Uber : une perte record de plus de 5 milliards de dollars

Le par  |  8 commentaire(s)
uber-logo

Jamais Uber n'avait enregistré une perte nette trimestrielle aussi importante, même si elle est en partie liée à son entrée en Bourse.

Au mois de juillet, la plateforme Uber a atteint plus de 100 millions d'utilisateurs actifs par mois. C'est la première fois que ce cap est franchi pour l'ensemble des services sous la houlette du groupe dirigé par Dara Khosrowshahi.

Néanmoins, Uber Technologies a publié hier un chiffre d'affaires trimestriel de 3,17 milliards de dollars inférieur aux attentes du marché, bien qu'en progression de 14 % sur un an. En outre, pour le deuxième trimestre de son exercice 2019, Uber Technologies a enregistré une perte nette de… 5,24 milliards de dollars, contre une perte de 878 millions de dollars il y a un an à la même période.

Cette perte trimestrielle record paraît abyssale. Toutefois, elle s'explique en partie par des frais de 3,9 milliards de dollars en rapport avec l'entrée en Bourse du groupe en mai dernier. Sans de tels frais, Uber aurait donc tout de même perdu un peu plus de 1,3 milliards de dollars.

Pour le premier trimestre, Uber avait publié un chiffre d'affaires de 3,1 milliards de dollars et une perte nette d'un milliard de dollars.

Uber

Au deuxième trimestre, la seule plateforme de VTC représente 74 % des revenus et en progression de 2 % sur un an. Les revenus pour la livraison de repas (Uber Eats) ont progressé de 72 % sur un an, mais ils représentent seulement 19 % de l'activité globale d'Uber.

À 8,65 milliards de dollars, les coûts et dépenses d'Uber Technologies ont bondi de 147 % en un an. " Même si nous continuerons d'investir de manière agressive dans la croissance, nous voulons également qu'elle soit saine ", a déclaré Nelson Chaid, le directeur financier d'Uber, selon qui de " bons progrès " ont été enregistrés en ce sens au deuxième trimestre.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2074944
Si ça s'appelle pas du dumping, je ne sais pas à quoi sont censées servir les lois antidumping...
Qui peut engager la compétition avec un tel monstre qui fait 1/3 de perte vs son chiffre d'affaire ?
C'est malsain
Le #2074947
En fait j'ai du mal à comprendre d'où vient la perte (même sans l'entrée en bourse)...
Ou alors ils investissent en masse dans la R&D ?
Le #2074959
C'est bon ça !
Le #2074972
C'est rien altice est à 50 milliards, de toute façon t'en quil y aura des entreprises qui peuvent s'implanter partout dans le monde il y aura des enfants pour financer tout ça.
Le #2075002
PatocheDu59 a écrit :

Si ça s'appelle pas du dumping, je ne sais pas à quoi sont censées servir les lois antidumping...
Qui peut engager la compétition avec un tel monstre qui fait 1/3 de perte vs son chiffre d'affaire ?
C'est malsain


Aux USA Lyft est assez développé quand même. Surtout dans les métropoles.
Le #2075005

"3,9 milliards de dollars en rapport avec l'entrée en Bourse "



Ca fait beaucoup. C'est de l'argent qui va dans la poche d'institutions financières (qui prétendent que ce serait très difficile d'entrer en bourse et qu'il y aurait encore beaucoup de frais annuels) et d'agences de publicité (qui prétendent qu'il serait nécessaire d'envoyer des dépliants à des millions d'investisseurs pour qu'ils achètent des actions et de payer des articles dans la presse.) Je comprends mieux pourquoi beaucoup de groupes qui se portent bien (Auchan/Leroy Merlin, Gifi) ne veulent pas être en bourse.
Le #2075006
CodeKiller a écrit :

En fait j'ai du mal à comprendre d'où vient la perte (même sans l'entrée en bourse)...
Ou alors ils investissent en masse dans la R&D ?


Je crois qu'ils ont un gros budget de dépenses pour des avocats, des juristes, des dessous de table d'hommes politiques et de syndicalistes, et pour payer leurs amendes quand ils sont condamnés.

Un membre de la famille Peugeot, disait que PSA, ainsi que les autres constructeurs automobiles, dépensaient davantage en publicité qu'en développement.

Akio Morita, ancien patron de Sony, disait que le département de la publicité coûte plus cher que celui de la R&D, et que celui des juristes coûtent encore plus cher que celui de la publicité.

Moralité : Pour gagner de l'argent, ne soyez pas technicien mais commercial, ou mieux, juriste.
Le #2075034
billgatesanonym a écrit :

CodeKiller a écrit :

En fait j'ai du mal à comprendre d'où vient la perte (même sans l'entrée en bourse)...
Ou alors ils investissent en masse dans la R&D ?


Je crois qu'ils ont un gros budget de dépenses pour des avocats, des juristes, des dessous de table d'hommes politiques et de syndicalistes, et pour payer leurs amendes quand ils sont condamnés.

Un membre de la famille Peugeot, disait que PSA, ainsi que les autres constructeurs automobiles, dépensaient davantage en publicité qu'en développement.

Akio Morita, ancien patron de Sony, disait que le département de la publicité coûte plus cher que celui de la R&D, et que celui des juristes coûtent encore plus cher que celui de la publicité.

Moralité : Pour gagner de l'argent, ne soyez pas technicien mais commercial, ou mieux, juriste.


En même temps, pour Peugeot, cela ne m'étonne pas, il y a une concurrence féroce, et parfois (souvent) le commercial, allié à un bon design, fait tout !
Prend la 205, suivi de la 206 ont été 2 véritables cartons, sans pourtant avoir une technologie meilleure que les concurrents...

Pour Uber, on pourrait penser qu'au moment où ils dépasserait le milliard de chiffre d'affaire, les pertes seraient moindre (en pourcentage). là, ca reste des proportions très élevés !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme