Test Google Chrome 4 : le navigateur web le plus performant?

Le par Jean-Christophe B.  |  11 commentaire(s)
gchrome4

Après avoir testé plusieurs mois en arrière Google Chrome en version bêta, nous avons souhaité revenir sur ce navigateur en phase de maturité et constater les avancées du "projet Chromium". Le "browser" de Google est-il toujours aussi convivial, performant et stable ? Propose-t-il autant de fonctionnalités que ses concurrents ? Quelles sont les nouveautés qu'apportent cette version 4, désormais disponible sur toutes les plateformes ? Les réponses vous seront dévoilées au fur et à mesure de ce dossier.

Introduction

Google Chrome 4 un navigateur multiplateforme abouti ?
Google Chrome a fait des progrès significatifs depuis le test de notre version bêta. Les objectifs de ce navigateur Internet demeurent pour lors inchangés. Il s'agit d'apporter un réel confort d'utilisation pour les internautes sous Windows XP, Vista et Seven (4.0.249.78), MAC OS X et Linux (4.0.249.43) et prochainement sur Netbook avec Chrome OS. Ce browser conserve au fil des versions ses caractéristiques : une interface épurée, la rapidité au démarrage et au chargement de pages avec son moteur de rendu HTML WebKit et un moteur JavaScript "V8" qui nous le verrons dans cette version 4 s'avère toujours aussi performant. Pour les développeurs souhaitant réutiliser tout ou partie de la technologie de Chrome, rappelons que le code source est intégralement tenu à la disposition de la communauté sous le projet répondant au nom de code "Chromium" (code open source).

Pourquoi ce navigateur plutôt qu'un autre ?
Les utilisateurs déjà majoritairement conquis par les leaders Internet Explorer, Firefox ou dans une autre mesure par les challengers Opera et Safari doivent se poser la question : "Pourquoi passer à Google Chrome" ? Ce sont des éléments pour lesquels nous tenterons d'apporter des éclairages. Mais, on peut déjà préciser que parmi les points forts de Google Chrome 4, il y a son utilisation sécurisée dans un espace mémoire dédié et le fait qu'il exploite un processus unique pour chaque composant ou onglet afin de gagner en vitesse et en stabilité. Il dispose toujours de sa "barre d'adresse intelligente" qui propose des sites web et suggère à partir de vos favoris, votre historique de navigation des résultats appropriés ("autocompletion" en anglais ou complètement automatique en français). La liste pourrait encore s'étendre avec sa page d'accueil dynamique et ses 8 vignettes miniatures, le mode navigation privée ou enfin la toute nouvelle synchronisation des favoris qui permet maintenant de stocker en ligne, via votre compte Google, vos sites préférés.

gchromeintro1   gchromeintro2



Importation de données et Interface de navigation

Rapidité au lancement, occupation mémoire moindre et interface de navigation
Sans qu'il soit nécessaire de réaliser des mesures, on s'aperçoit que le terme à retenir pour ce navigateur, c'est celui de la rapidité. Il n'est pas nécessaire de réaliser des mesures pour constater que le temps de démarrage de Google Chrome 4 a encore été amélioré. Il s'exécute sans quasiment aucun temps d'attente sous Windows 7 ou sous Snow Leopard. En ce qui concerne le chargement de pages les benchmarks, plus bas, nous en dirons plus. Sous Windows 7 x64, avec la page d'accueil statique du moteur de recherche Google, Google Chrome 4 occupe 22 920 Ko de mémoire, contre 39 860 Ko pour Mozilla Firefox 3.6, 24 228 Ko pour Internet Explorer 64 et 22 544 pour Internet Explorer 32 bits. Il occupe sur cette page beaucoup moins de mémoire que Firefox ! Cette information est importante pour les netbooks qui ne possèdent qu'1Go de ram ou les petites configurations. L'interface de navigation est toujours aussi sobre. Les barres d'onglets sont situées sur le ruban principal de la fenêtre ouverte, du coup on gagne de l'espace pour la navigation. L'autre point très intéressant qui va dans ce sens, c'est la barre d'état. Plutôt que de monopoliser en bas de fenêtre du navigateur une barre d'état affichée en permanence, celle-ci apparaît pour les transferts de données et disparaît aussitôt la page chargée.

gchrome401   gchrome402


Importation de vos données personnelles concluante !

Lors de l'installation de cette version 4, on constate que l'importation de favoris est toujours proposée à l'initialisation mais bien plus rapide et efficace qu'auparavant. Ainsi, par défaut, les signets pour Internet Explorer, Mozilla Firefox et Safari sont importés (barre de favoris également). On apprécie toujours dans ce cadre l'importation des autres données de ces mêmes navigateurs. Google Chrome réussit aussi très bien l'importation des mots de passe enregistrés de vos sites marchands, forums de discussion (communautés d'utilisateurs), moteurs de recherche (Wikipédia, eBay, Bing, Amazon) et même de votre historique de navigation.  Lors d'une recherche via la barre d'adresses toutes ces informations seront suggérées en "autocompletion" par simple saisie de mot-clés. La migration, si vous l'envisagez, ne pose pas du tout de problème, au contraire !

gchrome403   gchrome404


Les options de configurations  discrètes mais bel et bien présentes

Si vous êtes un nouvel utilisateur de ce navigateur, vous ne pouvez pas être dérouté face à l'interface de cette application. En effet, toutes les fonctionnalités du navigateur sont accessibles via un seul menu symbolisé par l'icône de la clé à outils "Personnaliser et Contrôler Google Chrome". Les options de base (page à l'ouverture, page d'accueil, recherche par défaut…), les données personnelles (synchronisation des favoris, mots de passe, remplissage automatique des formulaires, données de navigation) et les options privées (paramétrage d'un proxy, confidentialité, sécurité…) sont tous au rendez-vous.

gchrome405   gchrome406


Ne changez rien à vos habitudes de travail !

Le passage d'un navigateur vers un nouvel autre pose souvent problème, notamment pour les habitudes de travail et l'ergonomie du programme. On peut être déconcerté par l'interface graphique du programme qui ne propose pas de menus déroulants pendant quelques minutes mais cela n'ira pas plus loin. Une fois de plus, Google a bien fait les choses en empruntant aux navigateurs existants ce qui se fait de mieux. Au lancement, vous pouvez rester sur un portail d'accueil classique (Google.fr, Yahoo.fr, Voila.fr, Wikipédia.fr…), à l'ouverture d'un nouvel onglet choisir parmi les 8 sites que vous visitez le plus. Les recherches au sens large, sur Internet (Google ou autre), dans vos favoris ou votre historique passent toutes par un seul lieu la barre d'adresse. Allez d'un site préféré à un autre n'est pas plus compliqué qu'avec Opera, IE, Firefox ou Safari, la barre de favoris personnalisables est là pour cela. L'ajout d'un nouveau signet s'effectue, comme pour Firefox, en un clic sur l'étoile prévu à cet effet. Plutôt que de redéfinir des raccourcis claviers Google a eu la bonne idée de reprendre la nomenclature déjà existante. Ainsi, il n'est pas nécessaire de tout réapprendre, Ctrl+TAB vous font passer d'un onglet actif à un autre, F11 vous place en mode plein écran, F5 actualise une page, Ctrl++ effectue le zoom Ctr+- la réduction, Ctrl+H ouvre la recherche dans l'historique, Ctrl+Maj+B lance le gestionnaire de favoris…

gchrome407   gchrome408



Onglets, Gestionnaire de tâches et téléchargements, Synchronisation, Extensions

Les onglets, pas mieux que la concurrence ?
Quoi de neuf du point de vue des onglets ? Ils sont au moins tout aussi performants et riches en possibilité que ce qui se fait partout ailleurs. Ils sont bien moins encombrant puisqu'ils sont logés dans le ruban supérieur de la fenêtre du navigateur. L'utilisateur peut ouvrir ou fermer un nouvel onglet, le glisser-déplacer, le rafraîchir, le dupliquer, l'épingler, fermer tous les autres onglets sauf lui, rouvrir l'onglet fermé, ajouter l'onglet aux favoris. Enfin, rien n'a été oublié si ce n'est l'excellent jeu de couleurs propres à Internet Explorer 8 (couleurs identiques pour des onglets du même site).

gchrome409   gchrome410


La synchronisation des favoris oui mais…non

La véritable innovation, ici, c'est la synchronisation des favoris. Contrairement à Mozilla Firefox, il n'est pas nécessaire d'installer une extension comme Weave Sync ou encore Xmarks Bookmark and Password Sync pour stocker en ligne, dans un espace privé, vos pages préférées et les retrouver depuis n'importe quel autre machine (à la maison, au bureau, espace web…). Si vous disposez d'un compte GMail, comme beaucoup d'utilisateurs aujourd'hui vous pourrez après vous être identifié envoyer vers le serveur vos signets la première fois et les fois ultérieures procéder aux mises à jour par le biais d'une fusion de signets et non pas par un "update incrémentiel". Il est déconseillé d'utiliser la même session pour des utilisateurs différents même si chacun dispose de comptes Gmail différents car pour le moment les favoris Google Chrome ne peuvent être synchronisés que sur un seul compte Google à la fois et sur une session utilisateur différente. Notez également au passage que Les favoris synchronisés apparaissent et sont également disponibles dans les applications de Google Documents. Avec la synchronisation des favoris, Google Chrome rattrape donc son retard vis-à-vis du navigateur Opera et de son module Opera Link bien plus puissant. Quid de la confidentialité avec Google ? C'est à vous de voir !

gchrome411   gchrome412


Gestionnaire de tâches, Outils pour les développeurs et Gestionnaire de téléchargements

Vous pouvez à tout moment contrôler avec le Gestionnaire de tâches interne la mémoire utilisée par tous vos onglets ouverts et vos extensions installées. Cette option n'apporte pas grand-chose à l'utilisateur lambda, elle s'adresse plus aux testeurs, aux développeurs ou aux "curieux". Elle est accessible via l'association de touches clavier "Maj+Echap" ou dans le menu Option pour les développeurs, avec les autres outils du même acabit (Afficher la source, Outils de développement, Console JavaScript). A titre informatif, il est très intéressant de voir quelles pages ouvertes consomment le plus de ressources. La présence d'un Gestionnaire de téléchargement est une bonne chose en soi, pourtant on ne peut pas dire qu'il y ait du progrès à ce niveau. Il est toujours possible de procéder à la pause et la reprise d'un téléchargement en cours… mais sitôt que vous aurez quitté Google Chrome, la reprise sera hélas impossible. Du coup, vous voilà obligé d'achever le "download" avant de pouvoir clore la fenêtre de navigation !

gchrome413   gchrome414


Thèmes graphiques et extensions, de mieux en mieux…

Dans la version bêta, installer un thème relevait du parcours du combattant et rendre plus esthétiques son navigateur imposait quelques bidouilles (voir notre test de la bêta de chrome). Cela appartient heureusement au passé ! Une centaine de thèmes graphiques est disponible dans la Galerie des thèmes. A l'époque, on pouvait reprocher à Google Chrome son manque d'extensions. Là aussi, il y a de "sacrés bons changements" et la communauté a bien travaillé. Nous vous invitons à visiter le site français extensions-chrome.com, Google Chrome Extensions, Google Chrome Addons, Chrome Extensions, Google Chrome Plugins, Chrome Plugins. Tout y est, du moins l'essentiel, avec des bloqueurs publicitaires, des lecteurs de DOC et PDF, des flux RSS (fonction inexistante dans Google Chrome 4), des outils linguistiques, des sites communautaires, des gestionnaires de mots de passe, des synchroniseurs de favoris, des notificateurs d'emails… Contrairement à Firefox, Google Chrome 4 ne nécessite pas de redémarrage après installation d'une extension !

gchrome415   gchrome416



Tests de compatibilité Acid2 et Acid3

Il est impossible d'échapper aux tests de compatibilité Acid2 et 3 qui, pour faire court, vérifient le respect des différents standards du Web avec le navigateur. Pour la description des procédures de tests, les pages Wikipédia en rapport avec Acid2 et Acid3 sont une bonne source d'information.

Voici donc les résultats pour Google Chrome 4 (4.0.249.278) :

gchrome4acid2   gchrome4acid3

Pour Mozilla Firefox 3.6 :

ff36acid2   ff36acid3

Pour Internet Explorer 8 :

ie8acid2   ie8acid3

Pour Opera 10.10 (1893) :

operaacid2   operaacid3

Pour Safari 4.04 (531.21.10) :

safari4acid2   safari4acid3

Les tests Acid2 sont une réussite pour Google Chrome 4 mais aussi pour tous les autres navigateurs Web, à l'xception notable d'IE 8. Le test Acid3 révèle clairement que le moteur de rendu de Google Chrome 4 figure parmi les meilleurs du moment. Avec un score de 100/100, il arrive grand ex æquo en tête avec Safari 4 et Opera 10.10 :


1. 100/100 : Google Chrome 4 (4.0.249.278), Safari 4.04 (531.21.10), Opera 10.10 (1893)
2. 92/100 Mozilla Firefox 3.6
3. 20/100 Internet Explorer 8



Performances JavaScript avec SunSpider sous Windows 7 64 bits

SunSpider permet de tester les performances de rapidité JavaScript d'un navigateur en lançant une série de tests portant sur les fonctions mathématiques, la 3D (cube, morph, raytracing), la cryptographie (AES, MD5, SHA1)… Ce test est accessible ici. Précisons que la plupart des services utilisés au quotidien, tels que Gmail, Flikr, YouTube, Yahoo! Mail ou encore Facebook reposent aujourd’hui sur le langage de programmation JavaScript. Ce langage de programmation est donc à la base de nombreuses tâches interactives que nous avons pris l’habitude d’effectuer sur le Web (et encore plus sur le Web 2.0), et est au cœur de tous les navigateurs permettant d’exploiter ces programmes.

Vous trouverez ci-dessous une comparaison des vitesses d'exécution de JavaScript entre Google Chrome et ses principaux rivaux sous Windows 7 x64 :

Google Chrome 4 vs Internet Explorer 8 (8,99 x plus rapide) :

gchromevsie8

Google Chrome 4 vs Internet Explorer 8 64 bits (8,73 x plus rapide) :

gchromevsie8x64

Google Chrome 4 vs Firefox 3.6 (1,64 x plus rapide) :

gchromevsff36

Google Chrome 4 vs Opera 10.10 (5,97 x plus rapide) :

gchromevsopera1010

Google Chrome 4 vs Safari 4.04 (1,02 x plus lent) :

gchromevssafari4

En résumé, Google Chrome 4 sous Windows 7 x64 s'avère être l'un des plus rapides à l'exécution du code JavaScript de SunSpider. Il reste l'un des meilleurs navigateurs du moment en termes de performances comparé à Firefox 3.6, Opera 10.10 Internet Explorer 8… mais Safari demeure indétrônable et conserve sa position de leader sous Windows 7.



Performances JavaScript avec SunSpider sous Mac OS X 10.6.2 et Ubuntu 9.10 Karmic

Le code JavaScript Sunspider pour Google Chrome 4 seul s'exécute sous Windows 7 x64 en 504,6ms, sous Mac OS X 10.6.2 en 410,8ms et sous Ubuntu 9.10 (Karmic) en 559,2ms. Nous avons également souhaité nous rendre compte des performances JavaScript de Google Chrome sous Mac OS X 10.6.2 et Ubuntu 9.10 face aux autres navigateurs.

Vous trouverez ci-dessous une comparaison des vitesses d'exécution de JavaScript entre Google Chrome 4 et ses principaux rivaux sous Mac OS X 10.6.2 :

Google Chrome 4 vs Firefox 3.6 (1,92 x plus rapide) :

ChromemacvsFF36

Google Chrome 4 vs Opera 10.10 (9,18 x plus rapide) :

ChromemacVSOpera1010

Google Chrome 4 vs Safari 4.04 (1,12 x plus lent) :

ChromemacvsSafari

 

Vous trouverez ci-dessous une comparaison des vitesses d'exécution de JavaScript entre Google Chrome  4 et ses principaux rivaux sous Ubuntu 9.10 (Karmic) :

Google Chrome 4 vs Firefox 3.6 (2,38 x plus rapide) :

Chromelinuxvsfirefox

Google Chrome 4 vs Opera 10.10 (9,51 x plus rapide) :

ChromelinuxvsOpera


Au final, les performances JavaScript  Sunspider du navigateur Google Chrome 4 face aux autres navigateurs sont supérieures sous  environnement Ubuntu 9.10 et MAC OS X. Safari 4 demeure néanmoins le navigateur web le plus rapide sous Windows 7 et Mac OS X.



Conclusion

Google Chrome 4 est-il paré à remplacer votre navigateur préféré ?
S'il y a quelques mois en arrière, nous hésitions à vous conseiller Google Chrome 4, aujourd'hui les temps ont bien changé ! Difficile de ne pas opter pour ce navigateur. Il est rapide au démarrage, pour le chargement de pages, les sites web affichées sont tous bien restitués par le moteur de rendu, l'importation de données personnelles est une réussite (favoris, mots de passe, historique, moteurs de recherches). Ajoutons encore que l'interface graphique conserve sa simplicité, et surtout, que l'espace de navigation est maximisé (onglet logés dans le ruban de la fenêtre, barre d'état évanescente, menus masqués…). Après quelques minutes de navigation avec Google Chrome 4, on se sent tout aussi bien à l'aise  et productif qu'avec Mozilla Firefox, Apple Safari ou Opera. Mieux encore, l'utilisateur peut conserver toutes ses habitudes de travail, ses réflexes de navigation. Google Chrome dispose des mêmes raccourcis claviers que ses concurrents, comme eux, il dispose de thèmes d'habillages graphiques séduisants et on retrouve avec plaisir les extensions les plus populaires de Firefox avec Adblock (GNT en marque blanche ^^), IETab, Facebook, Cooliris, Xmarks Bookmarks Sync, Google Mail Checker Plus, html2pdf pour ne citer que ceux-là. Ces extensions sont tout aussi faciles à installer que sous Mozilla Firefox et il n'est pas nécessaire de redémarrer le navigateur pour pouvoir en profiter.


Performant sous Windows et MAC OS X et encore plus sous Ubuntu !

Sous Windows 7 et MAC OS X, il s'agit du deuxième navigateur web le plus rapide. En effet, Safari arrive en tête et conserve son titre de "navigateur web le plus rapide au monde". Google Chrome 4 utilise à ce propos le même moteur de rendu HTML Webkit que son concurrent. Avec le système d'exploitation libre, Ubuntu Karmic Koala (9.10), Mozilla Firefox et Opera se surpassent. Google Chrome ne fait pas exception à la règle, puisqu'il est plus performant que Firefox et Opera sous cette distribution GNU/Linux basée sur Debian.


Ce qu'il faut impérativement améliorer…

Le tableau n'est pas parfait pour Google Chrome, il s'en approche simplement. Ainsi, nous restons encore sur notre faim concernant plusieurs points. Le gestionnaire d'impression est trop sommaire et ne propose pas d'aperçu avant impression. Autre point négatif, le gestionnaire de téléchargement qui souffre d'un grave défaut, sitôt que l'on quitte Google Chrome, la reprise du fichier en cours de rapatriement devient impossible. Il faut donc recommencer le téléchargement au commencement ! Enfin, il est déconseillé d'utiliser la même session Windows pour des utilisateurs différents et cela même si chacun dispose de son compte Gmail car dans ce cas précis, Google Chrome écrase les favoris et ne fait pas de distinction entre les utilisateurs qui possèdent pourtant un compte Gmail différent !

gchromeconclu01   gchromeconclu02



+ Les plus
  • Rapide au démarrage, au chargement de pages
  • Peu gourmand en mémoire
  • Importation des données personnelles efficace !
  • Thèmes graphiques et extensions de plus en plus nombreuses
  • Navigation privée, confidentialité et sécurité
  • Encore plus performant sous MAC OS X et Ubuntu
- Les moins
  • Gestionnaire d'impression sans aperçu
  • Gestionnaire de téléchargement médiocre
  • Synchronisation de favoris à éviter pour deux utilisateurs sous une même session Windows !

  • Partager ce contenu :
Vos commentaires Page 1 / 2
Trier par : date / pertinence
jack5611 offline Hors ligne Héroïque avatar 748 points
Le #595181
Bonjour,
sous Ubuntu 9,10 il y a quelque jour la version 5
Beta a été proposé dans les mises à jour.
Installé et content
odysseus offline Hors ligne Vénéré avatar 3167 points
Le #595311
Je n'arrive pas à m'y faire. Trop simple. Pas de barre d'état en bas, et pas d'option pour la mettre si ON VEUT ! Pas de liste déroulante des sites visités : pas terrible ça.
Bref, à vouloir faire trop minimaliste, on obtient un truc bancal.
Quant à la vitesse, je ne suis pas à 1 seconde près, il n'y a pas le feu. Je reste avec firefox 3.6 et sa barre d'état, sa liste de sites visités, ses multiples extensions..
Ya bon firefox !
_OvO_ offline Hors ligne Vénéré icone 3606 points
Le #595321
Résolument à la ramasse en ce qui concerne la gestion du programme lui même dans le système.

s'installe là où ne il ne devrait pas (il suffit de supprimer l'utilisateur qui l'as installé , pour qu'il disparaisse avec)

et ces donnés internes sont aussi obscure que ça politique de confidentialité.

je préfère perdre quelques dixième de secondes dans mon surf avec FF qu'utilisé un spyware mal foutue pareil
josoft offline Hors ligne Héroïque avatar 851 points
Le #595341
Je serais sous safari 4, si il avait une barre d'adresse intelligente comme google chrome et firefox...
Anonyme
Le #595581
"s'installe là où ne il ne devrait pas"
C'est vrai que c'est tellement important qu'on sache ou un programme est installé, c'est pas comme si un désinstallateur était fourni... Sinon, mon petit doigt me dit que c'est surtout à cause de vista que google a fait ce choix...

"ces donnés internes sont aussi obscure que ça politique de confidentialité"
Si ça parait obscure, regardez le code source,

"je préfère perdre quelques dixième de secondes [...] qu'utilisé un spyware mal foutue pareil"
Une fois de plus, regardez le code source et dites moi où se trouve le code malveillant.
ra-mon offline Hors ligne Vénéré avatar 2816 points
Le #595851
Salut,

"Google Chrome rattrape donc son retard vis-à-vis du navigateur Opera et de son module Opera Link"


Euh, Opera dispose quand même de _très nombreuses_ autres fonctionnalités pratiques et possibilités de personnalisation que ce que Google Chrome et ses quelques extensions proposent aujourd'hui. Il va lui falloir _beaucoup de temps_ pour rattraper l'ancien navigateur norvégien
D'autant qu'en performances d'interprétation ECMAScript, la version 10.50 d'Opera dispose d'un compilateur JIT capable de rivaliser voire de dépasser ce jeune IE-Killer en rapidité pure
Mais Chrome reste un bon navigateur d'appoint, comme IE, pour passer sur les sites qui refusent de laisser entrer Opera

@+
--
Pierre
@nemO offline Hors ligne VIP avatar 6101 points
Le #595911
Hahaha, la note d'IE8 à l'Acid3
oldjohn offline Hors ligne VIP icone 7372 points
Le #595971
Hahaha, comme on s'en branle d'Acid
_OvO_ offline Hors ligne Vénéré icone 3606 points
Le #596261
@<<"s'installe là où ne il ne devrait pas"
C'est vrai que c'est tellement important qu'on sache ou un programme est installé, c'est pas comme si un désinstallateur était fourni... Sinon, mon petit doigt me dit que c'est surtout à cause de vista que google a fait ce choix...>>

1)non ce n'est pas a cause de vista, c'est a cause de leurs conne......, on n'installe pas une application dans un dossier de personnalisation d'un utilisateur , point -barre

2) c'est tres important pour moi de savoir qui fait quoi dans ma machine, jusqu'a nouvelle ordre PC veut personal Computeur, et pas extension personnel de monsieur GOOGLE ( ou autre d'ailleur)

<<"ces donnés internes sont aussi obscure que ça politique de confidentialité"
Si ça parait obscure, regardez le code source,>>

on s'en tape du code source, ce qui importe c'est de savoir ou il range toute ça ménagerie, et de coté la c'est comme pour IE, on ne sait pas comment , ni ou....

<<"je préfère perdre quelques dixième de secondes [...] qu'utilisé un spyware mal foutue pareil"
Une fois de plus, regardez le code source et dites moi où se trouve le code malveillant.>>

il est dans GOOGLE lui même...et pourquoi cacher un google uptade dans les services ? ou il reste même si on vire CHROME ??

j'utilise aussi une version CHROME en navigateur d' appoint , mais l'original CHROMIUM et pas une version trafiqué par google ...

tu dira que c'est de l'anti-google primaire, et bien oui , et j'en suis fier.

quand on à l'ambition d'être le meilleur, le minimum c'est de faire preuve de modestie , et du coup je déteste GOOGLE pour son "arrogance"

ça ne s'explique pas c'est comme ça, c'est tout

marsienfr75 offline Hors ligne Héroïque avatar 909 points
Le #598231
Google OK, pour le reste pour utiliser un compte gmail dans live mail et sans ce césame de gmail difficile de faire quoi que ce soit ! Je ne suis qu'un béotien et ne suis pas arrivé à quoi que ce soit, je dois ne pas être assez intelligent ! :?
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire