millions d'euros en France et 750 millions d'euros dans le monde.

Google,_Apple,_Facebook,_Amazon_Microsoft-GAFAM

L'augmentation du montant de la taxe sur les géants du numérique est aussi le signe que des entreprises ont tiré leur épingle du jeu pendant la période de la crise sanitaire où la numérisation a eu un rôle crucial.

La taxe française a vocation à disparaître lors de l'entrée en vigueur d'une taxe mondiale avec la réforme du système fiscal international qui touchera les multinationales du numérique. Attendue en 2023, elle pourrait être d'au moins 15 % sur les bénéfices des sociétés avec plus de 750 millions d'euros de chiffre d'affaires.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
LinuxUser offline Hors ligne VIP icone 16384 points
Le #2144611
15%, c'est mieux que rien, mais honnêtement, c'est la fête.
Pour info, l'impôt sur les société, en France, c'est 28%.
Biden avait proposé 21%, mais s'est ravisé.
Pas mal de sources semblent dire que c'est la France qui a voulu seulement 15%, dans le même temps, dans les médias, Bruno le Maire dit qu'il se bat pour que ca aille au delà de 15%... qui croire ?
smalldick offline Hors ligne VIP icone 6323 points
Le #2144615
A la place de M. Lemaire je diligenterai aussi quelques uns de mes collaborateurs accompagnés de quelques agents de l'URSAFF dans les bureaux de Booking, Airbnb, Huber et consorts pour mettre fin au travail dissimulé qui fait la richesse de tous ces esclavagistes modernes.
En quelques mots je mettrai en place un contrôle fiscal permanent.
cycnus offline Hors ligne VIP avatar 15582 points
Le #2144618
c'est une goutte d'eau par rapport à notre déficit public et notre dette publique. Et ça montre bien ces géants-là n'était que des boucs émissaires. Rien à voir avec le mal français.
En outre il ne faut pas se faire d'illusions, je sais que les français sont nuls en économie mais tout de même. Toute taxe sur les entreprises est immédiatement répercutée sur le consommateur. Ce ne sont pas les entreprises qui payent mais biens ces derniers. Ce n'est pas compliqué, quelqu'un qui reçoit 8000 euros de son employeur peut au final librement dépenser quelque chose comme 2000. Une fois tous les prélèvements obligatoires retirés (rien que les cotisations sociales font passer de 8000 à 4000 et n'importe qui qui gagne plus de 2000 euros peut s'en rendre compte en regardant son bulletin de salaire). Voilà ce qu'est la France. Voilà pourquoi nous avons des problèmes. Et en plus ce n'est même pas démocratique car tout est fait pour que le citoyen français moyen ne s'en rende pas compte. Surtout ne pas dire à l'électeur ce qui paye et ce qu'il obtient pour cela. Parce que le petit nid douillet de certains (soignants, fonctionnaires en général) pourrait disparaître. Mais c'est beaucoup plus simple de pointer du doigt certains boucs émissaires. Augmentez la taxe sur les GAFA et vous paierez juste des produits plus chers. Remettez à plat toute la dépense publique et vous gagnerez 20 à 30% de pouvoir d'achat avec un meilleur service. et je précise que je suis un fonctionnaire. Mais aujourd'hui même les fonctionnaires commencent à avoir marre des fonctionnaires (et tous ceux du privé qui travaillent dans des monopoles ou quasi-monopoles). C'est dire.
tmtisfree offline Hors ligne VIP icone 5696 points
Le #2144623
Avec tout ce pognon piqué au consommateur via une augmentation des prix des biens et des services des entreprises touchées, l'État français va pourvoir commencer à rembourser les intérêts des intérêts des intérêts de la dette.

Il y a même des pigeons pour applaudir.
dan4 offline Hors ligne VIP icone 5337 points
Le #2144628
cycnus a écrit :

c'est une goutte d'eau par rapport à notre déficit public et notre dette publique. Et ça montre bien ces géants-là n'était que des boucs émissaires. Rien à voir avec le mal français.
En outre il ne faut pas se faire d'illusions, je sais que les français sont nuls en économie mais tout de même. Toute taxe sur les entreprises est immédiatement répercutée sur le consommateur. Ce ne sont pas les entreprises qui payent mais biens ces derniers. Ce n'est pas compliqué, quelqu'un qui reçoit 8000 euros de son employeur peut au final librement dépenser quelque chose comme 2000. Une fois tous les prélèvements obligatoires retirés (rien que les cotisations sociales font passer de 8000 à 4000 et n'importe qui qui gagne plus de 2000 euros peut s'en rendre compte en regardant son bulletin de salaire). Voilà ce qu'est la France. Voilà pourquoi nous avons des problèmes. Et en plus ce n'est même pas démocratique car tout est fait pour que le citoyen français moyen ne s'en rende pas compte. Surtout ne pas dire à l'électeur ce qui paye et ce qu'il obtient pour cela. Parce que le petit nid douillet de certains (soignants, fonctionnaires en général) pourrait disparaître. Mais c'est beaucoup plus simple de pointer du doigt certains boucs émissaires. Augmentez la taxe sur les GAFA et vous paierez juste des produits plus chers. Remettez à plat toute la dépense publique et vous gagnerez 20 à 30% de pouvoir d'achat avec un meilleur service. et je précise que je suis un fonctionnaire. Mais aujourd'hui même les fonctionnaires commencent à avoir marre des fonctionnaires (et tous ceux du privé qui travaillent dans des monopoles ou quasi-monopoles). C'est dire.


Une goute d'eau que les citoyens vont devoir payer à grand frais.
Ulyss offline Hors ligne Vétéran icone 1323 points
Le #2144632
Ces gens sont des sousous marin, la redevance tv du service aux publiques c'est 3,8 milliardaires en 2017.

RIDICULE comme d'habitude
Ulysse2K offline Hors ligne VIP icone 48695 points
Le #2144646
Chien qui aboie ne mord pas. L'argent n'est pas encore dans les caisses...
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire