Le patron du FBI accuse la Chine d'un cyberpillage sans précédent des ressources US

Le par Christian D.  |  4 commentaire(s) | Source : CNBC
FBI

Dans la foulée des restrictions imposées à Huawei et d'un possible blocage de TikTok, le patron du FBI accuse la Chine d'une récupération sans précédent des richesses des Etats-Unis grâce au piratage et l'espionnage.

Dans un contexte de tensions grandissantes et de déclarations de plus en plus enflammées, le directeur du FBI Christopher Wray alimente les critiques contre la Chine par des déclarations fortes et quelque peu inquiétantes.

Les Etats-Unis ont déjà imposé des restrictions aux équipementiers Huawei et ZTE en vue de les empêcher d'accéder aux futurs réseaux 5G du pays, craignant un piratage des communications et un espionnage économique renforcé.

Il est désormais aussi question de bannir des applications mobiles comme TikTok, dont les éditeurs chinois sont accusés de piller les données personnelles des utilisateurs et de censurer les contenus ne répondant pas aux attentes du gouvernement chinois.

Hacker

"L'un des plus gros transferts de richesse de l'histoire humaine"

Le patron du FBI a affirmé dans une déclaration publique que la Chine, par ses cyberattaques et son espionnage économique, organisait "l'un des plus gros transferts de richesse dans l'histoire humaine", et pas dans le sens d'un échange ou d'un partage :

"Pour atteindre ses objectifs et dépasser l'Amérique, la Chine sait qu'elle doit faire de gros progrès sur les technologies avancées, mais le fait est qu'au lieu de s'engager dans la voie difficile de l'innovation, la Chine pille souvent la propriété intellectuelle américaine et vient ensuite concurrencer les entreprises US qu'elle a déjà fragilisée, trichant ainsi deux fois", a-t-il ainsi affirmé, soulignant que cela touche tous les domaines et crée des pertes financières énormes pour l'économie US.

Tout en promettant de répondre à ce défi du cyberpillage, Christopher Wray adoucit à peine son propos en indiquant que cela ne doit pas empêcher les Etats-Unis de commercer avec la Chine ni d'accueillir les visiteurs chinois sur son sol.

Mais l'exemple des tentatives de piratage contre presque toutes les entreprises US travaillant sur des remèdes contre la maladie Covid-19 pour tenter d'en récupérer les travaux et attribuées à des acteurs affiliés au gouvernement chinois doit servir d'avertissement.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
lebonga Hors ligne VIP avatar 31497 points
Le #2103550
La paille, la poutre....
Na0do Hors ligne Habitué avatar 113 points
Le #2103558
lebonga a écrit :

La paille, la poutre....


Ce n'est pas non plus une raison pour laisser le champ libre à la Chine sous prétexte que les Etats Unis l'ont fait déjà fait auparavant
Na0do Hors ligne Habitué avatar 113 points
Le #2103562
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire