Twitter va-t-il tuer son bouton J'aime ?

Le par  |  4 commentaire(s)
Twitter

L'icône J'aime de Twitter pourrait être en danger de disparition. Il est en réalité encore bien trop tôt pour le dire.

En début de semaine, The Telegraph a laissé entendre que Twitter cherche à se débarrasser de son bouton Like (ou icône J'aime) qui ne serait pas dans les bonnes grâces du patron et fondateur Jack Dorsey.

Cette icône J'aime en forme de cœur est apparue en 2015 en remplacement des favoris sous l'égide de la défunte icône en étoile. Elle sert à indiquer qu'un contenu est apprécié et pour le retrouver ultérieurement. Son implémentation avait suscité quelques remous au sein de la communauté des utilisateurs.

Depuis, un tel bouton Like a été largement adopté, d'autant que pour combler certaines lacunes, Twitter a introduit cette année la fonctionnalité des Signets (ou Bookmarks).

La perspective d'une disparition du Like de Twitter a fait - comme toujours - réagir les twittos, avec notamment la crainte d'un recours massif aux retweets pour pallier son absence.

Reste que l'hypothétique disparition de l'icône J'aime sur Twitter n'arrivera pas bientôt et ne fait pas partie d'un calendrier déjà établi. Les utilisateurs de Twitter peuvent souffler…

Twitter a confirmé être en quête d'une solution pour inciter à des conversations qualifiées de saines, ce qui suppose de réflechir sur toutes les composantes du service, y compris le bouton Like. Pour autant, il est encore bien trop tôt pour d'éventuels changements profonds.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2038962
Sacrée question existentielle, s'il en est !!!!!!
Le #2038980
Dans un monde sensé, il y aurait "j'aime" et "j'aime pas".
Pas comme dans le monde de bisounours qu'est facebook, où seul "j'aime" existe.
Le #2039014
on pourrait supprimer le bouton "-1" de gnt par solidarité avec les bisounours ?
Le #2039018
Ca changera pas la communauté de twitter en tout cas
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme