Ubisoft : les guillemots augmentent leur capital pour échapper à l'OPA de Vivendi

Le par  |  6 commentaire(s)
Ubisoft nouveau logo

La famille Guillemot vient d'annoncer avoir fait évoluer son capital à la hausse d'Ubisoft, ce qui éloigne un peu plus le spectre d'une OPA de la part de Vivendi sur l'éditeur.

L'éditeur français Ubisoft est, depuis 2015, dans le collimateur du groupe Vivendi. Le groupe dirigé par Vincent Bolloré souhaiterait ainsi mettre la main sur Ubisoft afin de compléter ses activités dans le domaine du jeu vidéo, un univers porteur et qui rapporte...

Ubisoft - logo

Mais l'idée de voir l'éditeur français absorbé par le mastodonte Vivendi n'est pas franchement du gout de la famille Guillemot qui est à l'origine de la création d'Ubisoft. Pour faire face, les guillemots viennent d'injecter plus de deux millions d'euros dans le rachat d'actions hors marché, ils contrôlent désormais ainsi plus de 20 % d'Ubisoft.

Les frères Guillemots disposent désormais de 21,6% des droits de vote (19,86% avant ce rachat) et 15,38% du capital. Et cela ne devrait pas s'arrêter puisque la famille évoque "des acquisitions supplémentaires en fonction des opportunités de marché qui pourraient se présenter" mais toujours pas "l'intention de prendre le contrôle d'Ubisoft".

Vivendi reste actuellement le principal actionnaire avec 27% du capital et 24,54% des droits de vote. Si le rachat de Gameloft s'était passé sans problème en 2015, l'espoir de prendre le contrôle d'Ubisoft s'éloigne chaque jour un peu plus pour Vivendi qui ne manquait pas de partager son agacement face à la situation il y a quelques mois.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1978535
Euh le titre n'est pas bon.
Il n'y a pas de création d'actions nouvelles, ce sont des rachats d'actions existantes.
Il n'y a donc pas d'augmentation de capital.
Et puis 2 millions d'euros "injectés" quand la capitalisation de la boite est de 6379 millions d'euros, ça fait un petit 0,03% ...
Pas de quoi "échapper" à l'OPA de Vivendi.
Le franchissement de seuil est liée à un cumul de rachats d'actions sur plusieurs semaines et pas aux 2 millions d'euros susmentionnés.

Et puis dans la mesure où la famille ne détient que 21,6% des droits de votes, ça veut dire que Bolloré peut théoriquement en détenir 78,4% en lançant une offre intéressante pour les autres actionnaires.
Il faudrait que la famille soit au moins proche des 50% de droits de vote pour être à l'abri, ce qui n'est pas le cas ...
Le #1978536
Si le gros veau doré pouvait aller foutre ses cons pétences ailleurs , j'en ai soupé de ces hanounanerie
J'ai rien contre les QI de moules , comme disait Desproges " on peut vivre sans aucune espèce d'intelligence " , mais être fière d'être con et le montrer comme signe de réussite y a quelques choses de pourris au royaume de la TV
ça va pas donner le gout de l'effort à nos jeunes spectateurs
Le #1978537
MotaSoft a écrit :

Euh le titre n'est pas bon.
Il n'y a pas de création d'actions nouvelles, ce sont des rachats d'actions existantes.
Il n'y a donc pas d'augmentation de capital.
Et puis 2 millions d'euros "injectés" quand la capitalisation de la boite est de 6379 millions d'euros, ça fait un petit 0,03% ...
Pas de quoi "échapper" à l'OPA de Vivendi.
Le franchissement de seuil est liée à un cumul de rachats d'actions sur plusieurs semaines et pas aux 2 millions d'euros susmentionnés.

Et puis dans la mesure où la famille ne détient que 21,6% des droits de votes, ça veut dire que Bolloré peut théoriquement en détenir 78,4% en lançant une offre intéressante pour les autres actionnaires.
Il faudrait que la famille soit au moins proche des 50% de droits de vote pour être à l'abri, ce qui n'est pas le cas ...


Powaaa ! Le journaliste Matthieu M. totalement régularisé par un lecteur ! Eh oui, journaliste, c'est d'abord un métier.
Le #1978541
Si Ubisoft peut survivre sans se faire dévorer par Vivendi, ce serait une bonne chose
Le #1978584
lemoussaillon a écrit :

MotaSoft a écrit :

Euh le titre n'est pas bon.
Il n'y a pas de création d'actions nouvelles, ce sont des rachats d'actions existantes.
Il n'y a donc pas d'augmentation de capital.
Et puis 2 millions d'euros "injectés" quand la capitalisation de la boite est de 6379 millions d'euros, ça fait un petit 0,03% ...
Pas de quoi "échapper" à l'OPA de Vivendi.
Le franchissement de seuil est liée à un cumul de rachats d'actions sur plusieurs semaines et pas aux 2 millions d'euros susmentionnés.

Et puis dans la mesure où la famille ne détient que 21,6% des droits de votes, ça veut dire que Bolloré peut théoriquement en détenir 78,4% en lançant une offre intéressante pour les autres actionnaires.
Il faudrait que la famille soit au moins proche des 50% de droits de vote pour être à l'abri, ce qui n'est pas le cas ...


Powaaa ! Le journaliste Matthieu M. totalement régularisé par un lecteur ! Eh oui, journaliste, c'est d'abord un métier.


et critique professionnel aussi, sauf que toi, contrairement à Mathieu, tu n'as pas de carte professionnel
Le #1979357
Ca sent le sapin si Vivendi prend le contrôle d'Ubisoft.
Quand on voit ce que les ingénieurs de Canal ont pondu comme mises à jour et la totale impassibilité des responsables du groupe, on peut commencer à prendre peur pour le futur d'Ubisoft. Alors certes, Ubi n'est pas Canal mais l'état d'esprit insufflé dans les entreprises du groupe Vivendi en dit long
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]