Le vol inaugural de Vega-C est un succès !

Le par Jérôme G.  |  3 commentaire(s)

Avant le lanceur moyen et lourd Ariane 6 à deux configurations, c'est un succès pour le vol de qualification du nouveau lanceur léger européen Vega-C.

vega-c-vol-inaugural-lares-2

Mercredi, le nouveau lanceur léger Vega-C de l'Agence spatiale européenne (ESA) a effectué son vol inaugural depuis le port spatial de l'Europe en Guyane française. Décollage réussi et succès de la mission avec plusieurs charges scientifiques d'une masse totale de 474 kg qui ont été placées en orbite à près de 5 900 km d'altitude.

La charge utile principale était le satellite LARES-2 (Laser Relativity Satellite) dans le cadre d'une mission scientifique de l'Agence spatiale italienne pour la mesure de l'effet Lense-Thirring prédit par la théorie de la relativité générale. Une distorsion de l'espace-temps causée par la rotation d'un corps massif comme la Terre.

vega-c-vol-inauguralSource : ESA

Six autres satellites de type CubeSat constituaient un ensemble de charges utiles secondaires pour l'Italie, la Slovénie et la France. Parmi ceux-ci, trois concernent l'étude des effets d'un environnement à forte radiation sur les systèmes électroniques. Les trois autres sont des solutions pour la détection des biomolécules dans l'espace, la poussée des plantes en microgravité et l'étude des phénomènes liés à la magnétosphère de la Terre (aurores boréales et australes notamment).

Des éléments d'Ariane 6 pour cette évolution de Vega

Pour le vol inaugural du lanceur Vega-C propulsé par le nouveau premier étage P120C - qui sera le booster d'Ariane 6 - et dans le cadre d'une mission d'une durée de 2 heures et 15 minutes, l'étage supérieur (quatrième étage) a connu cinq allumages.

Cette capacité du module AVUM+ à pouvoir être redémarré permet d'ajuster la trajectoire pour un positionnement précis de plusieurs charges utiles, ainsi que pour une désorbitation à la fin de la mission dans le but de ne pas laisser de débris dans l'espace. L'étage supérieur d'Ariane 6 est aussi avec moteur réallumable.

Après le succès du vol de qualification, Vega-C est désormais en phase opérationnelle sous la houlette d'Arianespace qui ambitionne au moins quatre lancements par an. Le carnet de commandes comprend pour le moment sept lancements. La première mission commerciale de Vega-C est prévue pour novembre prochain avec la paire de satellites Pléiades Neo 5 et 6 (Airbus) d'observation de la Terre de la constellation éponyme.

Le lanceur Vega-C a une capacité d'emport 1,5 fois supérieure à celle de Vega qui vole depuis 2012. Il est capable d'emporter jusqu'à 2,2 tonnes sur orbite héliosynchrone, 3,3 tonnes sur orbite terrestre basse.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Mouve92 away Absent VIP icone 10943 points
Le #2167567
Beau travail.
skynet offline Hors ligne VIP icone 91582 points
Le #2167597
Oui beau boulot. L'ESA a encore son mot à dire dans cette compétition mondiale
CaptainNemo offline Hors ligne Vétéran icone 1179 points
Le #2167626
La prochaine avec 1er étage récupérable et ce serais parfait
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire