Twitter retouche la limite des 140 caractères dans les réponses

Le par  |  3 commentaire(s)
twitter-logo

Déjà retouchée, la limite des 140 caractères est une nouvelle fois assouplie avec les réponses. Une annonce et des test avaient eu lieu bien en amont. Cela n'empêche pas les traditionnelles critiques inhérentes à tout changement.

Cela fait quasiment un an que Twitter a annoncé l'assouplissement de sa limite emblématique des 140 caractères dans les messages. Hormis les messages privés où cette limite héritée du monde SMS a sauté.

L'année dernière, une première étape a consisté à exclure du comptage les médias intégrés comme les photos, vidéos, GIF et Questions Twitter, ainsi que les tweets cités. Aujourd'hui, ce sont les @nomsdutilisateurs qui ne sont plus comptabilisés dans les 140 caractères pour les réponses à une personne ou à un groupe.

Pour Twitter, il s'agit de ne pas rompre totalement avec l'une de ses spécificités historiques, tout en évoluant pour attirer de nouveaux utilisateurs. Twitter revendique 319 millions d'utilisateurs actifs par mois.

Sur le Web et avec les applications mobiles, l'évolution s'opère avec des effets de bord qui provoquent l'ire de certains twittos. En particulier, il devient difficile de se retirer soi-même des réponses qui peuvent afficher jusqu'à une cinquantaine de personnes. Un bouton permet toutefois de bloquer l'affichage de conversations dans l'onglet Mentions.

C'est du grand classique avec Twitter et autres. Un changement dans les habitudes rencontre souvent une première levée de boucliers.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1959606
Pouce vert si toi aussi tu t'en fout
Le #1959608
Safirion a écrit :

Pouce vert si toi aussi tu t'en fout


Je vis sans et c'est comme le journal TV je ressens pas de manque
Le #1959726
C'était juste stupide de considérer l'adresse de réponse comme un message faisant partie de la réponse. Le temps du SMS est quand même loin...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme