Tinder pointé du doigt pour collecter trop de données personnelles

Le par  |  7 commentaire(s)
Tinder

L'application Tinder est aujourd'hui pointée du doigt pour la quantité astronomique de données personnelles qu'elle collecte. Une collecte qui s'effectue malgré tout dans la limite des conditions d'utilisateur que personne ou presque ne prend le temps de lire.

Les services en ligne s'accordent systématiquement des droits de collecte d'informations personnelles, et pour en prendre conscience, il faut souvent lire les conditions générales d'utilisation (CGU), chose que presque personne ne fait tant la chose est indigeste d'autant qu'elles ne sont pas toujours traduites dans la langue de Molière pour ce qui est des services américains.

Tinder-Gold

Une journaliste du Guardian s'est ainsi récemment penchée sur le cas de Tinder, l'application de rencontres. Elle a tout simplement demandé à Tinder de lui communiquer l'ensemble des données collectées sur elle depuis son profil. Et le résultat l'a étonné par la quantité de données récupérées avec des informations confidentielles et parfois même très intimes.

En quatre ans d'utilisation, la journaliste aura effectué 920 connexions, 870 interactions et échangé 1700 messages... Soit l'occasion pour Tinder de rassembler pas moins de 800 pages d'informations qui rassemblent tous les "J'aime" sur Facebook qu'elle aura publié au cours des quatre dernières années, ses photos Instagram, établi un profil sur son niveau d'étude, la tranche d'âge des hommes auxquels elle s'intéresse, les logs des échanges sur l'application... De quoi créer un profil utilisateur très précis et connaitre ses centres d'intérêt, ses fréquentations, habitudes... Tinder connait également l'orientation sexuelle de ses utilisateurs, ce qui parait logique, mais également les préférences ethniques, ainsi que les fantasmes de ses utilisateurs grâce aux messages échangés entre eux, qui sont également épiés par les algorithmes de collecte.

En premier lieu, ces informations servent à proposer de la publicité ciblée... Mais on imagine comment certaines données qui touchent à l'intime pourraient se montrer dangereuses dans les mains de pirates.

Tinder se justifie de cette collecte par la nécessité de dresser des profils les plus précis possible pour proposer ensuite des correspondances entre les célibataires...

Complément d'information
  • GPU-Z pointe du doigt les fausses cartes graphiques
    Le logiciel GPU-Z vient de se décliner dans une nouvelle version apportant quelques nouveautés bien senties et notamment un module qui pointe du doigt les fausses cartes Nvidia.
  • Amazon pointé du doigt par Donald Trump
    On pensait que Donald Trump se positionnerait en tant que défenseur de toutes les sociétés américaines. Mais le patriotisme du président américain n'est pas aveuglé par les montages fiscaux du poids lourd de la vente en ligne, et ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1982235
"Une collecte qui s'effectue malgré tout dans la limite des conditions d'utilisateur que personne ou presque ne prend le temps de lire. "

Tout est dit.

Voir également, les CGV FB, MS etc etc etc....
Même problème, même sanction.

Faut pas faire les étonnés a posteriori....

"certaines données qui touchent à l'intime pourraient se montrer dangereuses dans les mains de pirates"

ou de certains hommes d'affaires, de politiques, de gouvernements, ou de sociétés travaillant pour le compte des précédents...


Le #1982250
LinuxUser a écrit :

"Une collecte qui s'effectue malgré tout dans la limite des conditions d'utilisateur que personne ou presque ne prend le temps de lire. "

Tout est dit.

Voir également, les CGV FB, MS etc etc etc....
Même problème, même sanction.

Faut pas faire les étonnés a posteriori....

"certaines données qui touchent à l'intime pourraient se montrer dangereuses dans les mains de pirates"

ou de certains hommes d'affaires, de politiques, de gouvernements, ou de sociétés travaillant pour le compte des précédents...


Oui c'est un fait.

Je pense qu'on pourrait améliorer la chose en séparant la partie qui touche à l'utilisation de nos données personnelles de la totalité des CGU.
Genre un encart à part, bien visible et clair.
Voilà ce qui est fait de vos données, voici ce qui est récolté.
Le #1982255
skynet a écrit :

LinuxUser a écrit :

"Une collecte qui s'effectue malgré tout dans la limite des conditions d'utilisateur que personne ou presque ne prend le temps de lire. "

Tout est dit.

Voir également, les CGV FB, MS etc etc etc....
Même problème, même sanction.

Faut pas faire les étonnés a posteriori....

"certaines données qui touchent à l'intime pourraient se montrer dangereuses dans les mains de pirates"

ou de certains hommes d'affaires, de politiques, de gouvernements, ou de sociétés travaillant pour le compte des précédents...


Oui c'est un fait.

Je pense qu'on pourrait améliorer la chose en séparant la partie qui touche à l'utilisation de nos données personnelles de la totalité des CGU.
Genre un encart à part, bien visible et clair.
Voilà ce qui est fait de vos données, voici ce qui est récolté.


C'est déjà très souvent le cas.

De plus, il faut bien que ce type de boîte rémunère ses salariés, on peut pas tout avoir.


Le #1982408
skynet a écrit :

LinuxUser a écrit :

"Une collecte qui s'effectue malgré tout dans la limite des conditions d'utilisateur que personne ou presque ne prend le temps de lire. "

Tout est dit.

Voir également, les CGV FB, MS etc etc etc....
Même problème, même sanction.

Faut pas faire les étonnés a posteriori....

"certaines données qui touchent à l'intime pourraient se montrer dangereuses dans les mains de pirates"

ou de certains hommes d'affaires, de politiques, de gouvernements, ou de sociétés travaillant pour le compte des précédents...


Oui c'est un fait.

Je pense qu'on pourrait améliorer la chose en séparant la partie qui touche à l'utilisation de nos données personnelles de la totalité des CGU.
Genre un encart à part, bien visible et clair.
Voilà ce qui est fait de vos données, voici ce qui est récolté.


C'est sûr, mais le hic, c'est qu'avec ce genre de subtilités, j'ose même pas imaginer le nombre incalculable de procès et plaintes à ce sujet. Et jackpot ->"Il faut lire les CGU Madame/Monsieur, nous n'y sommes pour rien. Voilà l'incident est clos et vous avez perdu. Veuillez payer nos frais d'avocats s'il vous plaît" et voilà comment se faire de la tutune et des coups de pubs...
Le #1982411
YoshX a écrit :

skynet a écrit :

LinuxUser a écrit :

"Une collecte qui s'effectue malgré tout dans la limite des conditions d'utilisateur que personne ou presque ne prend le temps de lire. "

Tout est dit.

Voir également, les CGV FB, MS etc etc etc....
Même problème, même sanction.

Faut pas faire les étonnés a posteriori....

"certaines données qui touchent à l'intime pourraient se montrer dangereuses dans les mains de pirates"

ou de certains hommes d'affaires, de politiques, de gouvernements, ou de sociétés travaillant pour le compte des précédents...


Oui c'est un fait.

Je pense qu'on pourrait améliorer la chose en séparant la partie qui touche à l'utilisation de nos données personnelles de la totalité des CGU.
Genre un encart à part, bien visible et clair.
Voilà ce qui est fait de vos données, voici ce qui est récolté.


C'est sûr, mais le hic, c'est qu'avec ce genre de subtilités, j'ose même pas imaginer le nombre incalculable de procès et plaintes à ce sujet. Et jackpot ->"Il faut lire les CGU Madame/Monsieur, nous n'y sommes pour rien. Voilà l'incident est clos et vous avez perdu. Veuillez payer nos frais d'avocats s'il vous plaît" et voilà comment se faire de la tutune et des coups de pubs...


Ben si les choses sont exprimées clairement, simples à comprendre, après personne n'oblige les gens à utiliser le service
Le #1982576
T'ain à force de voir du danger partout, certain feraient mieux de se suicider pour mettre fin à leurs souffrances. La planète ne s'en portera que mieux.
Le #1982727
skynet a écrit :

YoshX a écrit :

skynet a écrit :

LinuxUser a écrit :

"Une collecte qui s'effectue malgré tout dans la limite des conditions d'utilisateur que personne ou presque ne prend le temps de lire. "

Tout est dit.

Voir également, les CGV FB, MS etc etc etc....
Même problème, même sanction.

Faut pas faire les étonnés a posteriori....

"certaines données qui touchent à l'intime pourraient se montrer dangereuses dans les mains de pirates"

ou de certains hommes d'affaires, de politiques, de gouvernements, ou de sociétés travaillant pour le compte des précédents...


Oui c'est un fait.

Je pense qu'on pourrait améliorer la chose en séparant la partie qui touche à l'utilisation de nos données personnelles de la totalité des CGU.
Genre un encart à part, bien visible et clair.
Voilà ce qui est fait de vos données, voici ce qui est récolté.


C'est sûr, mais le hic, c'est qu'avec ce genre de subtilités, j'ose même pas imaginer le nombre incalculable de procès et plaintes à ce sujet. Et jackpot ->"Il faut lire les CGU Madame/Monsieur, nous n'y sommes pour rien. Voilà l'incident est clos et vous avez perdu. Veuillez payer nos frais d'avocats s'il vous plaît" et voilà comment se faire de la tutune et des coups de pubs...


Ben si les choses sont exprimées clairement, simples à comprendre, après personne n'oblige les gens à utiliser le service


Yup.. et puis c'est pas comme si y avait un torrent de prévention pour ces trucs...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme