TSMC : la gravure en 5 nm prête en avril, le carnet de commandes déjà plein

Le par  |  12 commentaire(s) Source : Digitimes
TSMC wafer

Le fondeur TSMC s'apprête à se lancer dans la gravure en 5 nm et peut déjà compter sur de nombreux clients intéressés, à commencer par Apple.

Premier à se lancer sur la gravure en 7 nm dès 2018, le fondeur taiwanais TSMC en a profité pour engranger de nombreux clients pendant que son concurrent Samsung finalisait sa technique en 7 nm EUV.

Les deux entreprises proposent désormais cette gravure et se partagent le marché mais la course à la finesse de gravure reste toujours très active et la bataille commerciale va se déplacer sur le noeud 5 nm.

wafer

TSMC, qui pousse une roadmap agressive grâce à de gros investissements (2,5 milliards de dollars), va lancer la production de masse dès le mois d'avril, selon le site Digitimes.

Le carnet de commandes serait déjà plein et la firme a donc tout intérêt à démarrer cette activité au plus tôt pour conserver ses gros clients et éviter de les voir partir vers Samsung.

L'un des objectifs est notamment de garder Apple et ses dizaines de millions de puces pour iPhone et iPad à produire dans son giron. Le SoC Apple A14 qui donnera vie à la série iPhone 12 en fin d'année (à moins d'un report à cause du coronavirus) devrait profiter d'une gravure en 5 nm.

Le groupe chinois Huawei doit en principe lui aussi passer au 5 nm pour sa prochaine génération de processeur Kirin mais il reste à voir si les restrictions du gouvernement américain lui permettront d'accéder au volume de production de TSMC.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2093769
"Le groupe chinois Huawei doit en principe lui aussi passer au 5 nm pour sa prochaine génération de processeur Kirin mais il reste à voir si les restrictions du gouvernement américain lui permettront d'accéder au volume de production de TSMC."

Comment l'administration Trump peut empêcher une boite taïwanaise de commercer avec une boite chinoise ?
Le #2093771
C'est une bonne question !
Le #2093775
skynet a écrit :

"Le groupe chinois Huawei doit en principe lui aussi passer au 5 nm pour sa prochaine génération de processeur Kirin mais il reste à voir si les restrictions du gouvernement américain lui permettront d'accéder au volume de production de TSMC."

Comment l'administration Trump peut empêcher une boite taïwanaise de commercer avec une boite chinoise ?


Je pense à cause des licenses ARM des processeurs de Huawei.

Mais d’un autre côté : https://www.google.fr/amp/s/www.numerama.com/tech/564619-huawei-peut-finalement-concevoir-des-processeurs-arm-grace-a-un-habile-stratageme.html/amp
Le #2093773
Les puces de Huawei sont sous une architecture ARM, qui est en partie américaine !!!
Le #2093780
Hakito a écrit :

skynet a écrit :

"Le groupe chinois Huawei doit en principe lui aussi passer au 5 nm pour sa prochaine génération de processeur Kirin mais il reste à voir si les restrictions du gouvernement américain lui permettront d'accéder au volume de production de TSMC."

Comment l'administration Trump peut empêcher une boite taïwanaise de commercer avec une boite chinoise ?


Je pense à cause des licenses ARM des processeurs de Huawei.

Mais d’un autre côté : https://www.google.fr/amp/s/www.numerama.com/tech/564619-huawei-peut-finalement-concevoir-des-processeurs-arm-grace-a-un-habile-stratageme.html/amp


ARM n'est t il pas anglais ?
Le #2093781
Gresus a écrit :

Les puces de Huawei sont sous une architecture ARM, qui est en partie américaine !!!


et donc le fait d'avoir des parts minoritaires dans une boite pourrait imposer de ne plus travailler avec telle autre boite ?
Mais que fait l'OMC ?
Le #2093785
skynet a écrit :

Hakito a écrit :

skynet a écrit :

"Le groupe chinois Huawei doit en principe lui aussi passer au 5 nm pour sa prochaine génération de processeur Kirin mais il reste à voir si les restrictions du gouvernement américain lui permettront d'accéder au volume de production de TSMC."

Comment l'administration Trump peut empêcher une boite taïwanaise de commercer avec une boite chinoise ?


Je pense à cause des licenses ARM des processeurs de Huawei.

Mais d’un autre côté : https://www.google.fr/amp/s/www.numerama.com/tech/564619-huawei-peut-finalement-concevoir-des-processeurs-arm-grace-a-un-habile-stratageme.html/amp


ARM n'est t il pas anglais ?


ARM est anglais mais comme des entreprises américaines ont bossé avec, alors Donald Trump en est le chef et à tout pouvoir sur toutes les personnes ayant un smartphone à technologie ARM, et pour les siècles des siècles.
Longue vie à Donald.
Que jamais Mickey ou Pluto ne soient sur son chemin.
And God bless America.
Le #2093815
skynet a écrit :

"Le groupe chinois Huawei doit en principe lui aussi passer au 5 nm pour sa prochaine génération de processeur Kirin mais il reste à voir si les restrictions du gouvernement américain lui permettront d'accéder au volume de production de TSMC."

Comment l'administration Trump peut empêcher une boite taïwanaise de commercer avec une boite chinoise ?


En les menaçant de sanctions commerciales sur le territoire US par exemple...
Le #2093816
Hakito a écrit :

skynet a écrit :

"Le groupe chinois Huawei doit en principe lui aussi passer au 5 nm pour sa prochaine génération de processeur Kirin mais il reste à voir si les restrictions du gouvernement américain lui permettront d'accéder au volume de production de TSMC."

Comment l'administration Trump peut empêcher une boite taïwanaise de commercer avec une boite chinoise ?


Je pense à cause des licenses ARM des processeurs de Huawei.

Mais d’un autre côté : https://www.google.fr/amp/s/www.numerama.com/tech/564619-huawei-peut-finalement-concevoir-des-processeurs-arm-grace-a-un-habile-stratageme.html/amp


Sauf que ARM est anglais pas US...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme