Trader : un métier menacé par les algorithmes et l'intelligence artificielle

Le par  |  16 commentaire(s)
Trader 1

Alors qu'une étude évoquait il y a quelques mois la possibilité de voir les robots remplacer l'intégralité des emplois humains d'ici à 50 ans, la question se pose de plus en plus dans l'univers du trading.

C'était un simple outil permettant de confirmer certaines tendances pour les traders il y a une dizaine d'années, les outils de trading sont devenus aujourd'hui de plus en plus courants sur les marchés financiers du monde entier. Les algorithmes de plus en plus complexes tendent ainsi à remplacer les traders humains par leur efficacité et leur capacité à prendre en compte un plus grand nombre de paramètres, d'historique de l'évolution des cours, des tendances globales des marchés...

le_floor_de_Wall_street

Les outils de trading automatiques permettent de repérer les variations de marché en un temps record de quelques millisecondes, de lancer des opérations de change tout aussi rapidement, et de surveiller plusieurs indicateurs en permanence pour une réponse quasi instantanée.

Désormais, le trading automatique représente à lui seul 60% des transactions quotidiennes dans le monde et presque 80% des échanges rien qu'à Wall Street.

Depuis 2008 et la crise financière internationale, les banques ont cherché à remplacer leurs traders humains par des algorithmes plus fiables, à même de réaliser des bénéfices plus raisonnables, mais sur des délais bien plus courts et plus régulièrement pour jouer sur l'effet de masse. Les licenciements dans le monde des traders participent à l'investissement dans le développement d'algorithmes de plus en plus performants.

Preuve que ces algorithmes ont gagné en popularité et en fonctionnalités : ils sont même accessibles aux particuliers qui souhaitent s'adonner à la spéculation. Nombreuses sont ainsi désormais les plateformes à proposer des outils de trading automatique.

Bonne nouvelle pour les traders, ces algorithmes ne sont pas encore capables de prendre en charge les facteurs humains et les conditions géopolitiques ou l'actualité pour permettre d'anticiper certaines valorisation ou dévaluation d'actions. Malgré tout, l'intelligence artificielle pourrait prendre le relais à ce sujet en tirant profit du Big Data pour aller prendre la température des marchés et des événements à venir et anticiper ainsi certaines variations (scandales financiers, annonce d'un smartphone ou produit révolutionnaire, décision politique impactant le marché international, décès ...).

Trader, un métier en voie de disparition ? Probablement, mais comme des dizaines d'autres métiers qui ne résisteront pas à l'évolution rapide de la technologie, notamment dans les domaines de la robotique et de l'intelligence artificielle.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1977818
Ahahahah ! Génial
Le #1977820
Mais c'est horrible ! Et tout ces traders qui vont se retrouver au chômage, on y pense, hein ?? Il faut absolument faire passer en France une loi pour interdire les robots traders, afin de revaloriser le métier de trader. Et peut-être que tous nos voisins auront augmenté leurs profits et évité quelques crises économiques, mais au moins en France on aura du trading "made-in-France". Et tant qu'à faire, autant faire du protectionnisme intelligent, et obliger les investisseurs, épargnants et fonds de pension français à placer leurs sous chez des traders humains français, pour revaloriser l'économie locale et contrer le dumping des impérialistes américains et des méchants chinois.
Le #1977821
jujubibi a écrit :

Mais c'est horrible ! Et tout ces traders qui vont se retrouver au chômage, on y pense, hein ?? Il faut absolument faire passer en France une loi pour interdire les robots traders, afin de revaloriser le métier de trader. Et peut-être que tous nos voisins auront augmenté leurs profits et évité quelques crises économiques, mais au moins en France on aura du trading "made-in-France". Et tant qu'à faire, autant faire du protectionnisme intelligent, et obliger les investisseurs, épargnants et fonds de pension français à placer leurs sous chez des traders humains français, pour revaloriser l'économie locale et contrer le dumping des impérialistes américains et des méchants chinois.


Ca sera pas une grosse perte...
Le #1977822
Les pauvres toujours plus pauvres et les riches toujours plus riches (car si on supprime ça c'est au dessus que ça gagne plus).
Le #1977824
jujubibi a écrit :

Mais c'est horrible ! Et tout ces traders qui vont se retrouver au chômage, on y pense, hein ?? Il faut absolument faire passer en France une loi pour interdire les robots traders, afin de revaloriser le métier de trader. Et peut-être que tous nos voisins auront augmenté leurs profits et évité quelques crises économiques, mais au moins en France on aura du trading "made-in-France". Et tant qu'à faire, autant faire du protectionnisme intelligent, et obliger les investisseurs, épargnants et fonds de pension français à placer leurs sous chez des traders humains français, pour revaloriser l'économie locale et contrer le dumping des impérialistes américains et des méchants chinois.



Le #1977827
Subutox a écrit :

Les pauvres toujours plus pauvres et les riches toujours plus riches (car si on supprime ça c'est au dessus que ça gagne plus).


Mélenchon approved. Les pauvres toujours plus pauvres ? C'est drôle, lors de la génération de mes grands-parents, l'immense majorité de mon canton était paysan, et il y avait maximum une voiture par village, et maintenant presque tout le monde en a une...

Pour revenir à l'article, c'est une bonne nouvelle. Jusqu'ici, les banques d'investissement travaillent avec des tas de modèles et théories censés prévenir les crises et trouver les investissements les plus sûrs. Or, chacun de ces modèles, qu'ils soient d'inspiration keynésien ou classique, se sont cassés les dents, en 2008 par exemple. Si une IA arrivait à trouver des liens de cause à effets jusqu'alors invisibles, on pourrait mettre on point un modèle certes quasi-impossible à comprendre pour un seul humains, mais qui permettrait de donner aux gouvernements et aux économistes les bonnes clefs pour contrer les crises, voir les éviter.
Le #1977830
un news ? sérieux ? cela fait au moins deux trois ans que l'on saient déjà que les algo dirigent 90% des flux
Le #1977832

Mélenchon approved. Les pauvres toujours plus pauvres ? C'est drôle, lors de la génération de mes grands-parents, l'immense majorité de mon canton était paysan, et il y avait maximum une voiture par village, et maintenant presque tout le monde en a une...



avec ton exemple on est pas loin de dire que du temps de mes grand-parents personne n'avait de téléphone portable et maintenant presque tout le monde en a...
tu vois le problème?
Le #1977839
a écrit :


Mélenchon approved. Les pauvres toujours plus pauvres ? C'est drôle, lors de la génération de mes grands-parents, l'immense majorité de mon canton était paysan, et il y avait maximum une voiture par village, et maintenant presque tout le monde en a une...



avec ton exemple on est pas loin de dire que du temps de mes grand-parents personne n'avait de téléphone portable et maintenant presque tout le monde en a...
tu vois le problème?


Non il a raison, le niveau de vie moyen a vraiment augmenté, mais le problème n'est pas là.
Le trading entraîne la spéculation et la spéculation détruit ce pourquoi la bourse a été créée au départ, permettre aux gens d’investir dans des entreprises pour qu'elles se développent, et étant récompensés par des dividendes. Aujourd'hui ces algos jouent sur les micro transactions pour gagner juste du pognon, en misant à la hausse ou à la baisse.
A la fin seul l'algo gagne, mais pas l'entreprise ni le petit porteur à qui on a conseillé d'investir un peu d'économies en bourse.
Je ne porte vraiment pas ces traders ni leur équivalent numérique dans mon coeur, et je ne suis vraiment pas Melanchon approved.
Le #1977851
skynet a écrit :

a écrit :


Mélenchon approved. Les pauvres toujours plus pauvres ? C'est drôle, lors de la génération de mes grands-parents, l'immense majorité de mon canton était paysan, et il y avait maximum une voiture par village, et maintenant presque tout le monde en a une...



avec ton exemple on est pas loin de dire que du temps de mes grand-parents personne n'avait de téléphone portable et maintenant presque tout le monde en a...
tu vois le problème?


Non il a raison, le niveau de vie moyen a vraiment augmenté, mais le problème n'est pas là.
Le trading entraîne la spéculation et la spéculation détruit ce pourquoi la bourse a été créée au départ, permettre aux gens d’investir dans des entreprises pour qu'elles se développent, et étant récompensés par des dividendes. Aujourd'hui ces algos jouent sur les micro transactions pour gagner juste du pognon, en misant à la hausse ou à la baisse.
A la fin seul l'algo gagne, mais pas l'entreprise ni le petit porteur à qui on a conseillé d'investir un peu d'économies en bourse.
Je ne porte vraiment pas ces traders ni leur équivalent numérique dans mon coeur, et je ne suis vraiment pas Melanchon approved.


La spéculation en soi c'est pas grave à mon avis. Je pense que la seule question est le comportement général des banques et fond d'investissement. Par exemple, la crise de 29 est une belle bulle spéculative, mais celle 2008 est d'une toute autre nature. Mais dans les deux cas, t'avais une pété de banques et fonds soit qui n'avaient rien vu, soit qui disaient "bon, dans le doute, faisons comme si on avait rien vu".

PS : Si vous vous intéressez à la finance et à l'économie : https://www.youtube.com/watch?v=7kYXEBHePJc
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]