Ubuntu 18.04 LTS : Bionic Beaver est de sortie

Le par  |  11 commentaire(s)
Ubuntu-logo

La distribution Ubuntu 18.04 est désormais disponible. C'est une version LTS qui entérine le choix GNOME et la fin de Unity de Canonical.

Avec pour socle un noyau basé sur Linux 4.15, la distribution Ubuntu 18.04 alias Bionic Beaver est disponible. Une version LTS synonyme de support à long terme, en l'occurrence pendant cinq ans. C'est la première LTS depuis l'annonce de Canonical de tourner la page de Unity (et du serveur d'affichage Mir) au profit d'une utilisation de GNOME Shell en tant qu'environnement de bureau par défaut.

Contrairement à Ubuntu 17.10, Bionic Beaver n'exploite par le serveur d'affichage Wayland mais opère un retour à X.Org par défaut. Les impératifs en matière de stabilité pour une mouture LTS ont sans doute aiguillé ce choix. Et c'est parti pour durer puisque Wayland ne devrait être le serveur d'affichage par défaut qu'avec Ubuntu 20.04, et donc en avril 2020.

La plupart des applications fournies par GNOME ont été mises à jour avec la version 3.28 avec toutes les nouveautés que cela implique décrites sur le site du projet. On soulignera que l'interface GNOME Shell prend en charge les connexions Thunderbolt 3.

Ubuntu-18.04-1 Ubuntu-18.04-3

Pour de nouvelles installations, certains utilitaires ont été basculés dans le format snap par défaut. Pour rappel, avec ce format d'application, ce sont des paquets autonomes comprenant leurs propres dépendances logicielles, et avec un isolement sandbox. Par ailleurs, LibreOffice est en version 6.0.

Plutôt qu'une partition d'échange, c'est un fichier swap qui sera utilisé par défaut avec une nouvelle installation. Un mode minimal d'installation se contentera de l'installation des outils de base et du navigateur.

Comme déjà évoqué, Canonical veut recueillir davantage de données de diagnostic lors d'une installation d'Ubuntu. De la télémétrie par défaut (avec possibilité de refuser), sauf dans le cadre d'une mise à niveau.

Ubuntu-18.04-2 Ubuntu-18.04-4

À noter également un outil pour activer facilement le LivePatch de Canonical permettant d'appliquer des mises à jour de sécurité critiques pour le noyau sans devoir redémarrer le système. Les notes de version pour Ubuntu 18.04 sont proposées sur ce wiki.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2011139
Noyau 4.15, Gnome 3.28, Xorg : lol on dirait ma Debian Buster (ce qui est pas étonnant en soi)

Sinon intérressant le "À noter également un outil pour activer facilement le LivePatch de Canonical permettant d'appliquer des mises à jour de sécurité critiques pour le noyau sans devoir redémarrer le système"

Bon a priori chez Canonical leur LivePatch c'est 3 machines offertes mais ensuite passage en caisse : https://auth.livepatch.canonical.com/

Il y a avait eu pas mal de projets séparés pour gèrer ca il y a quelques temps.
Ces projets s'étaient regroupés, mais ca c'était avant l'adoption massie de systemd.

Il faut que je fouille,ca... perso sur ma Debian j'ai été surpris de voir qu'avec un apt update/upgrade, rien a mettre à jour, mais une notification ma dit de mettre à jour (téléchargement) puis de redémarrer, au redémarrage, il y à eu plein d'installations, ca m'a vraiment rappelé Windows...

sans doute lié à ça : https://www.freedesktop.org/software/systemd/man/systemd.offline-updates.html

J'ai l'impression que désormais les MAJ de sécurité du kernel peuvent créer un module chargé à chaud pour profiter des MAJ sans rebooter. Mais que d'un autre coté certains applicatifs nécessitent un redémarrage système.
Je comprends l'utilité du truc, pour pas qu'il y ai d'incompatibilité entre libs chargées et les nouvelles, mais comme tout ce qui tourne déjà est en mémoire, ça pose aucun souci généralement.

J'ai pas fouillé j'espère me tromper, attendre l'application de MAJ au boot ca me gave, j'ai l'impression de revenir en arrière, c'est pas ce que j'attends d'un OS en 2018...
Le #2011146
Tiens étrange :
sudo apt -qq -y update
sudo apt upgrade -qq -y
sudo apt -y -qq dist-upgrade
sudo do-release-upgrade -f DistUpgradeViewNonInteractive

Ne me trouve rien, alors qu'un : sudo update-manager -d

Vous savez pourquoi ?

@LinuxUser (petit manque d'originalité dans le pseudo ) : revenir en arrière ? Avant, chaque upgrade nécessitait un reboot, maintenant c'est un peu moins le cas.
Le #2011148
Il n'a plus aucun intérêt ce Ubuntu. Tout ce qui faisait sa spécificité a disparu.
Le #2011149
Spleeen a écrit :

Tiens étrange :
sudo apt -qq -y update
sudo apt upgrade -qq -y
sudo apt -y -qq dist-upgrade
sudo do-release-upgrade -f DistUpgradeViewNonInteractive

Ne me trouve rien, alors qu'un : sudo update-manager -d

Vous savez pourquoi ?

@LinuxUser (petit manque d'originalité dans le pseudo ) : revenir en arrière ? Avant, chaque upgrade nécessitait un reboot, maintenant c'est un peu moins le cas.


Justement, avant avec apt je mettais tout à jour, tout n'étais pas forcément fonctionnel et nécessitais un reboot pour un pris en compte.

Maintenant que vois tu ? apt te dit "tout est ok", alors que update-manager te dis qu'il y a des trucs à mettre à jour...

Du coup, ton système est à jour ou pas ?

Dans l'absolu j'ai rien contre systemd, certains changements qu'il a introduit sont bienvenus, d'un autre coté, son périmètre est (subjectivement) largement trop étendu...

Retour en arrière oui, parce que quand je dois attendre 5 minutes lors du boot pour que des MAJ s'appliquent j'ai l'impression d'utiliser un autre OS, et que ca ne m'étais jamais arrivé sous Linux, quelque-soit la distrib.

Peut être que les MAJ se font en mode : reboot + MAJ + halt (il faut que je regarde mieux la prochaine fois), c'est déjà moins choquant, mais quand bien même, sur un portable en déplacement c'est aussi frustrant de devoir attendre 5-10 avant de partir, ou de devoir prévoir un redémarrage + 5/10 minutes à un moment donné.
Avant je faisais mes MAJ quand je le voulais, et ca ne m'obligeait pas à effectuer un reboot + *attendre* pour l'application, seul le reboot suffisait...

Il y a deux choses à prendre en compte (ce que je disais dans mon post):
1) le patch à chaud du noyau sans reboot via construction d'un module, c'est absolument génial, rien à dire
2) les MAJs qui nécessitent une install lors du boot (ou un redémarrage dédié, ce qui de facto allonge le temps d'indisponibilité par rapport à avant...

Je ne parle donc pas des reboots en moins du au LivePatch décrit dans l'article, mais bien du comportement que j'ai vu sur Debian Buster.
Le #2011153
LinuxUser a écrit :

Noyau 4.15, Gnome 3.28, Xorg : lol on dirait ma Debian Buster (ce qui est pas étonnant en soi)

Sinon intérressant le "À noter également un outil pour activer facilement le LivePatch de Canonical permettant d'appliquer des mises à jour de sécurité critiques pour le noyau sans devoir redémarrer le système"

Bon a priori chez Canonical leur LivePatch c'est 3 machines offertes mais ensuite passage en caisse : https://auth.livepatch.canonical.com/

Il y a avait eu pas mal de projets séparés pour gèrer ca il y a quelques temps.
Ces projets s'étaient regroupés, mais ca c'était avant l'adoption massie de systemd.

Il faut que je fouille,ca... perso sur ma Debian j'ai été surpris de voir qu'avec un apt update/upgrade, rien a mettre à jour, mais une notification ma dit de mettre à jour (téléchargement) puis de redémarrer, au redémarrage, il y à eu plein d'installations, ca m'a vraiment rappelé Windows...

sans doute lié à ça : https://www.freedesktop.org/software/systemd/man/systemd.offline-updates.html

J'ai l'impression que désormais les MAJ de sécurité du kernel peuvent créer un module chargé à chaud pour profiter des MAJ sans rebooter. Mais que d'un autre coté certains applicatifs nécessitent un redémarrage système.
Je comprends l'utilité du truc, pour pas qu'il y ai d'incompatibilité entre libs chargées et les nouvelles, mais comme tout ce qui tourne déjà est en mémoire, ça pose aucun souci généralement.

J'ai pas fouillé j'espère me tromper, attendre l'application de MAJ au boot ca me gave, j'ai l'impression de revenir en arrière, c'est pas ce que j'attends d'un OS en 2018...


"J'ai pas fouillé j'espère me tromper, attendre l'application de MAJ au boot ca me gave, j'ai l'impression de revenir en arrière, c'est pas ce que j'attends d'un OS en 2018..."

Install windows 10
Le #2011175
yves64 a écrit :

LinuxUser a écrit :

Noyau 4.15, Gnome 3.28, Xorg : lol on dirait ma Debian Buster (ce qui est pas étonnant en soi)

Sinon intérressant le "À noter également un outil pour activer facilement le LivePatch de Canonical permettant d'appliquer des mises à jour de sécurité critiques pour le noyau sans devoir redémarrer le système"

Bon a priori chez Canonical leur LivePatch c'est 3 machines offertes mais ensuite passage en caisse : https://auth.livepatch.canonical.com/

Il y a avait eu pas mal de projets séparés pour gèrer ca il y a quelques temps.
Ces projets s'étaient regroupés, mais ca c'était avant l'adoption massie de systemd.

Il faut que je fouille,ca... perso sur ma Debian j'ai été surpris de voir qu'avec un apt update/upgrade, rien a mettre à jour, mais une notification ma dit de mettre à jour (téléchargement) puis de redémarrer, au redémarrage, il y à eu plein d'installations, ca m'a vraiment rappelé Windows...

sans doute lié à ça : https://www.freedesktop.org/software/systemd/man/systemd.offline-updates.html

J'ai l'impression que désormais les MAJ de sécurité du kernel peuvent créer un module chargé à chaud pour profiter des MAJ sans rebooter. Mais que d'un autre coté certains applicatifs nécessitent un redémarrage système.
Je comprends l'utilité du truc, pour pas qu'il y ai d'incompatibilité entre libs chargées et les nouvelles, mais comme tout ce qui tourne déjà est en mémoire, ça pose aucun souci généralement.

J'ai pas fouillé j'espère me tromper, attendre l'application de MAJ au boot ca me gave, j'ai l'impression de revenir en arrière, c'est pas ce que j'attends d'un OS en 2018...


"J'ai pas fouillé j'espère me tromper, attendre l'application de MAJ au boot ca me gave, j'ai l'impression de revenir en arrière, c'est pas ce que j'attends d'un OS en 2018..."

Install windows 10


Oui "install" windows10, quand tu l’arrêteras, parfois il te dira "mise à jour en cours, veuillez ne pas éteindre votre ordinateur", c'est cool quand tu es pressé
Le #2011176
yves64 a écrit :

LinuxUser a écrit :

Noyau 4.15, Gnome 3.28, Xorg : lol on dirait ma Debian Buster (ce qui est pas étonnant en soi)

Sinon intérressant le "À noter également un outil pour activer facilement le LivePatch de Canonical permettant d'appliquer des mises à jour de sécurité critiques pour le noyau sans devoir redémarrer le système"

Bon a priori chez Canonical leur LivePatch c'est 3 machines offertes mais ensuite passage en caisse : https://auth.livepatch.canonical.com/

Il y a avait eu pas mal de projets séparés pour gèrer ca il y a quelques temps.
Ces projets s'étaient regroupés, mais ca c'était avant l'adoption massie de systemd.

Il faut que je fouille,ca... perso sur ma Debian j'ai été surpris de voir qu'avec un apt update/upgrade, rien a mettre à jour, mais une notification ma dit de mettre à jour (téléchargement) puis de redémarrer, au redémarrage, il y à eu plein d'installations, ca m'a vraiment rappelé Windows...

sans doute lié à ça : https://www.freedesktop.org/software/systemd/man/systemd.offline-updates.html

J'ai l'impression que désormais les MAJ de sécurité du kernel peuvent créer un module chargé à chaud pour profiter des MAJ sans rebooter. Mais que d'un autre coté certains applicatifs nécessitent un redémarrage système.
Je comprends l'utilité du truc, pour pas qu'il y ai d'incompatibilité entre libs chargées et les nouvelles, mais comme tout ce qui tourne déjà est en mémoire, ça pose aucun souci généralement.

J'ai pas fouillé j'espère me tromper, attendre l'application de MAJ au boot ca me gave, j'ai l'impression de revenir en arrière, c'est pas ce que j'attends d'un OS en 2018...


"J'ai pas fouillé j'espère me tromper, attendre l'application de MAJ au boot ca me gave, j'ai l'impression de revenir en arrière, c'est pas ce que j'attends d'un OS en 2018..."

Install windows 10


Oui "install" windows10, quand tu le démarreras, parfois il te dira "mise à jour en cours, veuillez ne pas éteindre votre ordinateur", c'est cool quand tu es pressé
Le #2011204
yves64 a écrit :

LinuxUser a écrit :

Noyau 4.15, Gnome 3.28, Xorg : lol on dirait ma Debian Buster (ce qui est pas étonnant en soi)

Sinon intérressant le "À noter également un outil pour activer facilement le LivePatch de Canonical permettant d'appliquer des mises à jour de sécurité critiques pour le noyau sans devoir redémarrer le système"

Bon a priori chez Canonical leur LivePatch c'est 3 machines offertes mais ensuite passage en caisse : https://auth.livepatch.canonical.com/

Il y a avait eu pas mal de projets séparés pour gèrer ca il y a quelques temps.
Ces projets s'étaient regroupés, mais ca c'était avant l'adoption massie de systemd.

Il faut que je fouille,ca... perso sur ma Debian j'ai été surpris de voir qu'avec un apt update/upgrade, rien a mettre à jour, mais une notification ma dit de mettre à jour (téléchargement) puis de redémarrer, au redémarrage, il y à eu plein d'installations, ca m'a vraiment rappelé Windows...

sans doute lié à ça : https://www.freedesktop.org/software/systemd/man/systemd.offline-updates.html

J'ai l'impression que désormais les MAJ de sécurité du kernel peuvent créer un module chargé à chaud pour profiter des MAJ sans rebooter. Mais que d'un autre coté certains applicatifs nécessitent un redémarrage système.
Je comprends l'utilité du truc, pour pas qu'il y ai d'incompatibilité entre libs chargées et les nouvelles, mais comme tout ce qui tourne déjà est en mémoire, ça pose aucun souci généralement.

J'ai pas fouillé j'espère me tromper, attendre l'application de MAJ au boot ca me gave, j'ai l'impression de revenir en arrière, c'est pas ce que j'attends d'un OS en 2018...


"J'ai pas fouillé j'espère me tromper, attendre l'application de MAJ au boot ca me gave, j'ai l'impression de revenir en arrière, c'est pas ce que j'attends d'un OS en 2018..."

Install windows 10


2 mots / 1 faute

Tu toucheras bientôt le fond, perverse !
Le #2011210
smartmeister a écrit :

yves64 a écrit :

LinuxUser a écrit :

Noyau 4.15, Gnome 3.28, Xorg : lol on dirait ma Debian Buster (ce qui est pas étonnant en soi)

Sinon intérressant le "À noter également un outil pour activer facilement le LivePatch de Canonical permettant d'appliquer des mises à jour de sécurité critiques pour le noyau sans devoir redémarrer le système"

Bon a priori chez Canonical leur LivePatch c'est 3 machines offertes mais ensuite passage en caisse : https://auth.livepatch.canonical.com/

Il y a avait eu pas mal de projets séparés pour gèrer ca il y a quelques temps.
Ces projets s'étaient regroupés, mais ca c'était avant l'adoption massie de systemd.

Il faut que je fouille,ca... perso sur ma Debian j'ai été surpris de voir qu'avec un apt update/upgrade, rien a mettre à jour, mais une notification ma dit de mettre à jour (téléchargement) puis de redémarrer, au redémarrage, il y à eu plein d'installations, ca m'a vraiment rappelé Windows...

sans doute lié à ça : https://www.freedesktop.org/software/systemd/man/systemd.offline-updates.html

J'ai l'impression que désormais les MAJ de sécurité du kernel peuvent créer un module chargé à chaud pour profiter des MAJ sans rebooter. Mais que d'un autre coté certains applicatifs nécessitent un redémarrage système.
Je comprends l'utilité du truc, pour pas qu'il y ai d'incompatibilité entre libs chargées et les nouvelles, mais comme tout ce qui tourne déjà est en mémoire, ça pose aucun souci généralement.

J'ai pas fouillé j'espère me tromper, attendre l'application de MAJ au boot ca me gave, j'ai l'impression de revenir en arrière, c'est pas ce que j'attends d'un OS en 2018...


"J'ai pas fouillé j'espère me tromper, attendre l'application de MAJ au boot ca me gave, j'ai l'impression de revenir en arrière, c'est pas ce que j'attends d'un OS en 2018..."

Install windows 10


2 mots / 1 faute

Tu toucheras bientôt le fond, perverse !


Je reste sur le mot anglais
http://www.wordreference.com/enfr/install

https://anglais-rapide.fr/les-mots-anglais-utilises-en-francais/

Tu remarqueras aussi dans le lien ci dessus qu'il n'y a pas le c cédille et ni le e accent,c'est pas 2 énormes fautes ?
Tu compte faire quoi pour ces fautes inadmissibles ?

le lien comme il devrait être: https://anglais-rapide.fr/les-mots-anglais-utilisés-en-français/

A l'avenir évite de m'humilier avec le dico dans une main et le kikitoudur dans l'autre



Le #2011249
smartmeister a écrit :

yves64 a écrit :

LinuxUser a écrit :

Noyau 4.15, Gnome 3.28, Xorg : lol on dirait ma Debian Buster (ce qui est pas étonnant en soi)

Sinon intérressant le "À noter également un outil pour activer facilement le LivePatch de Canonical permettant d'appliquer des mises à jour de sécurité critiques pour le noyau sans devoir redémarrer le système"

Bon a priori chez Canonical leur LivePatch c'est 3 machines offertes mais ensuite passage en caisse : https://auth.livepatch.canonical.com/

Il y a avait eu pas mal de projets séparés pour gèrer ca il y a quelques temps.
Ces projets s'étaient regroupés, mais ca c'était avant l'adoption massie de systemd.

Il faut que je fouille,ca... perso sur ma Debian j'ai été surpris de voir qu'avec un apt update/upgrade, rien a mettre à jour, mais une notification ma dit de mettre à jour (téléchargement) puis de redémarrer, au redémarrage, il y à eu plein d'installations, ca m'a vraiment rappelé Windows...

sans doute lié à ça : https://www.freedesktop.org/software/systemd/man/systemd.offline-updates.html

J'ai l'impression que désormais les MAJ de sécurité du kernel peuvent créer un module chargé à chaud pour profiter des MAJ sans rebooter. Mais que d'un autre coté certains applicatifs nécessitent un redémarrage système.
Je comprends l'utilité du truc, pour pas qu'il y ai d'incompatibilité entre libs chargées et les nouvelles, mais comme tout ce qui tourne déjà est en mémoire, ça pose aucun souci généralement.

J'ai pas fouillé j'espère me tromper, attendre l'application de MAJ au boot ca me gave, j'ai l'impression de revenir en arrière, c'est pas ce que j'attends d'un OS en 2018...


"J'ai pas fouillé j'espère me tromper, attendre l'application de MAJ au boot ca me gave, j'ai l'impression de revenir en arrière, c'est pas ce que j'attends d'un OS en 2018..."

Install windows 10


2 mots / 1 faute

Tu toucheras bientôt le fond, perverse !


Même si j'ai aussi les yeux qui piquent lorsque je vois des fautes, ce n'est pas une raison pour insulter les gens.

Tu as peut-être une bonne orthographe mais ton savoir-vivre a de méchantes lacunes ! Faudra réviser mon petit.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme