TikTok : Amazon demande par erreur à ses employés de supprimer l'application

Le par Jérôme G.  |  2 commentaire(s)
tiktok

L'envoi de cet email en interne pour demander aux salariés de supprimer TikTok de leurs smartphones serait une erreur d'Amazon. Reste un climat de plus en plus hostile pour l'application de ByteDance aux États-Unis.

Amazon plaide l'erreur… pour l'envoi d'un email à ses employés. Erreur ou pas, cela démontre une nouvelle fois que l'application TikTok dans le giron du groupe chinois ByteDance suscite une grande méfiance outre-Atlantique.

Vendredi, le géant américain du commerce en ligne a demandé à ses employés de supprimer l'application TikTok de partage de vidéos au format court de leurs smartphones pour des raisons - non explicitées - de sécurité.

Il s'agissait donc d'un email en interne envoyé par erreur. À peine quelques heures après l'envoi, Amazon a rétropédalé et a assuré qu'il n'y a pas de changement concernant sa politique actuelle à l'égard de TikTok.

L'application TikTok a récemment été épinglée par une nouvelle fonctionnalité de confidentialité d'iOS 14 pour un accès aux données du presse-papiers. Néanmoins, TikTok n'était à ce titre qu'une application parmi d'autres et a mis fin à ce comportement.

À l'Associated Press, un porte-parole de TikTok a déclaré ne pas comprendre les préoccupations d'Amazon et met en avant une ouverture au dialogue.

TikTok-safety

En raison de son appartenance à ByteDance, TikTok doit fréquemment se défendre de liens avec la Chine, et ce alors que les États-Unis réfléchissent désormais à son interdiction de même que pour d'autres applications chinoises (comme a décidé de le faire l'Inde).

Sur Fox Business, Peter Navarro, qui est le conseiller de la Maison Blanche pour le commerce, a déclaré qu'il s'attendait à ce que le président américain Donald Trump prenne des " mesures fortes " contre les applications TikTok et WeChat qu'il qualifie de " plus grandes formes de censure en Chine. "

" Ce que les Américains doivent comprendre, c'est que toutes les données qui vont dans ces applications mobiles avec lesquelles les enfants s'amusent tant et qui semblent si pratiques, vont directement dans des serveurs en Chine, sont envoyées à l'armée chinoise, le parti communiste chinois et les agences qui veulent voler notre propriété intellectuelle ", assène Peter Navarro.

Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Le #2103972
"blablabla assène Peter Navarro"

=>Idem pour les GAFAM mon cher Pete...
Le #2105065
Ils vont sortir TIK TAK
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme