Smart Cities : la technologie au service de l’écologie

Le par  |  9 commentaire(s)
Smart_City

Les Smart Cities ou « villes intelligentes » sont au cœur de l’actualité d’aujourd’hui, mais concrètement on parle de quoi ?

Définition : littéralement « villes intelligentes » en français, ce nouveau concept a pour but d’utiliser la technologie à des fins écologiques, tout en simplifiant nos vies quotidiennes.

La notion « d’intelligence » ici se réfère au fait d’optimiser la consommation d’énergie par le moyen de différentes technologies connectées. Le but ? Améliorer notre qualité de vie en termes de temps, d’économie et d’écologie. Etant donné que les milieux urbains sont les plus voraces en matière d’énergie, repenser le fonctionnement d’une ville peut avoir un impact significatif sur le monde entier.

Pour se faire une idée, voici le modèle d’une smart city à l’apogée de son efficacité. Cette infographique a été créé par l’entreprise RS Components, et semble donner une vision prometteuse d’un futur proche.

Où en est-on actuellement ?

Passer du modèle actuel aux Smart Cities ne se fait pas du jour au lendemain. C’est pour cela qu’avant la « ville intelligente », il y a différentes étapes, comme celle des immeubles qui adoptent ce type de fonctionnement smart. Avec l’accord d’autres individus ou entreprises, plusieurs bâtiments pourraient ainsi devenir connectés non pas seulement de l’intérieur mais aussi entre eux ce qui, petit à petit, prépare une ville entière et l’état d’esprit de la population qui y vit à une évolution technologique à plus grande échelle.

Schema_fonctionnement_smart_city

Les exemples les plus avancés, comme celui de la ville de Barcelone, sont prometteurs. En effet, depuis sa transformation technologique cette mégalopole prospère : plus de 40 millions d’euros d’économisés grâce à un nouveau système d’eau et des milliers de nouveaux emplois créés ! De quoi faire envie au monde entier.

Néanmoins, comme lors de toute avancée technologique, les Smart Cities font des sceptiques. Il y a d’une part la peur d’un système intrusif du genre Big Brother, car la collecte de données est le point de départ pour qu’une ville intelligente fonctionne. D’autre part, certaines villes craignent d’être dénaturées et perdre leur identité, leurs traditions en changeant radicalement leur mécanisme. Typiquement Santa Maria Tonantzintla (Mexique) a fait marche arrière en se retirant du projet des Smart Cities car les habitants ne voulaient pas voir leur ville entièrement transformée.

Smart_City

Malgré ces réticences, bon nombre de gestes vers le développement de villes intelligentes se font aujourd’hui. En France, Lyon est l’exemple à suivre avec un investissement de plusieurs millions pour moderniser la ville, en commençant par les Smart Grids, qui sont essentiellement une série d’immeubles intelligents connectés entre eux, dont nous parlions plus tôt.

Aux quatre coins du monde, des villes prennent l’initiative de mettre en pratique ce concept qui est longtemps resté théorique.  Mais il semble qu’actuellement le convoi soit en marche pour façonner un futur plus sain au niveau international.

Et maintenant ?

Nous pouvons tous jouer un rôle pour améliorer notre quotidien et vivre plus « vert ». Installer des panneaux solaires sur le toit de sa maison est un geste fortement encouragé par bon nombre de gouvernements et il en va de même pour l’installation d’un « compteur intelligent » dans votre foyer qui fonctionne comme un Smart Building – mais à échelle individuelle !

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Complément d'information
  • Ecologie - Technologie : le PowerStock Festival
    A l'heure où le développement durable et l'écologie sont au coeur de l'actualité politique française, il apparaît urgent de trouver des solutions pour conjuguer l'avènement des nouvelles technologies avec le respect de ...
  • Apple, quand technologie rime avec écologie
    Dans un message intitulé " A greener Apple " mis en ligne sur le site de la compagnie, Steve Jobs, président et co-fondateur d’Apple donne pour la première fois des détails sur les agissements de ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2051007
Bienvenue Noémie.
Le #2051008
La techno au secours de l'écologie, je suis pour.

Mais le tout connecté ... non ! On laisse la porte ouverte aux pires à foncer tete baissée la dedans et surtout de le confier à "on ne sais qui", qui doit certainement etre un presta payer 3 francs 6 sous dieu seul sait où dans le monde et qui ne fera pas un job poussé
Le #2051017
J'ai vraiment eue l'impression de lire un dépliant publicitaire qui me promet mot et merveilles et qui en fait n'explique strictement rien !
Je n'ai toujours pas compris en quoi un compteur "intelligent" (lire : qui me flique) ME permettrait la moindre économie d'énergie.
Les panneaux solaires ? J'ai cru comprendre qu'ils étaient plus cher qu'il ne rapportait et qu'il fallait les recycler au bout de N années... Et ça ce recycle comment ça encore ?

Quand au "plus de 40 millions d’euros d’économisés grâce à un nouveau système d’eau et des milliers de nouveaux emplois créés !" désolé, mais je n'y crois pas un seul instant.
Comment, en augmentant la technologie et donc en diminuant le personnel, on peut économiser ET créer des emplois ??? Ou alors on parle juste de la création des "milliers" de nouveaux emplois en oubliant la suppression des "millions" d'anciens !
Le #2051018
sansimportance a écrit :

J'ai vraiment eue l'impression de lire un dépliant publicitaire qui me promet mot et merveilles et qui en fait n'explique strictement rien !
Je n'ai toujours pas compris en quoi un compteur "intelligent" (lire : qui me flique) ME permettrait la moindre économie d'énergie.
Les panneaux solaires ? J'ai cru comprendre qu'ils étaient plus cher qu'il ne rapportait et qu'il fallait les recycler au bout de N années... Et ça ce recycle comment ça encore ?

Quand au "plus de 40 millions d’euros d’économisés grâce à un nouveau système d’eau et des milliers de nouveaux emplois créés !" désolé, mais je n'y crois pas un seul instant.
Comment, en augmentant la technologie et donc en diminuant le personnel, on peut économiser ET créer des emplois ??? Ou alors on parle juste de la création des "milliers" de nouveaux emplois en oubliant la suppression des "millions" d'anciens !


wikipédia
Un groupe de chercheurs du CNRS publie en 2015 une étude7 empirique « TicEleca », réalisée de 2012 à 2014 dont le but est de trouver de premiers éléments de réponse quant aux réelles économies réalisées avec une technologie comme Linky7. À Biot (Alpes-Maritimes), une centaine de ménages volontaires ont eu accès à une information régulière (et pour certains non-intrusive) de leur consommation électrique. Deux groupes de familles étaient équipés de compteurs intelligents ou capteurs nomades et un groupe témoin non équipé. Les foyers équipés avaient des informations plus ou moins fines (au jour le jour, jusqu’à une indication de la consommation par type d’équipement (chauffe-eau, chaudière, électroménagers par exemple). Ceux qui ont suivi leur consommation ont effectivement réduit (de 23 % en moyenne leur utilisation d’électricité. En outre une information « neutre » (ne comparant pas la consommation du foyer avec celle des autres) s'est alors montrée la plus efficace8. Ceux qui ont eu une information plus fine ont moins consommé que ceux qui n’avaient qu’une information globale.
Le #2051020
Bruno a écrit :

sansimportance a écrit :

J'ai vraiment eue l'impression de lire un dépliant publicitaire qui me promet mot et merveilles et qui en fait n'explique strictement rien !
Je n'ai toujours pas compris en quoi un compteur "intelligent" (lire : qui me flique) ME permettrait la moindre économie d'énergie.
Les panneaux solaires ? J'ai cru comprendre qu'ils étaient plus cher qu'il ne rapportait et qu'il fallait les recycler au bout de N années... Et ça ce recycle comment ça encore ?

Quand au "plus de 40 millions d’euros d’économisés grâce à un nouveau système d’eau et des milliers de nouveaux emplois créés !" désolé, mais je n'y crois pas un seul instant.
Comment, en augmentant la technologie et donc en diminuant le personnel, on peut économiser ET créer des emplois ??? Ou alors on parle juste de la création des "milliers" de nouveaux emplois en oubliant la suppression des "millions" d'anciens !


wikipidié :

Un groupe de chercheurs du CNRS publie en 2015 une étude7 empirique « TicEleca », réalisée de 2012 à 2014 dont le but est de trouver de premiers éléments de réponse quant aux réelles économies réalisées avec une technologie comme Linky7. À Biot (Alpes-Maritimes), une centaine de ménages volontaires ont eu accès à une information régulière (et pour certains non-intrusive) de leur consommation électrique. Deux groupes de familles étaient équipés de compteurs intelligents ou capteurs nomades et un groupe témoin non équipé. Les foyers équipés avaient des informations plus ou moins fines (au jour le jour, jusqu’à une indication de la consommation par type d’équipement (chauffe-eau, chaudière, électroménagers par exemple). Ceux qui ont suivi leur consommation ont effectivement réduit (de 23 % en moyenne leur utilisation d’électricité. En outre une information « neutre » (ne comparant pas la consommation du foyer avec celle des autres) s'est alors montrée la plus efficace8. Ceux qui ont eu une information plus fine ont moins consommé que ceux qui n’avaient qu’une information globale.


et la suite de l'article dit
Selon une expérience menée en Australie par Landis+Gyr, les consommateurs bénéficiant d’un affichage dans leur logement, bénéficient d'une baisse effective de consommation de 10 % pendant les deux premiers mois, se réduisant à 5 % deux mois plus tard, pour un retour à la situation de départ au bout de six mois9. Dans son rapport Le compteur Linky, analyse des bénéfices pour l'environnement, l'ADEME cite cette étude et conclut que « si le compteur Linky, tel qu’il est actuellement conçu, apporte des bénéfices en termes de comptage et de gestion du réseau électrique voire de diminution du contenu CO2 du kWh électrique, ses bénéfices pour le consommateur en termes de maîtrise de la demande restent encore théoriques ».

donc ça ne m'aide pas vraiment d'aller coller mon nez devant un compteur car au bout d'un moment (6 mois selon l'étude) les habitudes de consommations reprennent.

Bref, c'est totalement utopique car mes besoin en énergie je les connais et je ne vais pas passer mon temps à vérifier ce que je consomme ou pas.
Çà me fait penser à un parallèle : les gens qui s'achètent un gros 4x4 ou une grosse berline avec un gros moteur et qui font attention à leur consommation de carburant... Pour moi c'est complètement idiot.
Le #2051021
CoRsCiA a écrit :

La techno au secours de l'écologie, je suis pour.

Mais le tout connecté ... non ! On laisse la porte ouverte aux pires à foncer tete baissée la dedans et surtout de le confier à "on ne sais qui", qui doit certainement etre un presta payer 3 francs 6 sous dieu seul sait où dans le monde et qui ne fera pas un job poussé


Oui, l'un ne va pas sans l'autre...
"car la collecte de données est le point de départ pour qu’une ville intelligente fonctionne. "

Il y a beaucoup d’intérêts à voir ces dispositifs permettre de faire des économies d'énergie et de facto de moins détruire la planète, mais les peurs qu'on peut avoir d'un tel système global sont légitimes et comme vous je les partage.

J'utilise chez moi quelques éléments connectés (chauffage connecté, ampoules connectées et Alexa) mais à part le chauffage qui m'apporte un vrai plus et de réelles économies je pourrais très bien me passer du reste, que je n'ai acquis d'ailleurs que pour tester le concept, pour comprendre comme tout cela fonctionnait ensemble.

Je partage donc certaines inquiétudes, piratage de données inévitable, IA étrangères alimentées à peu de frais, etc ...
Je pense que l'UE a quelque chose à faire là dedans, plutôt que les grosses boites privées GAFAM et BATX.
Une protection des données, un loi solide sur leur utilisation, et après seulement on pourrait imaginer un système plus coopératif pour nos appareils.
Le #2051031
sansimportance a écrit :

Bruno a écrit :

sansimportance a écrit :

J'ai vraiment eue l'impression de lire un dépliant publicitaire qui me promet mot et merveilles et qui en fait n'explique strictement rien !
Je n'ai toujours pas compris en quoi un compteur "intelligent" (lire : qui me flique) ME permettrait la moindre économie d'énergie.
Les panneaux solaires ? J'ai cru comprendre qu'ils étaient plus cher qu'il ne rapportait et qu'il fallait les recycler au bout de N années... Et ça ce recycle comment ça encore ?

Quand au "plus de 40 millions d’euros d’économisés grâce à un nouveau système d’eau et des milliers de nouveaux emplois créés !" désolé, mais je n'y crois pas un seul instant.
Comment, en augmentant la technologie et donc en diminuant le personnel, on peut économiser ET créer des emplois ??? Ou alors on parle juste de la création des "milliers" de nouveaux emplois en oubliant la suppression des "millions" d'anciens !


wikipidié :

Un groupe de chercheurs du CNRS publie en 2015 une étude7 empirique « TicEleca », réalisée de 2012 à 2014 dont le but est de trouver de premiers éléments de réponse quant aux réelles économies réalisées avec une technologie comme Linky7. À Biot (Alpes-Maritimes), une centaine de ménages volontaires ont eu accès à une information régulière (et pour certains non-intrusive) de leur consommation électrique. Deux groupes de familles étaient équipés de compteurs intelligents ou capteurs nomades et un groupe témoin non équipé. Les foyers équipés avaient des informations plus ou moins fines (au jour le jour, jusqu’à une indication de la consommation par type d’équipement (chauffe-eau, chaudière, électroménagers par exemple). Ceux qui ont suivi leur consommation ont effectivement réduit (de 23 % en moyenne leur utilisation d’électricité. En outre une information « neutre » (ne comparant pas la consommation du foyer avec celle des autres) s'est alors montrée la plus efficace8. Ceux qui ont eu une information plus fine ont moins consommé que ceux qui n’avaient qu’une information globale.


et la suite de l'article dit
Selon une expérience menée en Australie par Landis+Gyr, les consommateurs bénéficiant d’un affichage dans leur logement, bénéficient d'une baisse effective de consommation de 10 % pendant les deux premiers mois, se réduisant à 5 % deux mois plus tard, pour un retour à la situation de départ au bout de six mois9. Dans son rapport Le compteur Linky, analyse des bénéfices pour l'environnement, l'ADEME cite cette étude et conclut que « si le compteur Linky, tel qu’il est actuellement conçu, apporte des bénéfices en termes de comptage et de gestion du réseau électrique voire de diminution du contenu CO2 du kWh électrique, ses bénéfices pour le consommateur en termes de maîtrise de la demande restent encore théoriques ».

donc ça ne m'aide pas vraiment d'aller coller mon nez devant un compteur car au bout d'un moment (6 mois selon l'étude) les habitudes de consommations reprennent.

Bref, c'est totalement utopique car mes besoin en énergie je les connais et je ne vais pas passer mon temps à vérifier ce que je consomme ou pas.
Çà me fait penser à un parallèle : les gens qui s'achètent un gros 4x4 ou une grosse berline avec un gros moteur et qui font attention à leur consommation de carburant... Pour moi c'est complètement idiot.


Smart machin...

Les compteurs connectés ne servent qu'à pouvoir couper l'alimentation des zones non essentielles en cas de blackout (situation déjà tutoyée cet hiver...)

Faut arrêter d'enfumer la population à grand renforts de mots anglais et de promesses intenables...

Le coup des économies est bidon ; pas de références...

Moi, j'ai économisé 2000 balles, pas mal, hein ? facile quand on ne détaille pas...

Du coup, après détail, j'ai économisé 20 balles....
Le #2051037
lebonga a écrit :

sansimportance a écrit :

Bruno a écrit :

sansimportance a écrit :

J'ai vraiment eue l'impression de lire un dépliant publicitaire qui me promet mot et merveilles et qui en fait n'explique strictement rien !
Je n'ai toujours pas compris en quoi un compteur "intelligent" (lire : qui me flique) ME permettrait la moindre économie d'énergie.
Les panneaux solaires ? J'ai cru comprendre qu'ils étaient plus cher qu'il ne rapportait et qu'il fallait les recycler au bout de N années... Et ça ce recycle comment ça encore ?

Quand au "plus de 40 millions d’euros d’économisés grâce à un nouveau système d’eau et des milliers de nouveaux emplois créés !" désolé, mais je n'y crois pas un seul instant.
Comment, en augmentant la technologie et donc en diminuant le personnel, on peut économiser ET créer des emplois ??? Ou alors on parle juste de la création des "milliers" de nouveaux emplois en oubliant la suppression des "millions" d'anciens !


wikipidié :

Un groupe de chercheurs du CNRS publie en 2015 une étude7 empirique « TicEleca », réalisée de 2012 à 2014 dont le but est de trouver de premiers éléments de réponse quant aux réelles économies réalisées avec une technologie comme Linky7. À Biot (Alpes-Maritimes), une centaine de ménages volontaires ont eu accès à une information régulière (et pour certains non-intrusive) de leur consommation électrique. Deux groupes de familles étaient équipés de compteurs intelligents ou capteurs nomades et un groupe témoin non équipé. Les foyers équipés avaient des informations plus ou moins fines (au jour le jour, jusqu’à une indication de la consommation par type d’équipement (chauffe-eau, chaudière, électroménagers par exemple). Ceux qui ont suivi leur consommation ont effectivement réduit (de 23 % en moyenne leur utilisation d’électricité. En outre une information « neutre » (ne comparant pas la consommation du foyer avec celle des autres) s'est alors montrée la plus efficace8. Ceux qui ont eu une information plus fine ont moins consommé que ceux qui n’avaient qu’une information globale.


et la suite de l'article dit
Selon une expérience menée en Australie par Landis+Gyr, les consommateurs bénéficiant d’un affichage dans leur logement, bénéficient d'une baisse effective de consommation de 10 % pendant les deux premiers mois, se réduisant à 5 % deux mois plus tard, pour un retour à la situation de départ au bout de six mois9. Dans son rapport Le compteur Linky, analyse des bénéfices pour l'environnement, l'ADEME cite cette étude et conclut que « si le compteur Linky, tel qu’il est actuellement conçu, apporte des bénéfices en termes de comptage et de gestion du réseau électrique voire de diminution du contenu CO2 du kWh électrique, ses bénéfices pour le consommateur en termes de maîtrise de la demande restent encore théoriques ».

donc ça ne m'aide pas vraiment d'aller coller mon nez devant un compteur car au bout d'un moment (6 mois selon l'étude) les habitudes de consommations reprennent.

Bref, c'est totalement utopique car mes besoin en énergie je les connais et je ne vais pas passer mon temps à vérifier ce que je consomme ou pas.
Çà me fait penser à un parallèle : les gens qui s'achètent un gros 4x4 ou une grosse berline avec un gros moteur et qui font attention à leur consommation de carburant... Pour moi c'est complètement idiot.


Smart machin...

Les compteurs connectés ne servent qu'à pouvoir couper l'alimentation des zones non essentielles en cas de blackout (situation déjà tutoyée cet hiver...)

Faut arrêter d'enfumer la population à grand renforts de mots anglais et de promesses intenables...

Le coup des économies est bidon ; pas de références...

Moi, j'ai économisé 2000 balles, pas mal, hein ? facile quand on ne détaille pas...

Du coup, après détail, j'ai économisé 20 balles....


Tant qu'on économise
Le #2051051
CoRsCiA a écrit :

La techno au secours de l'écologie, je suis pour.

Mais le tout connecté ... non ! On laisse la porte ouverte aux pires à foncer tete baissée la dedans et surtout de le confier à "on ne sais qui", qui doit certainement etre un presta payer 3 francs 6 sous dieu seul sait où dans le monde et qui ne fera pas un job poussé


Ou dans le monde ?

DTC
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme