Terres rares : le Japon se découvre d'immenses réserves pour se passer de la Chine

Le par  |  18 commentaire(s) Source : Business Insider
Japon drapeau logo pro

Le Japon a annoncé la découverte d'un énorme gisement de terres rares dont les éléments sont largement utilisés dans les produits électroniques, ouvrant une brèche dans le quasi-monopole mondial chinois.

La Chine est le premier exportateur mondial, et de loin, de terres rares, ces éléments utilisés dans l'industrie des semiconducteurs et le pays n'hésite pas à jouer de la menace d'une réduction de ses exportations lorsqu'il s'agit de peser dans les accords économiques mondiaux.

Google_Maps_JaponD'autres gisements existent ailleurs dans le monde mais ils sont plus restreints ou peu exploités. L'un des arguments régulièrement avancés par le gouvernement chinois porte d'ailleurs sur sa volonté de préserver sa ressource, motif qui lui permet de décider unilatéralement des volumes exportés et de leur prix, ce qui avait déclenché des tensions au sein de l'Organisation mondiale du commerce il y a quelques années.

Aussi, la découverte en 2011 d'un gisement potentiel de terres rares au fond du Pacifique a suscité de vifs espoirs quant à la possibilité de desserrer le carcan imposé par la Chine.

La présence d'un gisement de très grande capacité dans les eaux japonaises se voit confirmée par une étude publiée dans le journal Nature qui a quantifié la présence de divers éléments et promet une capacité à répondre aux besoins des industries pour plusieurs centaines d'années, d'où la qualification de gisement "quasi-inépuisable" constitué par les boues du fond océanique au large des îles Minamitori, au sud-ouest de Tokyo.

Le gisement résulte d'une montée des composants de la croûte terrestre à la faveur de mouvements tectoniques, rapprochant les terres rares formées dans les couches profondes vers la surface.

Il reste toutefois à trouver le moyen de les exploiter en allant les chercher à plusieurs milliers de mètres de profondeur et en s'inquiétant éventuellement de l'impact environnemental d'une telle extraction.

Mais au regard des enjeux stratégiques et des besoins à venir de l'industrie high-tech, ces questions devraient trouver des réponses dans un délai raisonnable.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2009717
Creuser sur un si petit continent ... on aura bientôt 2 Japon
Le #2009720
"gisement "quasi-inépuisable"" : comme un peu près tout (ce qui est non renouvelable).

En attente des idioties habituelles de nos (néo-)malthusiens préférés, 3, 2, 1 ...
Le #2009729
tmtisfree a écrit :

"gisement "quasi-inépuisable"" : comme un peu près tout (ce qui est non renouvelable).

En attente des idioties habituelles de nos (néo-)malthusiens préférés, 3, 2, 1 ...


Allez, je me lance:

Mais non, quand on sera 500 milliards (d'être humain) sur Terre, on arrivera bien sur toujours à se débrouiller...

Comment déjà ?
Le #2009735
Premier séisme de forte magnitude, et pouf, tout retombe dans l'eau....
Le #2009736
saepho a écrit :

tmtisfree a écrit :

"gisement "quasi-inépuisable"" : comme un peu près tout (ce qui est non renouvelable).

En attente des idioties habituelles de nos (néo-)malthusiens préférés, 3, 2, 1 ...


Allez, je me lance:

Mais non, quand on sera 500 milliards (d'être humain) sur Terre, on arrivera bien sur toujours à se débrouiller...

Comment déjà ?


le seul maximal que notre planète peut supporter c'est 2 milliards d'humains... pas plus
Au dela, on puise plus rapidement les ressources de notre planète
Le #2009741
FFFeu a écrit :

Creuser sur un si petit continent ... on aura bientôt 2 Japon


Non :

"les boues du fond océanique au large des îles Minamitori"...

Sous l'eau, donc.
Le #2009743
Bientôt une autre planète !!!
Le #2009747
iFlo59 a écrit :

saepho a écrit :

tmtisfree a écrit :

"gisement "quasi-inépuisable"" : comme un peu près tout (ce qui est non renouvelable).

En attente des idioties habituelles de nos (néo-)malthusiens préférés, 3, 2, 1 ...


Allez, je me lance:

Mais non, quand on sera 500 milliards (d'être humain) sur Terre, on arrivera bien sur toujours à se débrouiller...

Comment déjà ?


le seul maximal que notre planète peut supporter c'est 2 milliards d'humains... pas plus
Au dela, on puise plus rapidement les ressources de notre planète


Source ?
Le #2009748
J'y connais absolument rien en géologie, comment tient un continent ?
Le #2009755
tmtisfree a écrit :

"gisement "quasi-inépuisable"" : comme un peu près tout (ce qui est non renouvelable).

En attente des idioties habituelles de nos (néo-)malthusiens préférés, 3, 2, 1 ...


Parier sur une croissance illimitée dans un référentiel limité est une absurdité, c'est pas du malthusianisme, c'est mathématique
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme