Test du Xiaomi MI 8 : le flaghship killer made in China

Le par  |  5 commentaire(s)

Ce Xiaomi Mi 8 est équipé du plus puissant des Soc de Qualcomm du moment, le Snapdragon 845 qui embarque 8 coeurs cadencés à 2,8 GHz et gravés en 10 nm. Il est associé à 6 Go de RAM LPDDR4X et à un GPU Adreno 630.

Grâce à ce jeu de puces, le Xiaomi MI8 rivalise avec tous les smartphones du marché et les benchmarks lui font honneur .

Nous avons ainsi lancé plusieurs benchmarks depuis notre smartphone qui profitait déjà de la mise à jour vers MIUI 10 (version sous Android 8.1 toutefois, mais nous avons reçu ce matin même la version Android 9 qui est donc maintenant disponible).

Sous Antutu, le Mi 8 affiche un score global de 279585 points.

Screenshot_2018-12-18-15-30-46-369_com.antutu.ABenchMarkScreenshot_2018-12-18-15-30-12-117_com.antutu.ABenchMark

Sous 3D Mark Slingshot Extreme, le Mi8 affiche également un joli score de 4147 points

Screenshot_2018-12-18-17-01-22-627_com.futuremark.dmandroid.application

Avec son SoC Snapdragon 845 et ses 6 Go de RAM, le Mi 8 sera capable de faire tourner les jeux les plus gourmands sans peine. Par ailleurs, lors des stress tests poussés, le smartphone nous a paru à peine chaud au niveau du SoC, le verre aidant à la dissipation thermique.

Pour ce qui est de l'interface, nous le disions plus haut : s'il est livré avec MIUI 9, nous avons rapidement installé MIUI 10 (Android 8 puis 9 maintenant) comme nous le proposait le smartphone.

Screenshot_2018-11-30-11-48-32-128_com.android.updaterScreenshot_2018-12-19-16-54-29-500_com.miui.home

L'interface MIUI se fait connaitre de plus en plus et se distingue par quelques fonctionnalités bien senties et d'autres un peu moins...

On note ainsi une interface globalement claire agrémentée d'une foule de commandes gestuelles. Les boutons de navigation disparaissent automatiquement vers le bas pour laisser l'affichage des applications en plein écran.

Screenshot_2018-12-19-16-54-49-701_com.miui.cleanmasterScreenshot_2018-12-19-20-25-08-099_com.miui.cleanmaster

Certains regrettent (nous en faisons partie) l'absence de tiroir pour les applications : comprenez que toutes les icônes se retrouvent pêle-mêle sur les différents écrans du menu... Il faudra donc les organiser par dossiers, et à défaut, passer par la barre de recherche de Google pour les retrouver et les lancer plus rapidement.

Malgré tout, Xiaomi a bien affiné son interface au fil du temps et on prend vite goût à quelques fonctionnalités bien pensées dont une grande partie se retrouve automatiquement sur l'écran le plus à gauche : outil de vidage du cache, nettoyeur, raccourci mi Drop, scan de code QR, prise de note, calendrier...

Certaines sont également directement dans le menu principal du smartphone, avec notamment un bouton pour réaliser une capture d'écran, ou la possibilité d'ajouter certaines applications tierces.

Screenshot_2018-12-19-16-56-26-210_com.android.settingsScreenshot_2018-12-26-16-32-57-149_com.miui.home

On apprécie également l'affichage des débits en upload et download sur ce menu ou encore la présence d'un antivirus intégré.

La gestion du comportement des applications pour l'optimisation de la batterie est à saluer, tout comme la possibilité d'un affichage "always on" sur l'écran de veille pour les notifications. Il est toujours possible de cloner des applications pour ouvrir plusieurs sessions avec des comptes différents.

MIUI 10 se montre ainsi particulièrement pratique, même si l'on regrette quelques tendances pas toujours louables. Ainsi, impossible de lancer une URL vers les services de Xiaomi sans passer obligatoirement par le navigateur intégré au Mi 8. Xiaomi verrouille ainsi certaines fonctionnalités dans son propre écosystème.
Petit problème aussi pour l'instant du coté de MIUI 10 vis à vis du mirrorcast : l'option ne s'affiche pas dans les applications de galerie par défaut du smartphone. On peut passer par la solution du screencast, mais alors c'est toute l'interface du smartphone qui est envoyée au téléviseur, avec pour conséquence l'impossibilité d'afficher les contenus en plein écran. Dommage.

Reste que MIUI 10 est amené à évoluer et que Xiaomi a promis des mises à jour d'Android sur le Mi 8 au moins jusqu'en 2020. Le fabricant étant particulièrement assidu dans le déploiement des mises à jour, le terminal devrait régulièrement évoluer.

Autre critique : le Xiaomi Mi 8 n'est toujours pas compatible avec le DRM Widevine L1, cela implique donc l'impossibilité d'accéder aux flux HD de certains services comme Netflix par exemple.

Enfin, on regrette également qu'avec un si grand et bel écran, le réglage des DPI se montre trop limité. Au mieux, on pourra afficher 4x5 icônes par écran, ce qui laisse beaucoup de vide et peu pratique si l'on souhaite intégrer un widget Gmail sur l'un des écrans par exemple : les textes sont trop grands et l'on ne peut ainsi souvent pas lire l'intégralité des intitulés.

Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2045585
La grande encoche est immonde je trouve...
Le #2045606
Merci pour le test
Beau rapport qualité prix, comme d(hab chez Xiaomi.

Petite question, la bande 700 Mhz ne se déploie qu'en France ?
Ca viendra un jour sur les phones chinois ?
Le #2045617
Merci pour le test, clairement un bon produit. Mais aujourd'hui j'ai une dent contre MIUI 10.

(et au passage, 2 fois la petite phrase publicitaire vers Gearbest dans le même test, ça devient franchement abusé !)
Le #2045620
Merci pour le test !
Par contre l'encoche...
Le #2046018
Le gros problème de xiaomi c'est leur surcouche ... autant les appareils sont excellents mais leur soft je peux pas le supporter idem pour Huawei
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme