Rapport Urvoas : la France trop fragile face à l'espionnage économique

Le par  |  10 commentaire(s) Source : Le Monde
Bercy

Le rapport parlementaire du député PS Jean-Jacques Urvoas met en lumière le manque de protection contre le pillage des données économiques des entreprises françaises, mais aussi

Dans son rapport 2014 de la DPR (Délégation Parlementaire du Renseignement), le député PS Jean-Jacques Urvoas s'inquiète de la fragilité des entreprises françaises face à l'espionnage économique mais aussi  d'une absence de stratégie visant à exploiter le renseignement économique.

La France perdrait sur les deux tableaux : "la France est victime d'un pillage économique" tandis que dans le même temps "le gouvernement ne s'appuie pas sur les services pour mieux connaître son environnement, notamment lors des grands contrats des secteurs stratégiques".

Bercy Pire, relève le journal Le Monde, "la DPR constate avec effarement qu'il n'existe strictement aucune culture de la sécurité au sein des ministères financiers", car considérée comme gênante et coûteuse.

Le renseignement économique serait un secteur pas assez exploité quand dans le même temps les données des entreprises françaises peuvent être en grande partie récupérées et analysées par des intérêts tiers sans grande difficulté.

D'où la proposition de créer une loi "relative à la protection du secret des affaires". Parallèlement, le rapport plaide pour un recours plus large aux services de renseignement venant en appui aux entreprises de secteurs stratégiques afin de mieux les armer dans la guerre économique mondiale.

Jean-Jacques Urvoas plaide ainsi pour une législation protégeant le secret des affaires à l'heure où l'espionnage écononomique prend des proportions inquiétantes. Les révélations d'Edward Snowden concernant les techniques d'écoute et de collecte d'information très variées de la NSA sont logiquement en première ligne de cette constatation.

Le Monde relève encore, et sans trop y croire, que la DPR dédouane les opérateurs de télécommunications sur les liens qu'ils entretiendraient avec la DGSE et qui permettrait une collecte d'information hors de tout contrôle, en affirmant qu'il n'existe aucun cadre législatif l'autorisant.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1823526
Etonnant, non ?
Le #1823529
..//Jean-Jacques Urvoas plaide ainsi pour une législation protégeant le secret des affaires à l'heure où l'espionnage écononomique prend des proportions inquiétantes. Les révélations d'Edward Snowden concernant les techniques d'écoute et de collecte d'information très variées de la NSA sont logiquement en première ligne de cette constatation...///

He oui un mec qui a la paire qui va bien, dénonce, et en haut lieu ,on interdit un survol du territoire pour faire plaisir à nos enc....

Y'aura pas mille solutions, faire comme les chinois ,virer m$ et ses logs truffé de backdoor estampillé nsa qui téléphone maison à tout va.

et comme disait l'autre garder moi de mes amis,mes ennemis je m'en charge





Le #1823530
Nous avons toujours un train de retard sur certains pays sur ce terrain la.
Le #1823567
micropastis a écrit :

Nous avons toujours un train de retard sur certains pays sur ce terrain la.


Parce que nous sommes humains et que nous préférons la facilité plutôt que la difficulté.
La difficulté principale consisterait a ne pas laisser bouffer nos entreprises dans le domaine des télécoms. Notamment Alcatel il y a quelques années....
L'aqutre difficulté serait de créer un fondeur et une entreprise de conception de puces sur semi-conducteurs.
Faut-il rappeler que les 2 ou trois autres grands producteurs ayant la maitrise de la technologie des semi-conducteurs sont tous des pays sous l'influence des transferts de technologie étasunienne du domaine.

Toutefois, il faut rappeler que ARM, un concepteur d'architecture taille des grosse croupières a Intel.
Qui aurait cru cela possible il y a des années quand tout le monde n'observait que la guerre des prix et des performances des deux grands concepteur/fondeurs américains Intel et AMD ?
ARM a montré que même en partant des bas fond de cette industrie, il devenait possible d’émerger. ET Intel le sait, un jour, ils vont perdre TOTALEMENT la bataille des puces mobiles, qui finiront par s'imposer jusque dans les PC. Elles consomment moins, chauffent moins et sont déjà bien avancée dans la gestions de multiples capteurs et d'énergie. Leurs vitesses ne sont pas encore aussi élevées que celles des processeurs traditionnels, mais ça viendra. Ce n'est qu’une question de temps.
Avant 2020, nous verrons des entreprises monter des centres de données ultra rapide sur ces processeurs et la mémoire flash de tout type.
Il reste encore a relancer la guerre des tuyaux qui a ralenti depuis 15 ans après le déploiement généralisé de l'ADSL. La fibre pour tous, c'est pas encore piur demain....dommage
Le #1823633
Ce qu'il faut c'est interdire le secret des affaires partout. Car partout cela se traduit par des abus de position dominante/cartels qui sclérosent nos entreprises. Si les Chinois cassent la barraque partout ce n'est pas grâce à leur main d'oeuvre moins chère (on peut délocaliser/robotiser) mais parce qu'ils jouent à fond le jeu de la concurrence. Quant à la R&D, avec des sommes de quelques malheureux % du CA (quand Apple arrive à 2 % c'est la fête, de 5 à 15% dans le domaine médical et rarement 15 !), une protection minimale suffit car les enjeux sont loins d'être aussi forts que ceux indiqués (l'espionnage est un bouc-émissaire facile à nos échecs). Enfin pour la pub et le marketing, pas la peine de trop se protéger aussi : mieux vaut ne pas en faire et compter sur le rapport qualité-prix ainsi amélioré pour vendre. Bref, se transformer en Chinois. Tout le monde y gagnerait (sauf les travailleurs inutiles en pub., marketing, etc.).
Le #1823656
ATomicBoy44 a écrit :

micropastis a écrit :

Nous avons toujours un train de retard sur certains pays sur ce terrain la.


Parce que nous sommes humains et que nous préférons la facilité plutôt que la difficulté.
La difficulté principale consisterait a ne pas laisser bouffer nos entreprises dans le domaine des télécoms. Notamment Alcatel il y a quelques années....
L'aqutre difficulté serait de créer un fondeur et une entreprise de conception de puces sur semi-conducteurs.
Faut-il rappeler que les 2 ou trois autres grands producteurs ayant la maitrise de la technologie des semi-conducteurs sont tous des pays sous l'influence des transferts de technologie étasunienne du domaine.

Toutefois, il faut rappeler que ARM, un concepteur d'architecture taille des grosse croupières a Intel.
Qui aurait cru cela possible il y a des années quand tout le monde n'observait que la guerre des prix et des performances des deux grands concepteur/fondeurs américains Intel et AMD ?
ARM a montré que même en partant des bas fond de cette industrie, il devenait possible d’émerger. ET Intel le sait, un jour, ils vont perdre TOTALEMENT la bataille des puces mobiles, qui finiront par s'imposer jusque dans les PC. Elles consomment moins, chauffent moins et sont déjà bien avancée dans la gestions de multiples capteurs et d'énergie. Leurs vitesses ne sont pas encore aussi élevées que celles des processeurs traditionnels, mais ça viendra. Ce n'est qu’une question de temps.
Avant 2020, nous verrons des entreprises monter des centres de données ultra rapide sur ces processeurs et la mémoire flash de tout type.
Il reste encore a relancer la guerre des tuyaux qui a ralenti depuis 15 ans après le déploiement généralisé de l'ADSL. La fibre pour tous, c'est pas encore piur demain....dommage


Nous avons déjà un fabriquant de puce électronique qui s’appel STMICROELECTRONICS qui est détenu à 30% par l’état français et 30% par l’état italien et je peu en parler aussi bien car j'y bosse depuis 25ans.
Le #1823670
C'est vrai que l'espionnage des entreprises françaises coûte cher à la NSA, mais grâce au cloud Microsoft, ils vont pouvoir économiser. Plus besoin d'espionner les PCs, tout ira directement sur leurs serveurs. Windows 10 va être un grand progrès, directement du producteur au consommateur, tout en gardant les bugs pour que les hackers continuent à s'amuser.
Anonyme
Le #1823678
Ah, la la ....
Du côté du Ministère des Finances, faut resserrer les boulons
Anonyme
Le #1823683
Déjà quand on voit la quantité de données que les entreprises stockent sans se poser de questions sur : Google, Dropbox, etc, pas besoin d'aller beaucoup plus loin...
Le #1823921
Ce fichu probleme de la securité fait peut etre des regrets au ministere de l'economie, mais fait plutot plein d'heureux au ministere de l'interieur + defense !

Faudrait savoir alors !

Si au moins les entreprises francaise ou europeennes avait leur propre boite mail moi violée par les USA ! Ca changerait deja la donne.
Sauf que les europeens n'ont pas de couilles !! Alors qu'ils subissent....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]