Taxify : le VTC low Cost d'Europe de l'Est s'invite à Paris

Le par  |  3 commentaire(s)
taxify

Alors que l'activité du service de VTC Uber est de plus en plus contestée en Europe, la société estonienne Taxify s'invite en France avec une stratégie : casser les prix.

Uber misait déjà sur des tarifs plus compétitifs que les services de taxi traditionnels pour séduire les utilisateurs, désormais, il faudra également composer avec Taxify qui s'annonce comme un service de VTC low cost.

La société originaire d'Europe de l'Est s'est ainsi officiellement installée à Paris et promet d'appliquer la stratégie qui a fait son succès avec des tarifs 10% inférieurs à ceux d'Uber. Mais pour séduire les clients, il faut également disposer d'un réseau de chauffeurs bien établi, et c'est déjà le cas dans la capitale française avec 2000 chauffeurs annoncés comme prêts à prendre le volant et 5000 autres sur liste d'attente.

taxify 2

Si côté client il faut s'attendre à des courses à prix cassé, côté chauffeur, les promesses sont également de rigueur avec des commissions de seulement 15% là où Uber ponctionne 25% du prix de la course.

Évidemment, l'arrivée du service et son orientation vers le low cost n'est pas franchement du gout de l'Union nationale des taxis (UNT) qui a indiqué saisir la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) notamment sur le nom de l'application intégrant le terme "taxi" qui pourrait prêter à confusion auprès du client.

Taxify est déjà installé dans plus de 19 pays, son développement étant soutenu par un autre service chinois d'envergure : Didi Chuxing qui a justement, par ses stratégies commerciales, amené Uber à quitter le marché chinois...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1983450
"Évidemment, l'arrivée du service et son orientation vers le low cost n'est pas franchement du gout de l'Union nationale des taxis (UNT)"

Que l'UNT aille se faire mettre.
Le #1983456
jujubibi a écrit :

"Évidemment, l'arrivée du service et son orientation vers le low cost n'est pas franchement du gout de l'Union nationale des taxis (UNT)"

Que l'UNT aille se faire mettre.


Hum hum , t'es boulanger et on t'installe pas loin de chez toi une machine automatique qui te casse le prix à 50% , t'en... la machine et la fabricant ?
Le #1983465
Eh ben voilà, les fameux chauffeurs Uber vont juste changer de crèmerie et dans quelques mois ils vont de nouveau bloquer la Porte Maillot !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme