Les USA ne veulent pas que Google développe un moteur de recherche Chinois Dragonfly

Le par  |  8 commentaire(s)
Google-Search-logo-Android

Depuis cet été, Google fait polémique avec son projet Dragonfly qui consiste à développer un moteur de recherche censuré spécialement dédié au marché chinois.

Le moteur de recherche de Google est, comme une partie des services occidentaux populaires à travers le monde, censuré en Chine. La fameuse grande muraille numérique bloque ainsi de nombreux services pour promouvoir à la place des initiatives nationales qui véhiculent les valeurs traditionnelles et communistes.

Google-Search-logo-Android

Plutôt que de tirer un trait sur ce marché très important, Google travaille depuis plusieurs mois sur le projet Dragonfly qui consiste à proposer une version censurée de son moteur de recherche afin qu'il se conforme à la volonté du gouvernement chinois.

Le projet faisait déjà débat au sein même de la société avec des pétitions lancées en interne et la démission de Jack Poulson, un des piliers de la société.

Désormais, c'est le Gouvernement Américain qui s'en mêle avec la déclaration de Mike Pence, vice président des États-Unis qui aurait tout simplement demandé à Google de stopper le développement du moteur de recherche, stipulant qu'il "renforcerait la censure du Parti communiste et compromettrait la vie privée des clients chinois."

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2036073
"Mike Pence, vice président des États-Unis qui aurait tout simplement demandé à Google se stopper le développement du moteur de recherche, stipulant qu'il "renforcerait la censure du Parti communiste et compromettrait la vie privée des clients chinois.""


Si ça c'est pas de l'ingérence ....
Le #2036077
2 milliard de client potentiel en chine
ne soyez pas etoné que les societes veulent s emmisser a travers la grande muraille
Le #2036104
Ils ont quand même raison, qu'ils laissent les chinois se démerder s'ils veulent faire un moteur censuré, pisteur, etc.
C'est quand même fou ça, une société d'un pays "ennemi" (avec plein de guillemets) fourni des outils pour que l'autre pays puisse faire ce que le premier ne tolérerai pas une seconde chez lui (et que la société vante le "Don't Be Evil", la sécurité des données personnelles, etc. une girouette quoi, la fin justifie les moyens manifestement pour eux).

Il y avait déjà eu un truc comme ça avec une ou des boites françaises qui fournissaient des moyens de pistage, blocage et de "Deep Packet Inspection" à un ou des pays du Moyen-Orient ; aucun état d'âme, tant que ça fait rentrer le fric !
Le #2036113
belaid12002 a écrit :

2 milliard de client potentiel en chine
ne soyez pas etoné que les societes veulent s emmisser a travers la grande muraille


1.34 milliards officiellement, et ils sont sur une phase démographique de pré-déclin.
Le #2036132
Euh c'est pas déja le cas ? Ils ont pas un google à moitié bloqué et un googlemap qui déplace les frontières en fonction du pays ?
Le #2036179
belaid12002 a écrit :

2 milliard de client potentiel en chine
ne soyez pas etoné que les societes veulent s emmisser a travers la grande muraille


S'immiscer, l'ami.
Le #2036183
vice président des États-Unis, Google, vie privée... ça ne choque que moi ?
Le #2036437
Subutox a écrit :

Ils ont quand même raison, qu'ils laissent les chinois se démerder s'ils veulent faire un moteur censuré, pisteur, etc.
C'est quand même fou ça, une société d'un pays "ennemi" (avec plein de guillemets) fourni des outils pour que l'autre pays puisse faire ce que le premier ne tolérerai pas une seconde chez lui (et que la société vante le "Don't Be Evil", la sécurité des données personnelles, etc. une girouette quoi, la fin justifie les moyens manifestement pour eux).

Il y avait déjà eu un truc comme ça avec une ou des boites françaises qui fournissaient des moyens de pistage, blocage et de "Deep Packet Inspection" à un ou des pays du Moyen-Orient ; aucun état d'âme, tant que ça fait rentrer le fric !


Ils ont déjà retiré le "Don't be evil".
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme