Après l'affaire Trump, Twitter vous interroge sur le cas des dirigeants mondiaux

Le par Jérôme G.  |  10 commentaire(s)
Twitter

Un traitement spécial sur Twitter pour les responsables politiques et dirigeants mondiaux ? Le réseau social questionne ses utilisateurs.

Jusqu'au 12 avril prochain, Twitter propose un questionnaire à destination des utilisateurs et avec pour objectif de recueillir des contributions concernant l'application de ses règles lorsqu'elles concernent des dirigeants mondiaux.

" Les responsables politiques et gouvernementaux évoluent constamment dans leur manière d'utiliser notre service, et nous voulons que nos règles restent pertinentes à la nature toujours changeante du discours politique sur Twitter et protègent la santé de la conversation publique. "

Le questionnaire du réseau social de microblogging est pour le moment disponible en anglais, mais il est prévu d'autres langues dont le français.

twitter-questionnaire-regles-dirigeants-mondiaux
" D'une manière générale, nous souhaitons connaître l'avis du public sur la question de savoir s'il pense que les dirigeants mondiaux devraient être soumis aux mêmes règles que les autres sur Twitter. Et, en cas de violation d'une règle par un dirigeant mondial, quel type d'action coercitive est appropriée. "

Ce questionnement de Twitter intervient après la mesure de bannissement à vie de l'ancien président des États-Unis Donald Trump. Elle a été prise à la suite des événements violents au Capitole à Washington début janvier, avec l'invasion d'une frange des partisans de Donald Trump.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
sebastien31 offline Hors ligne Vétéran icone 1153 points
Le #2126078
Je suis bien content de ne pas être sur les réseaux sociaux.
Misstigry offline Hors ligne VIP icone 5492 points
Le #2126084
Quand tu te substitue a la justice et que tu vas chercher une légitimité auprès des utilisateurs.
Il y a vraiment des moutons qui vont répondre à ce sondage ?
Jeanlucesi offline Hors ligne Vétéran icone 1684 points
Le #2126085
J'avais cru comprendre que la dictature progressiste n'avait pas besoin de notre avis ou du moins un avis contraire.
Anonyme
Le #2126086
Misstigry a écrit :

Quand tu te substitue a la justice et que tu vas chercher une légitimité auprès des utilisateurs.
Il y a vraiment des moutons qui vont répondre à ce sondage ?


Pardon mais ou est ce qu'ils se sont substitué à la justice ??
Le net n'est pas une zone libre et utiliser un service sur le net engage à respecter les règles du dit service ( que vous acceptez lorsque vous acceptez les accords utilisateurs) ainsi que des lois du pays hébergeur. Trump tout président qu'il était se devait de respecter ces règles et ces lois, il ne l'a pas fait, il a été averti plusieurs fois et il a récidivé. Il a été sanctionné et une procédure à été lancé comme pour tout autre utilisateur. Aucune substitution de justice la dedans bien au contraire, une application de la loi à la lettre.

PS même lorsque Trump aura créé son propre réseau social comme il a annoncé le faire, il devra respecter les lois...et si il réitère ses propos sur son réseau social il se fera fermer son compte tout autant ( et ça peut même aller jusqu'à fermer le réseau social tout court si il est prouvé qu' il a un pouvoir décisionnel sur la politique du réseau en question )

Bref le seul mouton ici est celui qui comme vous croit sans savoir, parle sans avoir vérifié ses dires auparavant et vient juger les autres avec un ton condescendant alors qu'il ne fait que croire et répéter les bêtises des incultes du sujet.
Le #2126090
Qu'est ce que ça regarde à Twitter ?
Notre opinion politique est personnelle et entre entourages.

Bref, les réseaux sociaux sont de plus en plus "influence" et "censure"
Ce n'est pas avec ça que les réseaux sociaux vont nous obliger de voter un faux démocrate !

EDIT : Notre ou on, je ne sais plus quoi écrire correctement
dafy offline Hors ligne Vétéran icone 1748 points
Le #2126098
Je ne comprend pas l’intérêt, si il y a des règles qui ne sont pas respectées alors quelque soit le statut c'est la même sanction.

La prochaine fois ce sera sur la base du compte en banque tant qu'on y est.
TroudhuK offline Hors ligne Vénéré icone 3578 points
Le #2126106
Charoon a écrit :

Misstigry a écrit :

Quand tu te substitue a la justice et que tu vas chercher une légitimité auprès des utilisateurs.
Il y a vraiment des moutons qui vont répondre à ce sondage ?


Pardon mais ou est ce qu'ils se sont substitué à la justice ??
Le net n'est pas une zone libre et utiliser un service sur le net engage à respecter les règles du dit service ( que vous acceptez lorsque vous acceptez les accords utilisateurs) ainsi que des lois du pays hébergeur. Trump tout président qu'il était se devait de respecter ces règles et ces lois, il ne l'a pas fait, il a été averti plusieurs fois et il a récidivé. Il a été sanctionné et une procédure à été lancé comme pour tout autre utilisateur. Aucune substitution de justice la dedans bien au contraire, une application de la loi à la lettre.

PS même lorsque Trump aura créé son propre réseau social comme il a annoncé le faire, il devra respecter les lois...et si il réitère ses propos sur son réseau social il se fera fermer son compte tout autant ( et ça peut même aller jusqu'à fermer le réseau social tout court si il est prouvé qu' il a un pouvoir décisionnel sur la politique du réseau en question )

Bref le seul mouton ici est celui qui comme vous croit sans savoir, parle sans avoir vérifié ses dires auparavant et vient juger les autres avec un ton condescendant alors qu'il ne fait que croire et répéter les bêtises des incultes du sujet.


Sauf que Twitter a rajouté des règles partisanes, réclamées par le camp mondialiste, au fur et à mesure. Et a puni les gens sur cette base. Le patron dit qu'il n'était pas pour le fait de faire ça, mais comme il n'a recruté que des "démocrates" dans son entreprise, il a dû assumer les initiatives et pressions de ses employés.

Si ça ne tenait qu'à moi, je dirais que les institutions publiques, gouvernements etc. n'ont rien à faire sur des services privés comme ça, et doivent avoir leurs propres canaux publics de communication. Mais si on estime que ces machins sont des services publics de fait, alors ils ne doivent pas imposer de règles de censure. Comme s'ils pouvaient avoir le recul pour se rendre compte de s'ils sont en train de collaborer avec des criminels ou pas. C'est pas à eux de juger et prendre partie. Surtout sur le covidisme qui est un vrai crime contre l'humanité et qui pourrait bien être reconnu comme tel plus tard par l'Histoire (mais on est dedans donc on ne se rend pas compte, mais les moments sombres ont une fin et les victimes peuvent obtenir justice, voire pouvoir).
Anonyme
Le #2126139
"L'affaire Trump"
Je dirais plutot "L'affaire Twitter"
Nemorensis32 offline Hors ligne Héroïque avatar 944 points
Le #2126212
Misstigry a écrit :

Quand tu te substitue a la justice et que tu vas chercher une légitimité auprès des utilisateurs.
Il y a vraiment des moutons qui vont répondre à ce sondage ?


C'est pas si simple. Je me suis fait les mêmes réflexions que toi. Pour autant, même s'il est clair que les réseaux sociaux se sont substitués lâchement (après les élections) à la justice, et qu'il est vraisemblable que Twitter espère obtenir une forme de légitimité derrière ce sondage, ne pas faire ce sondage ou ne pas y répondre n'apportera rien !... A part se dire "ouais, nous on est pas des moutons". Pas sûr que ce soit suffisant de mon point de vue.
information1 offline Hors ligne Habitué avatar 184 points
Le #2126118
Charoon a écrit :

Misstigry a écrit :

Quand tu te substitue a la justice et que tu vas chercher une légitimité auprès des utilisateurs.
Il y a vraiment des moutons qui vont répondre à ce sondage ?


Pardon mais ou est ce qu'ils se sont substitué à la justice ??
Le net n'est pas une zone libre et utiliser un service sur le net engage à respecter les règles du dit service ( que vous acceptez lorsque vous acceptez les accords utilisateurs) ainsi que des lois du pays hébergeur. Trump tout président qu'il était se devait de respecter ces règles et ces lois, il ne l'a pas fait, il a été averti plusieurs fois et il a récidivé. Il a été sanctionné et une procédure à été lancé comme pour tout autre utilisateur. Aucune substitution de justice la dedans bien au contraire, une application de la loi à la lettre.

PS même lorsque Trump aura créé son propre réseau social comme il a annoncé le faire, il devra respecter les lois...et si il réitère ses propos sur son réseau social il se fera fermer son compte tout autant ( et ça peut même aller jusqu'à fermer le réseau social tout court si il est prouvé qu' il a un pouvoir décisionnel sur la politique du réseau en question )

Bref le seul mouton ici est celui qui comme vous croit sans savoir, parle sans avoir vérifié ses dires auparavant et vient juger les autres avec un ton condescendant alors qu'il ne fait que croire et répéter les bêtises des incultes du sujet.


Vous seriez bien en peine de citer ces règles (qui n'ont jamais existé) ni les violations de Trump...
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire