Test Synology DS620Slim : un NAS petit mais costaud !

Le par Mathieu M.  |  6 commentaire(s)
DS620Slim_21_1

Synology, le spécialiste du NAS, vient de lancer sur le marché une nouvelle référence baptisée DS620Slim, l'occasion pour la marque de mettre en avant des solutions plus compactes opérant uniquement avec des SSD.

Le roi du NAS

En 20 ans, Synology a largement participé à démocratiser l'utilisation des NAS (Network Attached Storage aussi appelé serveur de fichiers) auprès des professionnels comme des particuliers. Et si l'on connaît la marque pour ses solutions largement orientées vers le multimédia ou les boitiers imposants recevant 5 disques ou plus, on connaît un peu moins la gamme orientée vers les SSD.

DS620Slim_20_1

Il faut dire que le SSD est une technologie qui ne se rend véritablement accessible auprès des particuliers que depuis quelques années et que les aprioris sur la durée de vie de ces derniers tombent progressivement. Synology se permet ainsi d'oser proposer un NAS SSD intégrant 6 baies, une première en France, avec le DS620Slim.

Vous pourrez acheter le NAS DS620Slim à 539,95 € par exemple chez Materiel.net ou LDLC.



Fiche technique

Ce NAS DS620Slim est particulièrement bien équipé, comme la majorité des produits proposés par Synology il faut avouer. Il embarque ainsi un processeur Intel Celeron J3355 double-coeurs cadencé à 2 GHz associé à 2 Go de RAM (extensible jusqu'à 6 Go) et propose 6 baies SATA3 compatibles 2,5" pour une capacité maximale de 30 To. Le tout pèse 1,4 Kg pour un encombrement réduit de 121x151x175 mm. Le boitier dispose d'un ventilateur de 80 mm, de deux ports USB 3.0, de 2 sorties RJ45, et les tiroirs sont compatibles Hotswap et ne nécessitent aucune visserie.

DS620Slim_13_1DS620Slim_14_1

Pour se montrer le plus compact possible, le DS620Slim a fait le choix de déporter son alimentation vers un bloc externe. Et dans les faits, le NAS est véritablement étonnant par sa compacité. On imagine très bien pouvoir le stocker dans un salon à proximité de sa box Internet sans que ce dernier ne vienne s'imposer par sa taille.

Le boitier est, comme toujours, très sobre avec un plastique de qualité noir texturé et mate, une façade assez simple agrémentée de témoins lumineux pour les alertes, les transmissions, et la gestion des disques. Chaque baie est verrouillable via une clé et le retrait comme l'insertion à chaud est de la partie pour encore plus simplifier les choses.

DS620Slim_15_1DS620Slim_16_1

Les deux ports USB 3.0 à l'arrière permettent de brancher des clés de stockage ou disques externes pour en partager l'accès sur le réseau auquel est stocké le NAS, on pourra par ailleurs organiser le transfert depuis ou vers ces stockages USB depuis l'interface DSM sur le Web ou les applications mobiles dédiées.

DS620Slim_17_1DS620Slim_18_1DS620Slim_19_1DS620Slim_20_1

L'installation des disques se fait sans aucun outil et sans effort : il suffit d'appuyer sur la baie à ouvrir pour faire sortir le tiroir. Les SSD sont maintenus d'un coté par des tétons intégrés au berceau, on enfiche le tout dans la baie et la connexion se fait automatiquement. Pour plus de sécurité, on peut prendre le soin de visser les SSD au berceau. Dans tous les cas la procédure d'installation ne nécessite que quelques secondes.



DSM

Comme toujours chez Synology, le NAS en lui même n'est qu'un outil permettant d'accéder au portail DiskStation Manager (DSM) qui se présente comme un environnement complet et de plus en plus fourni au fil du temps, notamment grâce au soutien des éditeurs tiers mais aussi de la communauté d'utilisateurs.

La connexion au NAS implique ainsi un passage vers DSM, qu'il s'agisse d'y accéder depuis un onglet Web (il n'y a rien à installer sur son ordinateur) ou depuis une application à installer sur son mobile.

DS620Slim_1DS620Slim_02_1

Au premier lancement, l'assistant  repère immédiatement le NAS sur le réseau et invite à formatter les disques et à y installer la dernière version de DSM. Quelques minutes plus tard, on se retrouve sur l'OS qui permet de poursuivre la configuration un peu plus en profondeur.

C'est dans les options que l'on pourra ainsi opter pour le type de configuration des disques en fonction de leur nombre et de l'usage que l'on souhaite en faire : RAID 0, 1, 2, 10, 5 ou même 6. Synology va jusqu'à proposer des configurations Hybrid RAID 1 et Hybrid RAID 2 qui conjuguent les avantages des RAID 5 et 6 avec plus de souplesse notamment concernant les disques n'affichant pas la même capacité de stockage.

DSM 6.0 panneau de configurationDSM paquets

Dans son ensemble, DSM reste excellent et très fourni en options et fonctionnalités : on pourra facilement créer un serveur de stockage de fichiers, un serveur multimédia, héberger son site Internet, organiser un serveur mail... L'interface se rapproche d'un OS traditionnel avec des modules à installer parmi un marché applicatif qui grandit chaque mois.

DSM 6.0 centre de paquets
Depuis cet espace, l'utilisateur pourra absolument tout surveiller des transferts de son NAS, mais aussi organiser et gérer un serveur FTP, gérer des accès aux fichiers en créant des comptes divers, organiser des espaces de stockage privé, mettre en place des sauvegardes automatiques et des synchronisations de données, associer son NAS à un système de vidéosurveillance, ou gérer l'aspect multimédia du NAS.

Les fonctionnalités proposées par Synology sont aussi nombreuses qu'efficaces, nous avions déjà évoqué une grande partie des aspects de DSM dans notre précédent test du NAS DS1019+ que nous vous invitons à consulter ici.



Performances

Pour notre test, le DS620Slim nous a été fourni par Synology équipé de 2 SSD Western Digital Red d'une capacité de 500 Go chacun. Ces SSD sont annoncés pour une vitesse maximale en écriture de 560 Mo/s et 530 Mo en écriture. Nous avons mené des tests en connectant le NAS sur le boitier serveur de notre Freebox Revolution, avec les limites que cela implique en termes d'équipement.

DS620Slim_03_1

Nous avons fait le choix de tester la configuration RAID 0 dans un premier temps, qui permet en théorie de combiner la rapidité des différents disques pour surpasser les limites théoriques proposées par un seul SSD.

Sous CrystalDiskMark comme en transfert vers Windows vers un HDD ou un autre SSD, nous avons rapidement saturé la bande passante de notre port Gigabit... Les performances sont donc clairement au rendez-vous et le DS620Slim devrait s'accommoder de la plupart des usages tant au niveau des particuliers que des professionnels.

DS620Slim_22_1

A noter que le boitier est équipé de 2 prises réseau, il est donc possible de mettre en place l’agrégation de liens avec, selon Synology, des débits de jusqu'à 226 Mo/s en lecture et 198 Mo/s en écriture.

La lecture de flux 4K n'a également posé aucun problème particulier de fluidité : en usage en tant que serveur média, le NAS se montre très réactif, le chargement des films les plus encombrants est quasiment instantané. Il est donc tout à fait possible de faire de la virtualisation ou de transcoder des vidéos Ultra HD/4K.

Pendant les tests, nous n'avons pas noté de surchauffe de l'équipement, la consommation électrique n'a jamais dépassé les 12W (mesuré depuis une prise connectée) et le ventilateur reste peu audible, les variations du ventilateur arrière n'étant que peu perceptibles. Il faudra toutefois tester avec les 6 emplacements de SSD occupés pour voir si la chaleur dégagée augmente et si l'évacuation de la chaleur reste aussi performante.



Bilan

Le NAS DS620Slim ajoute une réussite de plus au catalogue déjà bien fourni de références de Synology. Son aspect ultra compact séduira les particuliers et ses performances sauront séduire les professionnels exigeants.

On pourrait lui reprocher l'absence de port Ethernet 10 GbE, d'autant que l'utilisation de SSD l'oriente clairement vers les performances, mais dans les faits les performances proposées correspondent très largement à la majorité des usages.

DS620Slim_05_1

Il est également bon de noter qu'il n'est pas possible de connecter le DS620Slim aux autres modules d'extension de Synology. C'est un choix délibéré ici puisque la gamme Slim se présente comme une solution unique et compacte qui n'a donc pas vocation à s'installer dans des systèmes trop lourds. Malgré tout, il est dommage de sanctionner ainsi les utilisateurs qui pourraient déjà disposer d'extensions et qui seraient séduits par le passage de leur NAS principal vers le SSD tout en continuant de profiter d'une large capacité de stockage via une extension en HDD.

DS620Slim_11_1DS620Slim_07_1

Autre point à souligner : l'aspect du NAS se fait au détriment de l'ergonomie : on aurait apprécié voir un port USB s'afficher en façade pour plus de facilité d'accès.

Mais ces quelques "remontrances" n'affectent pas le bilan très positif de ce DS620Slim qui présente de très nombreux points positifs comme l'intégration de 6 baies dans un boitier ultra compact, des performances de haut vol, un silence religieux ainsi qu'un environnement logiciel toujours au top de ce qui peut se faire sur le marché. Un excellent choix donc.

Vous pourrez acheter le NAS DS620Slim à 539,95 € par exemple chez Materiel.net ou LDLC.



+ Les plus
  • L'aspect compact
  • L'environnement DSM
  • Les 6 baies
  • Les performances
- Les moins
  • Le prix
  • Pas d'Ethernet 10 GbE


  • Partager ce contenu :
Dans le même style
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
LinuxUser Hors ligne VIP icone 13676 points
Le #2085709
"Malgré tout, il est dommage de sanctionner ainsi les utilisateurs qui pourraient déjà disposer d'extensions et qui seraient séduits par le passage de leur NAS principal vers le SSD tout en continuant de profiter d'une large capacité de stockage via une extension en HDD."

Si il y a des des utilisateurs qui ont déjà des extensions, il ont déjà un NAS Syno.
Ils peuvent pas acheter des adaptateurs 3,5" vers 2.5" pour mettre des SSD ?
cycnus Hors ligne VIP avatar 14759 points
Le #2085710
540 euros sans Ethernet 10 GbE, ça ne le fait pas !
skynet Hors ligne VIP icone 76496 points
Le #2085711
cycnus a écrit :

540 euros sans Ethernet 10 GbE, ça ne le fait pas !


Il est compatible 802.3ad donc tu as du 2Gbits en mettant un switch compatible derrière.
Ribibi Hors ligne Héroïque icone 996 points
Le #2085749
"La lecture de flux 4K n'a également posé aucun problème particulier de fluidité" (Samba/nfs)
Heureusement !!
Un très bon flux 4K issu d'une galette BR XXL, c'est max 80Mbps, sur les 1024Mbps qu'offre un réseau Gb.
Le contraire eu été étonnant

Sinon comme dit @cycnus c'est énervant de voir que Syno ne pense même pas à passer ses fiches Ethernet en 10Gb, 5 voire même 2,5Gbps.
Je ne changerai mes NAS pour du SSD que lorsqu'ils y seront passé, avec des prix normaux. La concurrence fait mieux côté réseaux ou cache SSD, sans hélas lancer de modèles "slim"
LinuxUser Hors ligne VIP icone 13676 points
Le #2085750
Ribibi a écrit :

"La lecture de flux 4K n'a également posé aucun problème particulier de fluidité" (Samba/nfs)
Heureusement !!
Un très bon flux 4K issu d'une galette BR XXL, c'est max 80Mbps, sur les 1024Mbps qu'offre un réseau Gb.
Le contraire eu été étonnant

Sinon comme dit @cycnus c'est énervant de voir que Syno ne pense même pas à passer ses fiches Ethernet en 10Gb, 5 voire même 2,5Gbps.
Je ne changerai mes NAS pour du SSD que lorsqu'ils y seront passé, avec des prix normaux. La concurrence fait mieux côté réseaux ou cache SSD, sans hélas lancer de modèles "slim"


"Sinon comme dit @cycnus c'est énervant de voir que Syno ne pense même pas à passer ses fiches Ethernet en 10Gb"

Ouais, je pense que c'est surtout qu'ils se disent que personne n'a un switch avec au moins un port compatible (et capable de gèrer derrière), et que personne ne va acheter leur NAS si ils ajoutent le prix de la carte 10Gb/s dessus.
LinuxUser Hors ligne VIP icone 13676 points
Le #2085753
https://www.amazon.fr/Mikrotik-CRS305-1G-4S-in/dp/B07LFKGP1L?tag=g06428-21

140 boules, ah mais faut ajouter les SFP

Au moins un comme ca pour relier au NAS:

https://www.amazon.fr/Mikrotik-RJ10-10000Mbit-Module-%C3%A9metteur-R%C3%A9cepteur/dp/B078SLL1G3?tag=g06428-21


Et ensuite tu peux en prendre 3 en Gb/s ajouter 50€ facile

Donc 250€ pour un switch avec 1 seul port 10Gb/s le le surcout du a la carte Gb/s dans le NAS (une carte PCI 10Gb/s c'est 100€ mini).

C'est encore trop cher, Syno vise avant tout le grand public, ca arrivera, mais pas avant que les pris baissent et que la techno soit intégré dans les petits switchs qui se vendent a carrouf...
En l'état ils ne peuvent ajouter 100€ pour du hardware qui ne sera utilisé que par 0.5% des clients potentiels (je dis potentiels, car les clients se tourneront du coup vers d'autres modèles moins chers... et sans 10Gb/s)


icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar