Test du Dremel 3D45 : l'imprimante 3D pour l'éducation et les semi-pro

Le par  |  2 commentaire(s)
Dremel 3D45

Si Dremel résonne pour vous comme le spécialiste de l'outillage électroportatif, vous avez raison, mais depuis quelque temps déjà, Dremel s'est également lancé dans le secteur de l'impression 3D, une évolution logique pour la marque s'orientant déjà vers le bricolage et la création.

Que l'on soit bricoleur ou non, Dremel est une marque que tout le monde ou presque connaît, ne serait-ce que de nom. Longtemps associée à son best-seller, un multitool électroportatif, la marque désormais filiale du groupe Bosch a profité de sa notoriété pour développer d'autres accessoires : scie à chanfreiner, scie plongeante, pistolet à colle, fer à souder à gaz... Et désormais donc, imprimantes 3D.

Dremel 3D45

La marque propose pour l'instant deux modèles distincts (après un premier modèle 3D20 faisant office de coup d'essai) : la 3D40 et la 3D45 avec une base commune, mais des orientations bien différentes. Orientées vers le milieu de gamme et ciblant les passionnés de bricolage et professionnels, que valent vraiment ces machines ? Nous allons pouvoir vous en donner un aperçu dans notre test de la version la plus haut de gamme, la 3D45.

Vous pourrez trouver ces modèles notamment sur Amazon, la Dremel 3D40 étant affichée à 920 € et la Dremel 3D45 à 1210 €.

Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2075890
Ils ne vont pas en vendre beaucoup. Si seulement ils avaient augmenté sensiblement le volume d’impression...
Le #2075894
cycnus a écrit :

Ils ne vont pas en vendre beaucoup. Si seulement ils avaient augmenté sensiblement le volume d’impression...


Et pourtant ils en vendent pas mal...

L'avantage d'avoir un SAV derrière et de s'installer dans les grandes enseignes de bricolage...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme