Test de l'imprimante 3D Dremel 3D45

Le par  |  7 commentaire(s)
Dremel 3D45_08

La marque Dremel a récemment lancé une nouvelle gamme d'imprimantes 3D avec pour marché visé celui des bricoleurs inspirés et le milieu éducatif.

La marque Dremel (groupe Bosch) s'est taillée un nom solide dans le milieu de l'outillage électroportatif de précision.

Mais la marque propose, depuis quelques années, des imprimantes 3D pour permettre aux bricoleurs et aux créateurs d'aller encore plus loin dans leurs capacités à produire et à concrétiser leurs projets.

Dremel 3D45_12

Après une première imprimante restée confidentielle, la marque a récemment lancé les 3D40 et 3D45, deux machines qui se caractérisent par un format cloisonné permettant de confiner l'espace de travail avec plusieurs avantages à la clé : limiter les risques de brûlures liées aux manipulations, mais aussi et surtout maîtriser l'environnement de l'impression pour la filtrer et la contrôler avec précision.

La Dremel 3D45 peut-elle toutefois rivaliser avec les initiatives chinoises de plus en plus nombreuses et bon marché ? La réponse dans notre test de l'imprimante 3D Dremel 3D45.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2075892
Bravo. Très bon test. Très bonne vidéo.

Cependant, j'ai deux questions de débutant complet, qui ne sont pas abordées dans la vidéo :

1. Combien de temps ça prend ?
Je suppose que c'est à peu près pareil que pour les autres imprimantes. Mais je ne connais pas les autres.
Déjà, je vois que le démarrage n'est pas immédiat, ce qui se comprend à cause du chauffage. Pour les vieilles imprimantes laser, l'attente du démarrage est pénible, et ça semble être pareil ici.
Ensuite, je vois qu'il ait indiqué plusieurs heures pour faire une seule pièce. Ca me parait beaucoup, car je croyais que ça se faisait en quelque secondes ou dix minutes pour une grosse pièce.
Par exemple, combien de temps pour faire une coque de smartphone avec un petit relief 3D personnel ?
Si ça prend tellement de temps, j'espère qu'on peut facilement interrompre dès qu'on voit un problème, ou qu'on change d'avis.
Si c'est pédagogique et que l'enfant n'a pas son résultat en moins de trois minutes, ce sera très frustrant pour lui. Est-ce qu'on peut utiliser des gros fils et baisser la qualité pour avoir un résultat rapide ?

2. Quelle est la solidité des pièces 3D fabriquées ?
Mon but est de faire des engrenages, des pièces de robot, des pièces de voiture, et non pas des oeufs de Paques. Par exemple, un engrenage sera-t-il solide ?
La force de cette 3D45 est qu'elle permet d'autres fils que le PLA. Mais dans quel but ? Pour avoir des pièces plus solides ? Plus légères ? Plus rapides à faire ? Moins chères ? Autre raison ?
Le #2075893
billgatesanonym a écrit :

Bravo. Très bon test. Très bonne vidéo.

Cependant, j'ai deux questions de débutant complet, qui ne sont pas abordées dans la vidéo :

1. Combien de temps ça prend ?
Je suppose que c'est à peu près pareil que pour les autres imprimantes. Mais je ne connais pas les autres.
Déjà, je vois que le démarrage n'est pas immédiat, ce qui se comprend à cause du chauffage. Pour les vieilles imprimantes laser, l'attente du démarrage est pénible, et ça semble être pareil ici.
Ensuite, je vois qu'il ait indiqué plusieurs heures pour faire une seule pièce. Ca me parait beaucoup, car je croyais que ça se faisait en quelque secondes ou dix minutes pour une grosse pièce.
Par exemple, combien de temps pour faire une coque de smartphone avec un petit relief 3D personnel ?
Si ça prend tellement de temps, j'espère qu'on peut facilement interrompre dès qu'on voit un problème, ou qu'on change d'avis.
Si c'est pédagogique et que l'enfant n'a pas son résultat en moins de trois minutes, ce sera très frustrant pour lui. Est-ce qu'on peut utiliser des gros fils et baisser la qualité pour avoir un résultat rapide ?

2. Quelle est la solidité des pièces 3D fabriquées ?
Mon but est de faire des engrenages, des pièces de robot, des pièces de voiture, et non pas des oeufs de Paques. Par exemple, un engrenage sera-t-il solide ?
La force de cette 3D45 est qu'elle permet d'autres fils que le PLA. Mais dans quel but ? Pour avoir des pièces plus solides ? Plus légères ? Plus rapides à faire ? Moins chères ? Autre raison ?


Hello !


1 : Le temps d'impression dépend de plusieurs facteurs... Selon tes réglages tu peux aller de 20 minutes à 4 heures sur une petite pièce... Tout dépend de tes besoins, de la pièce en elle même etc...

Pour une coque de smartphone, là encore ça dépend du filament utilisé... Si tu la fais en PLA, ça peut prendre 2H, ça s'imprime assez facilement et proporement à des vitesses raisonnables, mais c'est une matière qui n'a que peu de souplesse et qui va pas protéger grand chose.

Tu fais la même en ABS il te faudra 3H, c'est plus résistant aux chocs... Fais la en TPU (flexible) et si tu veux des motifs propres, il faudra réduire encore plus la vitesse et sans doute dépasser les 4 à 5H ...

Le diamètre du filament est fixe : la machine est faite pour du 1.75 (extrudeur, PTFE et tête ), il existe du 2.85 mm (communément appelé 3mm) mais il faut changer les pièces évoquées... En fait pour aller plus vite et en mode brouillon, on augmente la hauteur de couche et on passe de 0.2 à 0.3 par exemple... On peut changer de buse pour avoir une buse plus large aussi et monter à 0.4 en hauteur... Tu passe ainsi d'un "boudin" de 0.4 mm de largeur (buse) et 0.2 mm à des boudins de 0.8 mm de largeur (buse) et 0.6 mm de haut... Par contre tu récupère des prints façon "Minecraft" et tu perds les détails.

On peut mettre en pause et arréter le print quand on veut... Mais si c'est décollé ou que les réglages sont mauvais, il faut tout reprendre de zéro. Donc prendre en compte la perte de temps et de matière.

2 : La solidité dépend de la matière utilisée, des réglages (notamment remplissage), et aussi du sens d'impression de la pièce.

Le PLA est facile à print, mais peu résistant
L'ABS est plus résistant aux chocs et à l'humidité
Le PETG est entre le PLA et l'ABS
Le Nylon (testé avec la Dremel) est ultra résistant du fait qu'il est aussi un peu souple et va se déformer au lieu de rompre...

Pour des engrenages tu peux passer sur de l'ABS, ou même du polycarbonate (il faut une machine qui monte assez haut en température toutefois). Il existe également des filaments "chargés", notamment en carbone pour conjuguer résistance et légéreté.

Pouvoir imprimer des filaments dits "techniques" permet d'envisager des usages différents. Disons que le PLA, c'est bien pour la déco (quoique ça supporte mal la chaleur), les autres filaments peuvent résister plus facilement à la chaleur, aux chocs, être plus souples, résister aux carburants et solvants, avoir un usage alimentaire... A chaque filament son domaine d'application.
Le #2075895
billgatesanonym a écrit :

Bravo. Très bon test. Très bonne vidéo.

Cependant, j'ai deux questions de débutant complet, qui ne sont pas abordées dans la vidéo :

1. Combien de temps ça prend ?
Je suppose que c'est à peu près pareil que pour les autres imprimantes. Mais je ne connais pas les autres.
Déjà, je vois que le démarrage n'est pas immédiat, ce qui se comprend à cause du chauffage. Pour les vieilles imprimantes laser, l'attente du démarrage est pénible, et ça semble être pareil ici.
Ensuite, je vois qu'il ait indiqué plusieurs heures pour faire une seule pièce. Ca me parait beaucoup, car je croyais que ça se faisait en quelque secondes ou dix minutes pour une grosse pièce.
Par exemple, combien de temps pour faire une coque de smartphone avec un petit relief 3D personnel ?
Si ça prend tellement de temps, j'espère qu'on peut facilement interrompre dès qu'on voit un problème, ou qu'on change d'avis.
Si c'est pédagogique et que l'enfant n'a pas son résultat en moins de trois minutes, ce sera très frustrant pour lui. Est-ce qu'on peut utiliser des gros fils et baisser la qualité pour avoir un résultat rapide ?

2. Quelle est la solidité des pièces 3D fabriquées ?
Mon but est de faire des engrenages, des pièces de robot, des pièces de voiture, et non pas des oeufs de Paques. Par exemple, un engrenage sera-t-il solide ?
La force de cette 3D45 est qu'elle permet d'autres fils que le PLA. Mais dans quel but ? Pour avoir des pièces plus solides ? Plus légères ? Plus rapides à faire ? Moins chères ? Autre raison ?


""Si c'est pédagogique et que l'enfant n'a pas son résultat en moins de trois minutes, ce sera très frustrant pour lui"".

Et bien comme cela, il apprendra à gérer sa frustration, ses pédagogique aussi et çà lui sera utiles dans sa vie d'adulte...
Le #2075896
drahus a écrit :

billgatesanonym a écrit :

Bravo. Très bon test. Très bonne vidéo.

Cependant, j'ai deux questions de débutant complet, qui ne sont pas abordées dans la vidéo :

1. Combien de temps ça prend ?
Je suppose que c'est à peu près pareil que pour les autres imprimantes. Mais je ne connais pas les autres.
Déjà, je vois que le démarrage n'est pas immédiat, ce qui se comprend à cause du chauffage. Pour les vieilles imprimantes laser, l'attente du démarrage est pénible, et ça semble être pareil ici.
Ensuite, je vois qu'il ait indiqué plusieurs heures pour faire une seule pièce. Ca me parait beaucoup, car je croyais que ça se faisait en quelque secondes ou dix minutes pour une grosse pièce.
Par exemple, combien de temps pour faire une coque de smartphone avec un petit relief 3D personnel ?
Si ça prend tellement de temps, j'espère qu'on peut facilement interrompre dès qu'on voit un problème, ou qu'on change d'avis.
Si c'est pédagogique et que l'enfant n'a pas son résultat en moins de trois minutes, ce sera très frustrant pour lui. Est-ce qu'on peut utiliser des gros fils et baisser la qualité pour avoir un résultat rapide ?

2. Quelle est la solidité des pièces 3D fabriquées ?
Mon but est de faire des engrenages, des pièces de robot, des pièces de voiture, et non pas des oeufs de Paques. Par exemple, un engrenage sera-t-il solide ?
La force de cette 3D45 est qu'elle permet d'autres fils que le PLA. Mais dans quel but ? Pour avoir des pièces plus solides ? Plus légères ? Plus rapides à faire ? Moins chères ? Autre raison ?


""Si c'est pédagogique et que l'enfant n'a pas son résultat en moins de trois minutes, ce sera très frustrant pour lui"".

Et bien comme cela, il apprendra à gérer sa frustration, ses pédagogique aussi et çà lui sera utiles dans sa vie d'adulte...


Tu m'étonnes ... faut arrêter un peu avec les enfants roi ....

Oui c'est long ... oui tu dois attendre, tout ce qui est bon/bien fait est long !
Le #2075897
drahus a écrit :

billgatesanonym a écrit :

Bravo. Très bon test. Très bonne vidéo.

Cependant, j'ai deux questions de débutant complet, qui ne sont pas abordées dans la vidéo :

1. Combien de temps ça prend ?
Je suppose que c'est à peu près pareil que pour les autres imprimantes. Mais je ne connais pas les autres.
Déjà, je vois que le démarrage n'est pas immédiat, ce qui se comprend à cause du chauffage. Pour les vieilles imprimantes laser, l'attente du démarrage est pénible, et ça semble être pareil ici.
Ensuite, je vois qu'il ait indiqué plusieurs heures pour faire une seule pièce. Ca me parait beaucoup, car je croyais que ça se faisait en quelque secondes ou dix minutes pour une grosse pièce.
Par exemple, combien de temps pour faire une coque de smartphone avec un petit relief 3D personnel ?
Si ça prend tellement de temps, j'espère qu'on peut facilement interrompre dès qu'on voit un problème, ou qu'on change d'avis.
Si c'est pédagogique et que l'enfant n'a pas son résultat en moins de trois minutes, ce sera très frustrant pour lui. Est-ce qu'on peut utiliser des gros fils et baisser la qualité pour avoir un résultat rapide ?

2. Quelle est la solidité des pièces 3D fabriquées ?
Mon but est de faire des engrenages, des pièces de robot, des pièces de voiture, et non pas des oeufs de Paques. Par exemple, un engrenage sera-t-il solide ?
La force de cette 3D45 est qu'elle permet d'autres fils que le PLA. Mais dans quel but ? Pour avoir des pièces plus solides ? Plus légères ? Plus rapides à faire ? Moins chères ? Autre raison ?


""Si c'est pédagogique et que l'enfant n'a pas son résultat en moins de trois minutes, ce sera très frustrant pour lui"".

Et bien comme cela, il apprendra à gérer sa frustration, ses pédagogique aussi et çà lui sera utiles dans sa vie d'adulte...


La Poste a fait des démonstrations dans certains de ses espaces en France ...

C'est vrai que c'est "amusant" de regarder la construction progressive, mais de par sa lenteur, ça apporte pas mal de frustration aussi...

Dans l'autre sens, pour imprimer des projets de plus en plus grands (plus de 300 heures), c'est vrai que progressivement, on se fait une autre idée du temps... Perso je ne fais quasi plus aucune impression sous la barre des 30 heures pour les "petits projets" , ou avec une moyenne de 70 ... avec l'expérience, on n'a plus vraiment la frustration de regarder la progression toutes les heures...
Le #2075902
Merci mille fois Mathieu M.

Ca se sent que vous connaissez vraiment bien le sujet.
Vous avez réussi à faire un résumé très clair avec votre excellente vidéo et vos compléments d'informations ici.
Le #2075920
Exemple tout récent : un support de clefs USB (10 x 5 x 1) =>3H sur une ultimaker 2...

L'intérêt, à mon sens, est de dessiner ses propres pièces ; les modèles piochés sur le net peuvent servir à débuter...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme