Huawei Mate 40 Pro : smartphone premium sans Google, et alors ?

Le par Mathieu M.  |  11 commentaire(s)
Huawei Mate 40 Pro

Toujours sous le coup de sanctions américaines, Huawei a finalement sorti son Mate 40 Pro, le plus haut de gamme de ses smartphones, toujours sans les services Google, mais pas sans atouts dans sa manche comme nous allons le voir dans ce test.

Premium sur tous les points

Huawei a de nouveau lancé un nouveau smartphone sans les services mobiles de Google, et le Mate 40 Pro pourrait même se présenter comme l'un des tout derniers smartphones de la marque à embarquer Android avant un passage généralisé vers HarmonyOS, son système d'exploitation propriétaire

Huawei Mate 40 Pro_03

Peu à peu, l'espoir de voir la marque collaborer de nouveau avec Google s'est réduit jusqu'à ne plus laisser aucun doute : la marque chinoise souhaite s'extirper d'une situation délicate en jouant cavalier seul, et ne plus dépendre ainsi des décisions de Washington.

Toujours est-il que le Mate40 Pro reste livré sous Android, mais sans les services de Google. Avec la sortie du P40 Pro que nous avons testé après 3 mois d'utilisation, nous étions surpris de voir les avancées de Huawei sans Google. La marque se construit ainsi progressivement son propre écosystème, et désormais, les Huawei Mobile Services semblent ne plus avoir besoin de Google pour se vendre ni auprès des développeurs, ni des usagers.

Design : un smartphone résolument premium

 

Comme son prédécesseur le Mate 30 Pro, le Huawei Mate 40 propose un design original qui met largement en avant son immense écran AMOLED de 6,76 pouces. L'écran n'affiche aucune bordure sur les côtés avec une courbure de 88°.

Huawei Mate 40 ProHuawei Mate 40 Pro_04

Allumé, le Mate 40 Pro est véritablement impressionnant et son écran "Horizon" lumineux aux contrastes infinis nous flatte la rétine à chaque instant. Point notable : si les tranches sont étirées sur les côtés, Huawei a anticipé les fausses manipulations en développant des algorithmes spécifiques pour maintenir une bonne ergonomie. On repère un double capteur selfie logé dans un poinçon étiré en façade.

Le châssis pour sa part est en acier inoxydable avec une finition miroir, qui met en avant un double haut-parleur stéréo (haut et bas) ainsi que 3 boutons. Si l'on est habitué au fameux bouton rouge pour l'allumage, on apprécie le retour des boutons de volume physiques abandonnés avec le précédent modèle.

Huawei Mate 40 Pro_07Huawei Mate 40 Pro_08

Proposé dans plusieurs coloris, c'est la version Mystic Silver qui nous a été livrée. On retrouve ainsi un dos en verre à la couleur changeante qui reste entre le blanc et l'argent tout en se parant de reflets arc-en-ciel. L'effet est saisissant.

Au dos, on retrouve le module photo disposé en cercle baptisé "Space Ring" qui arbore 3 capteurs ainsi qu'un double flash.

Le Mate 40 Pro a pris un peu de poids comparé à son prédécesseur et pèse ainsi 213 grammes ce qui, sans en faire une brique, en fait un smartphone assez lourd en main comme en poche. Combiné avec la taille de son écran, la prise en main est, selon nous, moins agréable que sur le P40 légèrement moins large.

Mate 40 : le smartphone le plus "vert" de Huawei

 

Pour ce qui est du packaging, Huawei a multiplié les efforts pour réduire au maximum son empreinte écologique : le guide utilisateur est réduit à sa plus simple expression pour limiter son nombre de pages, le plastique a quasiment disparu et on ne note rien de superflu. En parallèle, Huawei a également récemment lancé un programme de recyclage des déchets électroniques et revendique, avec le Mate 40 Pro, le titre de smartphone le plus vert de la marque à ce jour.



Des performances uniques

Fiche technique : un monstre de puissance

Le Huawei Mate 40 Pro revendique une fiche technique hors norme sur un marché qui voit pourtant arriver son lot de références chaque mois.

Huawei Mate 40 Pro_06

Il est équipé d'un écran AMOLED de 6,76 pouces d'une définition de 2772x1344 pixels avec une fréquence de rafraichissement de 90 Hz variable en fonction de l'utilisation du smartphone. L'écran propose une prise en charge du spectre colorimétrique DCIP3 et est compatible HDR.

Invisible, on retrouve un lecteur d'empreintes logé sous l'écran qui se veut à la fois rapide et précis. Les couleurs sont vives et les contrastes particulièrement bluffants : de par sa taille et sa qualité globale, on n'hésitera pas à passer quelques heures à regarder de la vidéo sur le Mate 40 Pro.

Huawei Mate 40 Pro_08

Sous le capot, les bonnes surprises s'enchainent : le Mate 40 Pro inaugure le SoC Kirin 9000, premier SoC de la marque à être gravé en 5 nm, une première sur le marché du smartphone. Ce processus de gravure, développé par TSMC, garantit un meilleur rendement énergétique et un fonctionnement à de plus hautes fréquences pour un dégagement thermique limité.

Et les benchmarks ne s'y trompent pas : le Mate 40 Pro s'affiche sans problème en tête du classement des smartphones les plus performants sous AnTuTu avec 685339 points, soit 25 000 points de plus que l'IQOO 5 Pro sous Snapdragon 865. Et le smartphone flirte avec les 700 000 points lorsqu'il bascule en mode performance.

Cette domination du Kirin 9000 se constate également avec d'autres logiciels de benchmark, notamment GeekBench.

Pour rappel, le Kirin 9000 embarque un CPU 8 coeurs associé à 24 coeurs GPU Mali G78, le tout associé à 8 Go de RAM LPDDR5 et 256 Go de stockage UFS 3.1.

Par ailleurs le Mate 40 Pro est compatible 5G, son nouveau modem est présenté comme 100% plus rapide que celui du Mate 30 Pro, mais faute de réseau disponible nous n'avons été en mesure de le constater.

La partie audio évolue également avec le Mate 40 qui propose désormais un véritable mode stéréo puisque le dispositif dispose de deux haut-parleurs : un en haut et un en bas. Contrairement au P40, qui proposait un haut-parleur sous l'écran sur le dessus, on a ici droit à une trappe sur la tranche supérieure permettant de faire circuler le son.
En mode haut-parleur, on apprécie ainsi un son assez puissant, mais qui sature rapidement dans les basses lors de l'écoute de musique.

L'autonomie : en hausse !

 

Comme toujours avec Huawei, l'autonomie des smartphones est un point essentiel. Et le constructeur fait à nouveau des merveilles avec le Mate 40 Pro puisque ce dernier encaisse assez facilement deux jours d'utilisation intense avant de crier famine.

La batterie de 4400 mAh fait des merveilles et on note ici la maitrise de Huawei au niveau du Kirin 9000 qui ne dégage que peu de chaleur même en utilisation intense après une bonne heure sur PUBG, tout en limitant sa consommation.

Le Mate 40 Pro est également livré avec un chargeur filaire 66W, une première chez le constructeur qui permet de recharger intégralement la batterie en 50 minutes tout juste. Notons par ailleurs que le smartphone est également compatible avec la recharge sans fil 50 watts (et également compatible recharge inversée).

Photo : numéro 1 encore et toujours.

 

Ce n'est pas non plus une surprise, le Mate 40 Pro s'est installé dès sa sortie comme le numéro un de la photographie sur smartphone, notamment chez DxOMark.

Huawei Mate 40 Pro_02

Les modules photo, toujours développés en partenariat avec Leica, font des merveilles. Et si Huawei a indiqué qu'ils reprenaient dans les grandes lignes les caractéristiques du P40 Pro, dans les faits on note une sérieuse montée en gamme.

On profite ainsi d'un capteur principal de 50 MP à f/1.9, d'un ultra grand-angle de 20 MP à f/1.8 et d'un téléphoto de 12 MP à f/3.4 qui propose un zoom optique x5. Deux autres capteurs viennent couronner le tout : un capteur de colorimétrie ainsi qu'un capteur de temps de vol.

Huawei Mate 40 Pro_11Huawei Mate 40 Pro_12

En façade, on trouve un module principal de 13 MP ainsi qu'un capteur de temps de vol, il s'agit d'un module ultra grand-angle à 100 degrés.

Huawei Mate 40 Pro_13

Si de jour les clichés sont sublimes, c'est la nuit que l'on constate la qualité et le travail de Huawei : jamais des images, tant en photo qu'en vidéo, n'ont été aussi claires et précises. Le zoom x5 est un avantage indéniable dans la plupart des occasions.

Huawei Mate 40 Pro_19Huawei Mate 40 Pro_18

Comme tous les Mate, Huawei a misé sur la vidéo avec de la prise de vue en HDR, un module de tracking pour suivre un sujet automatiquement, de la capture multi objectifs...

Huawei Mate 40 Pro_20Huawei Mate 40 Pro_22

Côté photo, on retrouve tous les avantages du P40 notamment sur la retouche de photos (effacement de passants, clichés multiples) ainsi qu'une fonction d'angle dynamique en mode selfie pour les photos de groupe.

Huawei Mate 40 Pro_17

Le mode selfie en grand angle et en basse luminosité

À aucun moment le Mate 40 Pro ne déçoit sur le terrain de la photo ou de la vidéo, il s'agit véritablement d'un petit bijou technologique qui enterre à lui seul nombre d'appareils photo numériques dédiés, et parfois même quelques reflex.

EMUI 11

 

Le Mate 40 Pro est l'un des premiers smartphones livrés sous EMUI 11 qui se base sous Android 10. On profite ainsi de quelques nouveautés assez bien pensées.

Une des plus intéressantes est l'affichage Eyes on Display qui change légèrement de fonctionnement : grâce à son capteur selfie grand angle, le Mate 40 peut repérer les yeux de l'utilisateur et choisir d'afficher l'écran de veille dès qu'on porte le regard sur lui. C'est une alternative plus économique à l'Always On Display traditionnel.

L'interface propose la prise en charge d'une foule de nouvelles commandes gestuelles permettant de faire bien plus de choses qu'avant sans toucher son terminal : naviguer sur Internet, lire des livres, répondre au téléphone, contrôler la lecture et le volume d'une vidéo...

Le mode multitâche évolue également pour se montrer bien plus fonctionnel et simple d'utilisation...

Mais la principale évolution intervient au niveau des Huawei Mobile Services qui viennent combler quelques manques lors du lancement du P40 Pro.

Ainsi, Huawei met en avant Petal Search comme son nouveau moteur de recherche dédié. Un moteur de recherche qui ne se limite pas à copier Google Search, mais qui sert également de renfort à AppGallery.

Car si le marché applicatif de Huawei évolue rapidement, certaines applications ne sont pas encore proposées via ce dernier. Petal Search permet ainsi d'accéder à des APK à installer manuellement et donc de récupérer des services autrement non disponibles.

Huawei a également profité du lancement du Mate 40 pour introduire ses propres alternatives à Google Docs avec Huawei Docs qui propose la gestion de plus de 50 formats de fichiers : tableurs, notes, PDF...

Pour concurrencer Gmail, Huawei a également lancé une nouvelle application Mail qui reprend l'affichage en mode discussion et propose de nombreuses options dans une interface ergonomique. On peut également compter sur Meetime pour les conversations vidéo, ou de l'intégration de TomTom Go Navigation qui se présente comme une application de géolocalisation et de guidage, mais qui se veut payante à raison de 1,99€ par mois.

Depuis le lancement d'App Gallery il y a deux ans, ce sont 1,8 million de développeurs qui se sont ralliés à Huawei avec plus de 96 000 applications proposées, dont 80% des applications les plus populaires.

Huawei Mate 40 Pro

Huawei a insisté sur le fait qu' AppGallery ne serait jamais un équivalent du Play Store puisque la marque souhaite miser sur la qualité plutôt que la quantité : elle souhaite mettre en avant les applications qui comptent pour les utilisateurs en lieu et place des applications peu intéressantes.

Les efforts de Huawei sont payants : on trouve désormais plus facilement ses applications sur le Mate 40 que sur le Mate 30 à son lancement... Par ailleurs, les équivalents des GMS sont véritablement convaincants et vont parfois même au-delà des services de Google en intégrant des fonctionnalités supplémentaires.

Nous en parlions lors de notre test du P40 Pro, l'écosystème de Huawei manquait encore de certaines synergies pour véritablement nous convaincre d'abandonner les services de Google. Sans réussir encore à rendre une copie parfaite, les choses vont clairement dans le bon sens et Huawei est véritablement en passe de réussir son pari... Dans les faits c'est quasiment le cas, et la seule chose qui nous bloque encore est de voir l'ensemble des services de Huawei s'inscrire sur le Web pour continuer de profiter de l'écosystème au-delà des seuls smartphones de la marque, ce qui permettrait de faciliter nos tâches notamment dans le cadre d'un usage professionnel.

Bilan 

 

Avec le Mate 40 Pro, Huawei confirme sa volonté de vivre au-delà des sanctions américaines et de s'imposer comme le leader d'un nouveau mouvement en lançant son propre écosystème.

Le smartphone proposé est une véritable merveille et nous surprend sur tous les aspects : la fiche technique est monstrueuse, le design au rendez-vous, la partie photo est bluffante... L'aspect premium du smartphone n'est clairement pas usurpé et il est bon de voir Huawei continuer à innover et à investir sur tous les plans.

Alors certes, la question des services mobiles de Google pèse toujours dans la balance pour quiconque hésite encore à franchir le pas. Mais les efforts et les initiatives de Huawei pour proposer des solutions de remplacement sont à saluer, d'autant ces équivalents arrivent rapidement à s'imposer par eux-mêmes tant les fonctionnalités développées vont dans le bon sens.

Nous avions rapporté le fait qu'il y avait toujours une certaine frustration avec notre test du P40 notamment du fait de quelques manques dans l'environnement Huawei... Cette frustration s'estompe avec le Mate 40 et il nous tarde finalement presque de découvrir HarmonyOS pour nous plonger un peu plus encore dans la vision qu'à Huawei de l'OS mobile et des services associés.

Le Mate 40 Pro s'impose comme l'un des meilleurs smartphones de cette année et ne devrait pas décevoir les technophiles.

Le Huawei Mate 40 Pro est proposé sur le site officiel de Huawei France à 1199 € en version 8 Go + 256 Go, mais aussi chez Amazon au même tarif.
Vous pourrez également le trouver actuellement chez Fnac en promotion à 1199 € avec des écouteurs sans fil Huawei FreeBuds Pro et 4 mois d'accès Deezer offerts (au lieu de 1398 €).



+ Les plus
  • Le design
  • Les finitions
  • Les performances
  • L'écran sublime
  • La partie photo
  • L'autonomie
- Les moins
  • Quelques applications encore manquantes
  • Le prix


  • Partager ce contenu :
Vos commentaires Page 1 / 2
Trier par : date / pertinence
skynet Hors ligne VIP icone 76274 points
Le #2114055
C'est vraiment une très belle bête, ya pas à dire.
Quelle avance sur la partie APN, c'est vraiment impressionnant.

Bon, je ne passerai pas le pas d'un tel smartphone à cause de l'écosystème, car même si on trouve des applis intéressantes on sort de l'écosystème Google qui est énorme (Android TV, Android Auto, les objets connectés, ...)
Il faudrait alors tout changer.

Sinon pour le GPS, HERE reste une alternative gratuite et très puissante !
Bruno Hors ligne Equipe GNT icone 18503 points
Le #2114094
skynet a écrit :

C'est vraiment une très belle bête, ya pas à dire.
Quelle avance sur la partie APN, c'est vraiment impressionnant.

Bon, je ne passerai pas le pas d'un tel smartphone à cause de l'écosystème, car même si on trouve des applis intéressantes on sort de l'écosystème Google qui est énorme (Android TV, Android Auto, les objets connectés, ...)
Il faudrait alors tout changer.

Sinon pour le GPS, HERE reste une alternative gratuite et très puissante !


faut avouer que depuis des années Huawei domine largement le domaine des smartphones, à chaque sortie son dernier né se retrouve systématiquement en tête de classement.
skynet Hors ligne VIP icone 76274 points
Le #2114097
Bruno a écrit :

skynet a écrit :

C'est vraiment une très belle bête, ya pas à dire.
Quelle avance sur la partie APN, c'est vraiment impressionnant.

Bon, je ne passerai pas le pas d'un tel smartphone à cause de l'écosystème, car même si on trouve des applis intéressantes on sort de l'écosystème Google qui est énorme (Android TV, Android Auto, les objets connectés, ...)
Il faudrait alors tout changer.

Sinon pour le GPS, HERE reste une alternative gratuite et très puissante !


faut avouer que depuis des années Huawei domine largement le domaine des smartphones, à chaque sortie son dernier né se retrouve systématiquement en tête de classement.


Il y a en effet bien de quoi faire flipper les américains concernant leur suprématie numérique.
JCDentonMale Hors ligne Vénéré icone 4631 points
Le #2114145
Après il est toujours possible de remettre les services Google à la main. Il ne faut pas que cela soit un frein.
Mouve92 Hors ligne VIP icone 7443 points
Le #2114246
JCDentonMale a écrit :

Après il est toujours possible de remettre les services Google à la main. Il ne faut pas que cela soit un frein.


.
" toujours possible de remettre les services Google à la main"
.
Oui, et ...comment !!!
.
Mathieu M Connecté Equipe GNT icone 2318 points
Le #2114324
JCDentonMale a écrit :

Après il est toujours possible de remettre les services Google à la main. Il ne faut pas que cela soit un frein.


En fait pas vraiment... La faute à EMUI 11
C'est possible sous EMUI 10 sur les P40 et autres... Mais avec EMUI 11 pour l'instant, c'est pas possible, ça l'était sur la toute première version chinoise, mais la version internationale d'EMUI 11 intègre des verrous supplémentaires.
skynet Hors ligne VIP icone 76274 points
Le #2114334
Mathieu M a écrit :

JCDentonMale a écrit :

Après il est toujours possible de remettre les services Google à la main. Il ne faut pas que cela soit un frein.


En fait pas vraiment... La faute à EMUI 11
C'est possible sous EMUI 10 sur les P40 et autres... Mais avec EMUI 11 pour l'instant, c'est pas possible, ça l'était sur la toute première version chinoise, mais la version internationale d'EMUI 11 intègre des verrous supplémentaires.


Du coup ça va limiter fortement son arrivée dans nos contrées je pense.
Quel dommage, le hard est au top !
Mouve92 Hors ligne VIP icone 7443 points
Le #2114413
skynet a écrit :

Mathieu M a écrit :

JCDentonMale a écrit :

Après il est toujours possible de remettre les services Google à la main. Il ne faut pas que cela soit un frein.


En fait pas vraiment... La faute à EMUI 11
C'est possible sous EMUI 10 sur les P40 et autres... Mais avec EMUI 11 pour l'instant, c'est pas possible, ça l'était sur la toute première version chinoise, mais la version internationale d'EMUI 11 intègre des verrous supplémentaires.


Du coup ça va limiter fortement son arrivée dans nos contrées je pense.
Quel dommage, le hard est au top !


.
Il n'y a pas que cela, les Kirin 9000 en stock ne sont que 8,8 millions pour les Mate 40 et aussi pour les futurs Huawei P50. Seul les versions Pro en auront et seront réservées à la Chine.
skynet Hors ligne VIP icone 76274 points
Le #2114484
Mouve92 a écrit :

skynet a écrit :

Mathieu M a écrit :

JCDentonMale a écrit :

Après il est toujours possible de remettre les services Google à la main. Il ne faut pas que cela soit un frein.


En fait pas vraiment... La faute à EMUI 11
C'est possible sous EMUI 10 sur les P40 et autres... Mais avec EMUI 11 pour l'instant, c'est pas possible, ça l'était sur la toute première version chinoise, mais la version internationale d'EMUI 11 intègre des verrous supplémentaires.


Du coup ça va limiter fortement son arrivée dans nos contrées je pense.
Quel dommage, le hard est au top !


.
Il n'y a pas que cela, les Kirin 9000 en stock ne sont que 8,8 millions pour les Mate 40 et aussi pour les futurs Huawei P50. Seul les versions Pro en auront et seront réservées à la Chine.


Tu penses qu'ils vont passer sur Mediatek par la suite ?
Ils n'ont plus beaucoup de choix...
Mouve92 Hors ligne VIP icone 7443 points
Le #2114519
skynet a écrit :

Mouve92 a écrit :

skynet a écrit :

Mathieu M a écrit :

JCDentonMale a écrit :

Après il est toujours possible de remettre les services Google à la main. Il ne faut pas que cela soit un frein.


En fait pas vraiment... La faute à EMUI 11
C'est possible sous EMUI 10 sur les P40 et autres... Mais avec EMUI 11 pour l'instant, c'est pas possible, ça l'était sur la toute première version chinoise, mais la version internationale d'EMUI 11 intègre des verrous supplémentaires.


Du coup ça va limiter fortement son arrivée dans nos contrées je pense.
Quel dommage, le hard est au top !


.
Il n'y a pas que cela, les Kirin 9000 en stock ne sont que 8,8 millions pour les Mate 40 et aussi pour les futurs Huawei P50. Seul les versions Pro en auront et seront réservées à la Chine.


Tu penses qu'ils vont passer sur Mediatek par la suite ?
Ils n'ont plus beaucoup de choix...


.
Pour les Dimensity 800 et 720, c'est fait en Chine.
Honor X10 Max : un benchmark confirme la présence du SoC Dimensity 800 de Mediatek.
https://www.phonandroid.com/honor-x10-max-benchmark-confirme-presence-soc-dimensity-800-mediatek.html
Huawei Nova 8 SE
Huawei Honor 30 Lite 5G
Huawei Enjoy 20 Pro
.
Pour Dimensity 1000 Series c'est en cours pour le Mate 40, le Mate 40 Pro auras le Kirin 9000.
.
Mais Mediatek n'a toujours pas reçu la licence US qu'elle a demandée..
Ce qui entraine des constitutions de stock.
.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar