Telegram : la justice russe ordonne le blocage

Le par Jérôme G.  |  7 commentaire(s)
Telegram

La messagerie Telegram est à son tour sur la liste noire russe. Un blocage en Russie est ordonné par la justice.

Après la demande de l'autorité russe de régulation des télécoms Roskomnadzor, la justice russe ordonne le blocage de l'accès à Telegram en Russie. La messagerie avait refusé de fournir aux autorités des clés de chiffrement pour lire des " messages reçus, transmis, en cours d'envoi. "

Rappelons que Telegram utilise seulement un chiffrement serveur-client dans les Cloud Chats. C'est pour les Secret Chats qu'il y a du chiffrement client-client. Pour les Secret Chats, Telegram n'est pas censé lui-même disposer des clés de chiffrement.

L'origine du conflit remonte à l'été 2017 avec une demande des services secrets russes (FSB) pour l'obtention de messages déchiffrés en rapport avec six numéros de téléphone. Pour le FSB, Telegram a été utilisé dans le cadre d'une attaque terroriste.

Selon l'agence de presse russe TASS, le blocage de Telegram en Russie doit être immédiatement mis en œuvre suite à la décision de justice.

Telegram revendique 200 millions d'utilisateurs dans le monde. Parmi ceux-ci, une dizaine de million en Russie, et y compris… les autorités russes.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
skynet Hors ligne VIP icone 76427 points
Le #2009505
"Pour les Secret Chats, Telegram n'est pas censé lui-même disposer des clés de chiffrement."

Et donc ça se passe comment dans ce cas là ?
jujubibi Hors ligne Vénéré avatar 3407 points
Le #2009508
skynet a écrit :

"Pour les Secret Chats, Telegram n'est pas censé lui-même disposer des clés de chiffrement."

Et donc ça se passe comment dans ce cas là ?


J'imagine que les clefs de chiffrement sont détenus par les utilisateurs eux-mêmes, et que les messages ne sont pas stockés sur les serveurs de Telegram, mais je ne suis sûr de rien.

En tout cas, c'est Zuckerberg et son Whatsapp qui se frottent les mains.
Anonyme
Le #2009511
jujubibi a écrit :

skynet a écrit :

"Pour les Secret Chats, Telegram n'est pas censé lui-même disposer des clés de chiffrement."

Et donc ça se passe comment dans ce cas là ?


J'imagine que les clefs de chiffrement sont détenus par les utilisateurs eux-mêmes, et que les messages ne sont pas stockés sur les serveurs de Telegram, mais je ne suis sûr de rien.

En tout cas, c'est Zuckerberg et son Whatsapp qui se frottent les mains.


C'est également ce que je comprends : "Une option de Telegram permet d'envoyer des messages chiffrés de bout en bout qui ne sont accessibles que sur l'appareil ayant initié ou accepté le chat"

Source : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Telegram_(application)
skynet Hors ligne VIP icone 76427 points
Le #2009512
Kiriito a écrit :

jujubibi a écrit :

skynet a écrit :

"Pour les Secret Chats, Telegram n'est pas censé lui-même disposer des clés de chiffrement."

Et donc ça se passe comment dans ce cas là ?


J'imagine que les clefs de chiffrement sont détenus par les utilisateurs eux-mêmes, et que les messages ne sont pas stockés sur les serveurs de Telegram, mais je ne suis sûr de rien.

En tout cas, c'est Zuckerberg et son Whatsapp qui se frottent les mains.


C'est également ce que je comprends : "Une option de Telegram permet d'envoyer des messages chiffrés de bout en bout qui ne sont accessibles que sur l'appareil ayant initié ou accepté le chat"

Source : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Telegram_(application)


Auquel cas Telegram ne peut fournir les clés et donc ne peut satisfaire la justice russe
Anonyme
Le #2009525
skynet a écrit :

Kiriito a écrit :

jujubibi a écrit :

skynet a écrit :

"Pour les Secret Chats, Telegram n'est pas censé lui-même disposer des clés de chiffrement."

Et donc ça se passe comment dans ce cas là ?


J'imagine que les clefs de chiffrement sont détenus par les utilisateurs eux-mêmes, et que les messages ne sont pas stockés sur les serveurs de Telegram, mais je ne suis sûr de rien.

En tout cas, c'est Zuckerberg et son Whatsapp qui se frottent les mains.


C'est également ce que je comprends : "Une option de Telegram permet d'envoyer des messages chiffrés de bout en bout qui ne sont accessibles que sur l'appareil ayant initié ou accepté le chat"

Source : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Telegram_(application)


Auquel cas Telegram ne peut fournir les clés et donc ne peut satisfaire la justice russe


D'où le blocage en fait : si tu reprends l'article, tu vois que cette décision de bloquer l'appli fait suite à une demande en 2017 des clés de chiffrement pour un nombre limité d'appareils. Étant dans l'incapacité de les fournir, Telegram se retrouve sanctionné par une fermeture du service.
yam103 Hors ligne VIP icone 19516 points
Premium
Le #2009551
skynet a écrit :

"Pour les Secret Chats, Telegram n'est pas censé lui-même disposer des clés de chiffrement."

Et donc ça se passe comment dans ce cas là ?


Exactement, les clés restent, en principe, connue que par les terminaux. L'échange de la clé de chiffrement se fait de manière complètement sécurisée.

Un peu de le principe de l'excellent application "Silence" sous Android. Je demande à ma femme d'aller acheter le pain par SMS, et personne ne peut être au courant du contenu du message (essayer de supprimer la session sur un des smartphone, on voit la tronche des messages chiffrés et encodés en base64)
FatMat Hors ligne VIP icone 5033 points
Le #2009571
jujubibi a écrit :

skynet a écrit :

"Pour les Secret Chats, Telegram n'est pas censé lui-même disposer des clés de chiffrement."

Et donc ça se passe comment dans ce cas là ?


J'imagine que les clefs de chiffrement sont détenus par les utilisateurs eux-mêmes, et que les messages ne sont pas stockés sur les serveurs de Telegram, mais je ne suis sûr de rien.

En tout cas, c'est Zuckerberg et son Whatsapp qui se frottent les mains.


Pour tout savoir sur ce genre de choses, suffit d'aller sur le site internet de Telegram, dans la FAQ, tout est expliqué et assez transparent

Et si Zuckerberg et son WhatsApp se frottent les mains car ils ne sont pas interdits en Russie, on peut donc en conclure que ça fait belle lurette qu'ils ont donné les clefs de chiffrement aux services Russes
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar