Chute de Tiangong-1 : la station spatiale chinoise ne serait pas hors de contrôle

Le par  |  17 commentaire(s)
Tiangong-1-logo

Une rentrée dans l'atmosphère sur contrôle ou pas pour la petite station spatiale chinoise Tiangong-1 ?

Premier laboratoire spatial de la Chine, Tiangong-1 a été lancé en septembre 2011. Inactive depuis 2013, la petite station spatiale de 8,5 tonnes a cessé de fonctionner en mars 2016. La transmission des données a été interrompue alors qu'elle se trouvait à une altitude de 380 km.

En novembre dernier, l'Agence spatiale européenne (ESA) a indiqué que Tiangong-1 se trouvait à 300 km d'altitude en orbite, et allait " inévitablement se décomposer entre janvier et mars 2018 " lors de sa rentrée dans l'atmosphère terrestre... celle-ci n'étant toutefois pas sous contrôle.

Pour l'ESA, la zone dans laquelle des débris de Tiangong-1 sont susceptibles de tomber se situe entre le 43e parallèle nord et le 43e parallèle sud. Quelques inquiétudes concernent des morceaux de Tiangong-1 non consumés dans l'atmosphère qui pourraient peser jusqu'à 100 kg.

Tiangong-1

Reuters reprend les informations du quotidien Science and Technology Daily qui est soutenu par le ministère chinois de la science et de la technologie. Un ingénieur de la Société de sciences et technologies aérospatiales de Chine assure que la station spatiale " ne s'écrase pas et ne constitue pas une menace pour la sécurité ou l'environnement ", écrit Reuters.

Il déclare : " Nous avons surveillé Tiangong-1 en permanence et nous nous attendons à ce qu'elle tombe au premier semestre de cette année. Elle brûlera en pénétrant dans l'atmosphère et les débris restants tomberont dans une zone désignée de l'océan (ndlr : Pacifique sud), sans mettre en danger la surface (ndlr : de la Terre). "

Officiellement, la Chine n'a pas reconnu la perte de contrôle de Tiangong-1 et pour sa rentrée dans l'atmosphère.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1994842
Statistiquement, le bullshit, ca se tente
Le #1994843
Clair que vu la Terre, y a plus de chance que ça fasse plouf que boum mais bon....
Le #1994844
sacré précision à 6 mois près
En 6mois elle aura fait combien de tour de la terre
Et malgré cela ils peuvent déterminer le lieu ou elle tombera
Ça doit être une science divinatoire chinoise de haut niveau
Le #1994850
LinuxUser a écrit :

Statistiquement, le bullshit, ca se tente



Le #1994853
Safirion a écrit :

Clair que vu la Terre, y a plus de chance que ça fasse plouf que boum mais bon....


Plouf ou Boum : les bookmakers vont se gâter !!!
Le #1994854
"Premier laboratoire spatial de la Chine, Tiangong-1 a été lancé en septembre 2011. Inactive depuis 2013, la petite station spatiale de 8,5 tonnes a cessé de fonctionner en mars 2016."

-->J'ai un doute... Elle était inactive en 2013, puis a cessé de fonctionner en 2016. Ils ont envoyé un laboratoire dans l'espace, leur premier qui plus est, en 2011, 2 ans après ils le désactivent, et 3 ans plus tard "oups! mince, les commandes ne répondent plus".

Il a déjà marché au moins ce satellite?
Le #1994871
jacob13 a écrit :

sacré précision à 6 mois près
En 6mois elle aura fait combien de tour de la terre
Et malgré cela ils peuvent déterminer le lieu ou elle tombera
Ça doit être une science divinatoire chinoise de haut niveau


Pas besoin de divination, on connait sa trajectoire et sa vitesse, ensuite il y a juste à calculer pour donner une zone de crash de plusieurs km.
Tout les satellites, stations et débris (sauf les plus petits) sont sous surveillances.
Le #1994882
maxxous a écrit :

jacob13 a écrit :

sacré précision à 6 mois près
En 6mois elle aura fait combien de tour de la terre
Et malgré cela ils peuvent déterminer le lieu ou elle tombera
Ça doit être une science divinatoire chinoise de haut niveau


Pas besoin de divination, on connait sa trajectoire et sa vitesse, ensuite il y a juste à calculer pour donner une zone de crash de plusieurs km.
Tout les satellites, stations et débris (sauf les plus petits) sont sous surveillances.


La station tourne autour de la terre et donc passe au dessus de terre.Si l'on ne connait pas le moment précis ou la station entre dans les couches denses de l'atmosphère. il est impossible de savoir dans quelle zone couverte par la trajectoire, les débris s'écraseront. De plus la façon dont la station est orientée en entrant dans l'atmosphère déterminera un cône dans lequel s'éparpilleront les débris.
S'ils n'ont plus le contrôle des moteurs de la station ,ils ne pourront pas la faire décrocher de son orbite le moment venu et l'orienter pour quelle brule le mieux possible.
Le #1994885
Il ont lancé des simulations c'est certains, la station ne décroche pas d'un coup, il y a une trajectoire jusqu'à la rentrée dans l'atmosphère ou la je suis d'accord les débris partirons un peu partout, mais la zone est quand même connue d'avance.
Le #1994887
maxxous a écrit :

Il ont lancé des simulations c'est certains, la station ne décroche pas d'un coup, il y a une trajectoire jusqu'à la rentrée dans l'atmosphère ou la je suis d'accord les débris partirons un peu partout, mais la zone est quand même connue d'avance.


Non, l'atmosphère n'est pas une sphère parfaite, le freinage atmosphérique est impossible à prédire avant quelques jours.
Ils ne savent même pas le jour précis où elle retombera, or pour savoir la position exacte il faudrait connaître la seconde exacte à laquelle elle accrochera l'atmosphère, ce qui n'est pas le cas du tout.

Tout ce qu'on sait et peut savoir pour le moment, c'est la zone au-dessus de laquelle elle passe.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]